Comment prévenir et traiter les feux sauvages

Par Mise en ligne : 16 août 2018

shutterstock.com

shutterstock.com

L’herpès labial est une affection fréquente et très contagieuse qui se manifeste par de petites vésicules douloureuses, communément appelées «feux sauvages».

Généralement, les vésicules sont situées à la surface ou au pourtour des lèvres.

Dans la majorité des cas, l’herpès labial résulte d’une infection au virus de l’herpès simplex de type 1 (HSV-1). Il peut également être causé par le virus de type 2 (HSV-2), plus souvent à l’origine de l’herpès génital.

Les feux sauvages, parfois appelés boutons de fièvre, n’entraînent pas de conséquences importantes sur la santé, sauf chez les personnes qui ont un système immunitaire affaibli.

Ils sont cependant très contagieux : près de 80 % de la population nord-américaine pourrait être porteuse du HSV-1 sous forme inactive, c’est-à-dire qui ne provoque pas de feux sauvages.

L’herpès labial se transmet généralement pendant l’enfance, par contact direct avec une lésion ou avec le liquide qu’elle contient. Il peut également être transmis lors de relations sexuelles orales. La première infection passe souvent inaperçue.

Ensuite, chez près du tiers des personnes atteintes, le virus tombe en dormance et se réactive périodiquement sous l’effet de facteurs déclencheurs: anxiété, stress, fatigue, fièvre, rhume, exposition au soleil, vent, froid, menstruations, mauvaise alimentation ou irritation aux lèvres.

>> À lire aussi: Injections antirides, la jeunesse en seringue

Lors d’une poussée d’herpès, un picotement, une démangeaison ou une sensation de brûlure ou d’engourdissement est ressenti à l’endroit où la lésion va apparaître (généralement le rebord des lèvres).

Des rougeurs apparaissent sur la peau et se transforment en vésicules un ou deux jours plus tard. Ces dernières se remplissent de liquide et finissent par éclater après quelques jours.

Outre le pourtour des lèvres, les vésicules peuvent aussi apparaître sur la langue, le palais, les gencives, les muqueuses du nez, les joues, les oreilles, etc.

Les lésions cessent d’être contagieuses une fois le liquide séché sous forme de croûte. Le virus peut toutefois être présent dans la salive jusqu’à sept semaines après la guérison. En outre, on peut être contagieux même sans avoir de lésions apparentes.

La guérison complète des lésions peut prendre jusqu’à 14 jours. Les lésions ne laissent généralement pas de cicatrice, sauf en cas de surinfection bactérienne. Une personne atteinte d’herpès labial reste porteuse du virus toute sa vie.

Traiter les feux sauvages

Aucun traitement médical n’élimine le virus de l’herpès définitivement. Par contre, certains médicaments aident à diminuer la durée et la sévérité des symptômes ainsi que le risque de complications.

  • Commencez le traitement le plus rapidement possible dès l’apparition des symptômes (idéalement dans les 48 heures).
     
  • Appliquez une crème ou un onguent avec un coton-tige pour éviter la propagation.

Les mesures ci-dessous vous aideront à diminuer le risque d’infection et de transmission du virus lors d’un épisode d’herpès labial.

  • Se laver les mains à l’eau et au savon le plus souvent possible.
  • Nettoyer les lésions avec un savon doux pour les garder propres. Se laver les mains immédiatement après.
  • Éviter de toucher les lésions durant la journée. Sinon, se laver les mains avec du savon immédiatement après. L’infection peut se transmettre à l’intérieur de la bouche, au nez, aux doigts, aux yeux et aux organes génitaux. On ne doit pas non plus « briser » une lésion si on veut éviter que le virus se transmette à d’autres endroits.
  • Hydrater les lèvres avec un baume pour les lèvres qui ne contient ni camphre ni menthol.
  • Ne pas partager vaisselle, ustensiles, objets personnels (rasoirs, serviettes, brosse à dents, baume pour les lèvres).
  • À la fin de l’épisode, jeter tout rouge ou baume à lèvres pouvant être contaminé.
  • S’abstenir d’avoir des relations sexuelles oro-génitales.
  • La personne atteinte devrait éviter les contacts avec les enfants, les femmes enceintes et les personnes dont le système immunitaire est affaibli (cancer, VIH, transplantation d’organe, prise de médicaments immunosuppresseurs).

Prévenir ou éviter les feux sauvages

Pour éviter de contracter le virus:

  • Les feux sauvages sont le plus contagieux lorsqu’il y a présence d’éruption. Cela dit, ils se transmettent aussi quand il y a absence de symptômes. Évitez d’embrasser une personne atteinte du virus.
     
  • Évitez d’utiliser les verres, les ustensiles, la brosse à dents, le rasoir ou les serviettes d’une personne atteinte.
     
  • Évitez d’embrasser une personne qui a des lésions tant qu’elles ne sont pas complètement asséchées.
     
  • Abstenez-vous d’avoir des relations sexuelles oro-génitales avec une personne atteinte du virus.

Pour prévenir les récidives:

  • Limitez l’exposition au soleil ou appliquez un baume avec protection solaire FPS 30 sur les lèvres.
     
  • Déterminez les facteurs (stress, fatigue, etc.) qui peuvent réactiver le virus et essayez de les éviter. Ces facteurs peuvent être différents d’une personne à l’autre.

Les produits de traitement en vente libre ont tous des caractéristiques communes. Peu de données confirment leur efficacité, et il est difficile de les comparer, car chaque patient réagit différemment.

Tous les produits doivent cependant être appliqués le plus rapidement possible, dès l’apparition des symptômes. Mieux vaut garder un produit à portée de main, surtout si vous avez des épisodes fréquents. Consultez votre pharmacien pour de plus amples renseignements. 

Le docosanol (Abreva) est le produit le plus récent vendu sans ordonnance et celui dont l’efficacité est la mieux documentée. D’autres produits sont aussi vendus sur ordonnance sous forme de comprimés oraux.

>> À lire aussi: Jacynthe René, Chantal Lacroix, Jessica Alba… leurs conseils «bien-être» valent-ils la peine?

Mises en garde
 
Consultez un médecin dans les circonstances suivantes:
 
• les lésions ne guérissent pas après deux semaines;
 
• vous avez des lésions multiples;
 
• vous avez des lésions à l’intérieur de la bouche et du pharynx;
 
• une rougeur ou une douleur apparaît dans l’œil ou au pourtour de l’œil;
 
• vous avez une fièvre supérieure à 38 °C ou vous croyez que vos lésions sont infectées;
 
• un liquide épais blanc jaunâtre s’écoule des lésions;
 
• vous avez plus de six épisodes par année;
 
• vous souffrez d’herpès génital;
 
• votre système immunitaire est affaibli (cancer, sida, transplantation d’organe, prise de médicaments immunosuppresseurs).

Cet article est extrait de notre guide pratique Médicaments en vente libre, réalisé en partenariat avec l'Ordre des pharmaciens du Québec. Il est disponible dans notre boutique.

Ajouter aux favoris
Ajouter aux favoris

Pour suivre toutes les mises à jour et nouveautés sur cet article, vous devez être connecté.