10 conseils payants pour économiser l'énergie l'hiver

Par Protégez-Vous Mise en ligne : 02 février 2017

10 conseils payants pour économiser l'énergie l'hiver Shutterstock

Chauffage, eau chaude, éclairage: la facture d’énergie pèse lourd dans un budget. Mais il suffit de quelques changements, parfois très simples et peu coûteux, pour réaliser de belles économies.

1. Détectez les fuites d’air

Pour détecter les fuites d’air, déplacez lentement une bougie ou une mince feuille de papier autour des portes et des fenêtres et le long des arêtes des murs, des planchers et des plafonds. Si la flamme ou la feuille vacille, c’est que vous êtes en présence d’une fuite. Pour vous aider à mieux les détecter, vous pouvez mettre en marche votre hotte, sécheuse, ventilateur de salle de bain ou aspirateur central. Ces appareils extracteurs d’air créeront un effet de succion qui accentuera le phénomène. Les endroits stratégiques à inspecter:

  • les portes et fenêtres;
  • la trappe d’accès au comble («entretoit») et les plafonniers;
  • le pourtour des éléments qui traversent le plafond (fils et conduits de plomberie et de ventilation, etc.);
  • les ventilateurs d’extraction (hotte de cuisinière, ventilateur de salle de bain, etc.);
  • les arêtes des murs et des planchers;
  • les entrées de canalisation dans les murs extérieurs;
  • les fissures dans les fondations;
  • les prises de courant;
  • la cheminée (le registre de cheminée installé en haut du conduit, sous le chapeau, empêche normalement le froid d’entrer dans la maison par la cheminée: assurez-vous qu’il est bien étanche).

2. Calfeutrez!

Une fois les fuites détectées, il faudra les colmater en effectuant de petits travaux de calfeutrage, afin de réduire les pertes d’énergie et de rendre votre maison plus confortable pendant l’hiver. Songez notamment à ajuster ou à remplacer les coupe-froid des portes et des fenêtres, à colmater les fuites au niveau des fondations avec de la laine de verre ou à injecter de la mousse isolante à la base des plinthes ou à l’arrière des moulures de cadrage des portes et des fenêtres. Si vous n’avez pas besoin d’ouvrir certaines fenêtres l’hiver, couvrez-les d’une de ces pellicules transparentes qui se tendent à l’aide d’un séchoir à cheveux: cela en augmentera l’étanchéité. Vous pouvez aussi appliquer un scellant amovible autour des fenêtres. Voici quelques petits gestes payants:

  • Nettoyez le clapet des sorties d’air des hottes de cuisinière, sécheuses et ventilateurs de salle de bain afin qu’ils puissent se refermer complètement.
  • À l’automne, avant d’allumer le chauffage, libérez l’espace autour des plinthes chauffantes et dépoussiérez-les pour permettre à la chaleur de bien circuler. Si vos radiateurs sont recouverts de plusieurs couches de peinture, un décapage permettra à la chaleur de mieux se diffuser.
  • Ouvrez les rideaux en journée pendant l’hiver pour laisser pénétrer le soleil et fermez-les le soir venu afin de réduire les pertes de chaleur.

>> À lire aussi sur notre site: Conseils pour acheter une chaufferette portative

3. Faites un test d’infiltrométrie

Plus précis que la bougie, un test d’infiltrométrie vous permettra aussi d’intervenir plus efficacement. À l’aide d’un appareil, il consiste à créer une dépressurisation artificielle à l’intérieur de la maison pour simuler des conditions de grands vents. L’air pénètre à travers les trous et les fissures de la maison, ce qui permet de repérer les endroits précis où il s’infiltre et de mesurer en quelle quantité. Pour vérifier si vous pouvez bénéficier de subventions pour isoler votre maison, renseignez-vous à propos du programme Rénoclimat, dont l’objectif est d’améliorer la cote d’efficacité énergétique des maisons.

4. Remplacez vos vieux thermostats mécaniques

Les thermostats électroniques sont plus précis que les modèles mécaniques et ont une lecture en continu de la température ambiante. La variation est de +/- 0,5 °C par rapport à la température désirée, contre de 2 à 5 °C avec les modèles mécaniques. Les thermostats électroniques procurent donc une température constante et plus de confort tout en permettant d’économiser jusqu’à 10 % des frais annuels de chauffage. Prenez-les programmables, vous pourrez régler automatiquement la température des pièces selon un horaire que vous aurez préétabli.

5. Attention à l’eau chaude!

Bain, douche, lessive, vaisselle, cuisine… Selon Hydro-Québec, 20 % de la facture d’énergie est consacrée au chauffage de l’eau. Conseils pour consommer moins d’eau chaude et réduire sa facture d’électricité:

  • Installez une pomme de douche à débit réduit. La gamme des pommes de douche à débit réduit sur le marché ont un débit de 3,8 à 9,5 L/min et utilisent moins d’eau que les pommes de douche normales (14 L/min). Elles peuvent ainsi diminuer les besoins en électricité pour l’eau chaude. Certains systèmes de douche «écolos» sont aussi pourvus d’un bouton pour couper l’eau lorsqu’on se savonne.
  • Réparez les fuites. Un robinet d’eau chaude qui fuit au rythme d’une goutte à la seconde pendant un mois vous fera gaspiller 800 litres d’eau que vous aurez chauffée inutilement, alors qu’un joint en caoutchouc neuf coûte 0,50 $ et prend cinq minutes à installer…
  • Isolez les tuyaux, s’ils sont en cuivre, pour éviter les pertes de chaleur entre le chauffe-eau et le robinet.
  • Isolez le chauffe-eau.
  • Utilisez le lave-vaisselle seulement lorsqu’il est plein. De plus, à moins que la vaisselle soit vraiment sale, un cycle court suffit.

