Le cannabis désormais disponible légalement en magasin et en ligne

Par Mise en ligne : 17 octobre 2018

Shutterstock.com

Shutterstock.com

Les 12 premières succursales de la Société québécoise du cannabis (SQDC) ont ouvert leurs portes ce 17 octobre. Mais n’achète pas du pot qui veut. Les règles sont strictes et les transactions contrôlées. Voici ce qu’il faut savoir.

De Mirabel à Québec en passant par Drummondville et Montréal, la SQDC dispose d’une douzaine de points de vente. Trois autres succursales devraient également ouvrir leurs portes d’ici la fin d’octobre, à Montréal, Brossard et Joliette.

D’apparence sobre, ces magasins consacrent les trois quarts de leur superficie aux services-conseils et à la vente. Mais, pour y pénétrer, il faut avoir 18 ans. Pas question de se faire accompagner par fiston pour acheter son joint: un gardien de sécurité vérifie les cartes d’identité à la porte.

Une fois passé le contrôle de sécurité, vous avez accès à des bornes interactives où vous pouvez consulter le catalogue des produits disponibles, avec leurs différences et leurs prix.

Vous y trouverez, entre autres choses, l’espèce de la plante (sativa, indica ou hybride), ses taux de THC et de CBD (les substances euphorisantes et relaxantes du cannabis), ainsi que certaines indications relatives aux fragrances. En tenant compte des divers formats proposés, quelque 180 articles sont disponibles:

• Fleurs séchées
• Fleurs moulues
• Cannabis préroulé (joints)
• Huile dans une bouteille compte-gouttes
• Huile en gélules (pilules)
• Huile en atomiseur oral
• Articles liés à la consommation (papier, briquet, égreneuse)

Certains produits arriveront en magasin dans les prochaines semaines, car les fournisseurs, déjà présents dans le secteur du cannabis médical (Aphria, Aurora, Canopy Growth, HEXO, MedReleaf et Tilray), peinent à suffire à la demande.

Quant aux produits comestibles, ils ne seront pas vendus tant que le gouvernement fédéral n’aura pas décidé d’en légaliser la vente. Le gouvernement du Québec devra alors adopter un règlement pour en permettre la vente sur son territoire.

>> À lire aussi: Cannabis, drogue ou remède?

À quel prix?

Les prix des produits, incluant les taxes de vente (TPS et TVQ), sont affichés sur des écrans situés derrière les caisses. Ils ont été établis afin d’être intéressants par rapport au marché noir, mais pas trop bas pour ne pas favoriser la consommation, explique Alain Brunet, le dirigeant de la SQDC.

Le produit le moins cher revient à 5,29 $/g quand il est acheté en sachet de 3,5 g. La plupart des autres articles sont vendus autour de 8,50 $/g. En comparaison, le gramme de cannabis se vend environ 6 $ au marché noir.

Et n’espérez pas obtenir de meilleurs prix en achetant de grandes quantités puisque les rabais et les promotions sont interdits. D’ailleurs, la limite d’achat est fixée à 30 g par transaction.

Ainsi, si vous achetez des gélules ou de l’huile, vous devrez soustraire leur équivalent en grammes du 30 g de fleurs séchées que vous comptiez rapporter à la maison. La loi interdit d’avoir plus de 30 g de cannabis sur soi en dehors de son domicile et d’en entreposer plus de 150 g à la maison.

Satisfaction garantie

Il est impossible de sentir les produits avant d’acheter puisqu’il n’y a aucun produit en vrac. Même les employés ne touchent pas au cannabis et ne roulent pas de joints, puisque tous les produits arrivent en magasin emballés et prêts à la vente.

La SQDC propose toutefois une politique de retour et échange valable 14 jours en cas de produit trop sec, contenant des moisissures ou des défectuosités.

Vente en ligne

Vous n’osez pas vous montrer dans une boutique ou elles sont situées trop loin de votre domicile? Vous pouvez commander votre cannabis en ligne sur le site de la SQDC et vous le faire livrer dans les 2 à 5 jours ouvrables.

Encore ici, pas question pour les mineurs de déjouer les règles. Postes Canada a le mandat de vérifier l’âge et l’identité des acheteurs lors de la livraison à domicile. La SQDC s’attend à ce que le tiers des ventes se fasse en ligne.

Les succursales ouvertes

• Drummondville: 965, boul. Saint-Joseph
• Lévis: 95, route du Président-Kennedy
• Mascouche: 172, montée Masson
• Mirabel: 13421, boul. Curé-Labelle
• Montréal, Peel: 970, rue Sainte-Catherine Ouest
• Montréal, L’Acadie: 9250, boul. de l’Acadie
• Montréal, Rosemont-La-Petite-Patrie: 6872, rue Saint-Hubert
• Québec: 670, rue Bouvier
• Québec: 2491, chemin Sainte-Foy
• Rimouski: 110-1, rue Saint-Germain Ouest
• Saint-Jean-sur-Richelieu: 174, boul. Saint-Luc, bureau 114
• Trois-Rivières: 3548, boul. des Forges

Ajouter aux favoris
Ajouter aux favoris

Pour suivre toutes les mises à jour et nouveautés sur cet article, vous devez être connecté.