Par Catherine Crépeau Mise en ligne : 10 mars 2014  |  Magazine : mars 2014

Vous hésitez à arroser vos crêpes de sirop d’érable? Non seulement il possède un indice glycémique bas, mais ses qualités dépassent largement celles de tous les produits sucrants.

Photo: Shutterstock

Bonne nouvelle pour les amateurs de sirop d’érable qui prendront d’assaut les cabanes à sucre d’ici quelques semaines. Une étude de l’Université Laval publiée l’automne dernier démontre que le sirop d’érable contiendrait environ cinq fois plus de polyphénols que le miel, le sirop de maïs et le sirop de riz brun.

Les polyphénols sont des antioxydants qui aident à réduire le risque de diabète de type 2, d’obésité et de maladies cardiovasculaires.

Bien que l’étude ait été menée sur les animaux, ses résultats coïncident avec ceux d’autres travaux montrant que le sirop d’érable contiendrait une cinquantaine de composés bénéfiques pour la santé.

Faible indice glycémique
L’étude de l’Université Laval visait principalement à comparer l’indice glycémique du sirop d’érable par rapport à celui d’autres sucres. Autre constatation: le sirop d’érable a un faible indice glycémique.

Il fera donc moins augmenter votre taux de sucre sanguin que le sucre blanc, le sirop de maïs ou le sirop de riz brun.

C’est une bonne nouvelle, puisque votre pancréas produira moins d’insuline; or, moins il travaille, moins il se fatigue, et moins vous êtes à risque de développer le diabète de type 2.

Le sirop d’érable, le vrai, a donc sa place dans votre assiette. À la condition de garder en tête qu’il s’agit d’un sucre, donc d’un aliment à consommer avec modération dans le cadre d’un régime équilibré.

Variations de couleurs
La saveur et la couleur du sirop d’érable varient au cours de la saison des sucres. Au début de la saison, le sirop est généralement clair et son goût est légèrement sucré. On parle alors d’un sirop de classe extra-clair, clair ou médium (AA, A et B).

Plus la saison avance, plus la teneur en fructose et en glucose augmente, alors que celle en saccharose diminue légèrement. Le sirop d’érable devient alors plus foncé et caramélisé. C’est le cas du sirop de classe ambré et foncé (C et D).

Source: Fédération des producteurs acéricoles du Québec

Ajouter aux favoris
Ajouter aux favoris

Pour suivre toutes les mises à jour et nouveautés sur cet article, vous devez être connecté.