Comment choisir un bouillon de poulet commercial?

Par Rémi Leroux Mise en ligne : 01 novembre 2017

Les bouillons et concentres

Bouillon de poulet, concentré de boeuf ou bouillon de légumes: la valeur nutritive et le goût du bouillon maison ne peuvent être comparés à ceux des versions commerciales. Si toutefois vous devez absolument en acheter à l'épicerie, voici comment le choisir.

Traditionnellement, on prépare les bouillons de poulet en laissant mijoter la carcasse de poulet, quelques légumes et des aromates au goût. L’industrie alimentaire offre quant à elle plusieurs bouillons et concentrés de poulet majoritairement préparés à partir de vrai poulet et d’un grand nombre d’ingrédients permettant d’accentuer le goût et d’assurer une meilleure durée de conservation. Le principe de fabrication est sensiblement le même pour les bouillons de bœuf, animal qui, le premier, a servi à la fabrication des «extraits de viande» à la base du bouillon.

Les bouillons de légumes sont souvent élaborés à partir de poireaux, de carottes, de céleris, d’oignons ou de navets. On trouve également sur le marché du court-bouillon, qui se conserve jusqu’à trois mois au congélateur. Le court-bouillon est utilisé pour pocher poissons et fruits de mer. Il est «court», car facile et rapide à préparer, mais également parce qu’il n’est pas très goûteux, même s’il contient du vin blanc.

Les bouillons commerciaux sont vendus sous forme de poudre, de cube, de concentré liquide ou de bouillon prêt à être utilisé.

Malheureusement, la plupart d'entre eux renferment trop de sodium. L'industrie a toutefois commencé à revoir son offre, et on trouve de plus en plus de produits qui ne contiennent pas ou peu de sel ajouté.

>> À lire aussi: Enquête supermarchés... où est le panier le moins cher?

Pour faire de bons choix

• Optez pour un bouillon qui contient maximum 480 mg de sodium par portion de 250 ml (prêts à utiliser ou à reconstituer).

• Privilégiez les bouillons et les concentrés réduits en sodium.

• Diminuez la teneur en sodium des bouillons et des concentrés en les diluant avec de l’eau, même lorsque selon le fabricant ce n’est pas nécessaire.

• Surveillez les bouillons concentrés ou en poudre, car ils peuvent contenir des sulfites. Ces additifs alimentaires permettent de conserver les aliments plus longtemps, mais constituent également une source additionnelle de sodium. De plus, les sulfites font partie de la liste des 10 allergènes prioritaires au Canada.

• Substituez les bouillons commerciaux de vos recettes par des bouillons maison ou des jus de cuisson de légumes récupérés. Ceux-ci vous procureront des vitamines et minéraux provenant des aliments mijotés en plus de vous permettre de mieux contrôler votre consommation de sel. L’absorption de beaucoup de liquides, potages, soupes et bouillons est essentielle pour contrer la déshydratation. Faire boire un consommé de légumes à une personne malade est un bon moyen de lui faire prendre le chemin de la guérison!

Bon à savoir
 
• La mention «sans gras» est peu utile, puisque les bouillons et concentrés de poulet contiennent très peu de matières grasses, voire aucune.
 
• Les produits portant la mention «Moins de sel que le produit ordinaire» sont généralement préférables aux produits originaux. Il est tout de même nécessaire de vérifier et de comparer la quantité totale de sodium qu’ils renferment.
 
• Bien que la valeur nutritive habituellement présentée sur les étiquettes des bouillons et concentrés corresponde à une portion de 250 ml, certains fabricants utilisent une portion de référence inférieure. Il faut donc être vigilant et faire les conversions nécessaires pour comparer les produits sur la même base et ainsi faire un meilleur choix.

>> À lire aussi: La grande question: beurre ou margarine?

Cet article a initialement été publié dans notre guide pratique «Panier d'épicerie».

Ajouter aux favoris
Ajouter aux favoris

Pour suivre toutes les mises à jour et nouveautés sur cet article, vous devez être connecté.