(3) Articles

Par Catherine Crépeau Mise en ligne : 11 mai 2015  |  Magazine : juin 2015

Dossier - Course à pied

Le jogging est une activité qui réclame peu de temps et d’équipement. Pour en retirer tous les bienfaits sans malmener votre corps, quelques règles s’imposent.

En 2014, près de 250 000 coureurs ont franchi la ligne d’arrivée d’une épreuve québécoise de course à pied chronométrée, soit plus du triple qu’il y a cinq ans. Un chiffre qui illustre bien la montée en popularité du jogging. Il n’y a d’ailleurs qu’à regarder autour de soi pour trouver un adepte!

Comment expliquer un tel engouement? «C’est un sport accessible et pratique. Il suffit d’avoir une paire d’espadrilles et de sortir de la maison. On peut le pratiquer partout, même en voyage», résume Alain Dufort, éducateur physique et responsable des achats de chaussures à la Boutique Courir, à Montréal. Un avantage indéniable, puisque les Québécois évoquent surtout le manque de temps pour se justifier de ne pas bouger.

«La course est l'activité qui rapporte le plus au système cardiovasculaire par rapport au temps investi», ajoute-t-il. Elle convient donc parfaitement aux gens pressés qui peinent à caser 30 ou 45 minutes de sport, trois fois par semaine, dans leur horaire chargé.

Courir chasse le stress, améliore l’humeur et la qualité du sommeil. C’est aussi une façon de diminuer vos risques de développer une maladie cardiovasculaire et de l’ostéoporose, et de prévenir le diabète de type 2 ainsi que certains cancers (côlon, sein, utérus, endomètre). Une activité physique régulière permet en outre de réduire le «mauvais» cholestérol (LDL) tout en augmentant le «bon» (HDL), d’abaisser la tension artérielle, de ralentir le déclin cognitif, de préserver la masse musculaire et de contrôler le poids et la glycémie. Et il n’y a pas d’âge pour profiter de ces bienfaits: aujourd'hui, les septuagénaires qui participent à des marathons ne sont plus l'exception.

Le jogging présente cependant un risque important de blessures musculo-squelettiques à cause des contacts répétés du corps sur le sol, met en garde le kinésiologue Martin Lussier, coauteur du livre Mythes et réalités sur la course à pied. Le secret pour les éviter: des chaussures adaptées et une bonne planification de l’entraînement.

Quelques trucs et conseils pour vous élancer sur les pistes sans vous blesser.

Photo: Shutterstock

Ajouter aux favoris
Ajouter aux favoris

Pour suivre toutes les mises à jour et nouveautés sur cet article, vous devez être connecté.

Santé et alimentation