6. Faites le bon choix d'électroménagers

Vos gros appareils électroménagers comptent en moyenne pour 20 % de la consommation totale d’énergie de la maison. Le plus gourmand d’entre eux est le réfrigérateur, suivi du congélateur et du lave-linge si vous lavez à l’eau chaude. Recherchez l’étiquette ÉnerGuide et l’étoile ENERGY STAR. Lorsqu’on magasine un appareil électroménager, on ne pense pas toujours à vérifier la consommation énergétique, comme on le ferait pour une voiture. Pourtant, le modèle le moins cher peut en fin de compte coûter plus cher que les autres parce qu’il consomme plus d’énergie. Il peut donc être payant de consulter l’étiquette ÉnerGuide apposée sur les électroménagers vendus au pays. Elle indique la consommation énergétique annuelle prévue de l’appareil et la compare avec celle d’autres modèles similaires offerts sur le marché.

>> À lire aussi sur notre: tous nos tests d’électroménagers

7. Réduisez la consommation de vos appareils électriques

  • Lavez votre linge à l’eau froide. Jusqu’à 90 % de l’énergie consommée par une laveuse sert à chauffer l’eau.
  • Évitez d’installer votre réfrigérateur proche d’une source de chaleur (cuisinière, lave-vaisselle, radiateur, soleil…). Assurez-vous qu’il y a assez d’espace autour de l’appareil pour que l’air y circule bien et pensez à nettoyer les serpentins situés à l’arrière (lorsqu’ils sont apparents) et en dessous. Des serpentins encrassés peuvent faire augmenter sa consommation d’énergie.
  • Vérifiez le joint d’étanchéité de la porte du réfrigérateur, de celles du congélateur et du four.
  • Nettoyez régulièrement le filtre de la sécheuse.
  • Évitez d’utiliser les écrans de veille: ils consomment la même quantité d’énergie que des écrans actifs. Éteignez votre écran, tout simplement. 
  • Consultez la liste des appareils les plus écoénergétiques sur le site de Ressources naturelles Canada.
  • Vous devez faire chauffer de l’eau? En utilisant une bouilloire électrique plutôt que le rond de la cuisinière vous ferez une économie d’énergie de 40 à 70 %. Pour une même durée de cuisson, un grille-pain four consomme deux fois moins d’énergie que le four de la cuisinière.

8. Estimez votre consommation d’électricité

Hydro-Québec met à votre disposition des des outils qui vous permettront d’estimer votre consommation d’électricité en fonction des appareils que vous possédez et de l’utilisation que vous en faites.

>> À lire aussi sur notre site: Guide d'achat pour un plancher chauffant

9. Éteignez les lumières!

Si les lampes fluocompactes sont souvent considérées comme la panacée sur le plan de l’efficacité énergétique, il y a cependant un bémol dans nos contrées. Ces ampoules utilisent 75 % d’énergie de moins que les ampoules ordinaires à incandescence mais, on doit considérer le fait que 95 % de l’énergie consommée par les incandescentes est convertie en chaleur plutôt qu’en lumière. C'est donc dire que dans une maison tout éclairée par des fluocompactes ou des DEL, le système de chauffage doit fournir un peu plus en hiver. Pour en savoir plus, consultez cette section de notre dossier sur les ampoules.

10. Suivez ces quelques conseils en vrac:

  • Achetez un luminaire qui permet un éclairage maximal. Préférez les abat-jour de couleur pâle ou les réflecteurs dirigeables.
  • Installez des gradateurs sans résistance. En fonction de la diminution de l’intensité, vous pouvez réaliser des économies d’énergie de 5 à 50 %, selon le ministère de l'Énergie et des Ressources naturelles (autrefois le ministère des Ressources naturelles et de la Faune). Il importe toutefois que ce gradateur porte la mention «sans résistance».
  • Nettoyez régulièrement vos lampes et ampoules car la saleté diminue l’intensité lumineuse.
  • Optez pour des murs de couleurs claires. Les murs blancs réfléchissent jusqu’à 80 % de la lumière, les murs foncés seulement 10 %.
  • Ayez un interrupteur pour chaque lampe. Vous pourrez mieux contrôler votre ambiance lumineuse ainsi que votre économie d’énergie.

Ce texte est une mise à jour d'un article écrit par Séverine Galus initialement publié dans notre guide pratique «Dépenser moins». 

Ajouter aux favoris
Ajouter aux favoris

Pour suivre toutes les mises à jour et nouveautés sur cet article, vous devez être connecté.