Fiabilité des véhicules: les marques japonaises en tête

Par Frédéric Berg Mise en ligne : 10 juillet 2014

Une nouvelle étude française vient confirmer la suprématie des marques de voitures japonaises Lexus, Toyota et Suzuki.

ALT

Toyota se classe en deuxième position du palmarès des marques

les plus fiables. Photo: Toyota

En 2013, Protégez-Vous évoquait un classement américain qui croisait des données sur la fiabilité et le coût des réparations de plus de 150 000 voitures âgées de dix ans et moins. Alors que ce rapport annuel hissait le fabricant coréen Hyundai au premier rang, dépassant la marque Toyota jusque-là irréductible, voilà qu’une nouvelle étude, française cette fois, place Lexus, Toyota et Suzuki au top du classement.

«Les résultats peuvent se comparer avec ce que nous observons ici au Canada ainsi qu'aux études de fiabilité aux États-Unis. Depuis plusieurs années, la plupart des composants ainsi que la conception des modèles sont communs à l'ensemble des marchés même si les usines sont parfois différentes. Le climat n'est pas un facteur déterminant à la lecture de palmarèss», observe Jesse Caron, coordinateur des essais routiers pour CAA-Québec.

Palmarès des marques les plus fiables
  Constructeur Nombre de véhicules contrôlés Taux moyen de véhicules jugés non conformes
1 LEXUS 6 682
8,06 %
2 TOYOTA
421 928 9,54 %
3 SUZUKI 124 774 11,58 %
4 JAGUAR 15 481 12,56 %
5 KIA 52 483 13,62 %
6 SMART 38 047 13,70 %
7 HONDA 79 211 13,89 %
8 MERCEDES BENZ 402 848 14,15 %
9 MAZDA 66 513 14,35 %
10 AUDI 361 054 14,78 %
11 NISSAN 233 395 15,48 %
12 SUBARU 9 453 15,98 %
13 HYUNDAI 103 843 16,24 %
14 LAND ROVER 45 002 16,26 %
15 SAAB 17 837 16,67 %
16 MITSUBISHI 45 258 16,87 %
17 BMW 346 211 17,43 %
18 VOLKSWAGEN 952 825 18,27 %
19 VOLVO 68 481 18,89 %
20 JEEP 24 735 19,13 %
21 CHEVROLET 34 627 19,19 %
22 FORD 693 815
 19,35%
23 DODGE 4 556 19,80 %
24 ALFA ROMEO 89 076 23,37 %
25 FIAT 413 867 24,01 %
26 LADA 7 096 37,50 %

À noter
• L’étude exclut de son palmarès les constructeurs de voitures de luxe, comme Porsche, Ferrari et Aston Martin, car leurs véhicules sont généralement mieux entretenus que la moyenne et obtiennent des résultats supérieurs aux autres marques. L’enquête a aussi mis de côté les constructeurs qui ne fabriquent plus de véhicules.
• Le classement ci-dessus ne présente pas non plus les marques qui ne sont pas commercialisées au Canada, comme Renault, Peugeot, Skoda et Seat.

Faits saillants du classement

Les marques japonaises sont les plus fiables
• Lexus et Toyota sont loin devant les autres marques avec un taux de non-conformité moyen se situant sous les 10 %.
• Suzuki, qui se retire du marché canadien, se positionne en troisième place.
• Honda, Mazda et Nissan suivent de près, avec des taux de non-conformité allant de 13,89 % à 15,48 %.

Les constructeurs allemands déçoivent
• Pourtant réputées pour être très fiables, les marques allemandes n’ont pas obtenu des résultats à la hauteur des attentes.
• Les taux moyens de non-conformité de Volkswagen et de BMW sont presque le double de ceux de Toyota.
• Mercedes et Audi sont les marques allemandes les mieux classées.

Les constructeurs sud-coréens se classent plutôt bien
• Kia se place au cinquième rang et obtient un taux moyen de non-conformité meilleur que Hyundai, qui arrive 13e au classement.

Les marques américaines arrivent au bas du palmarès
• Jeep, Chevrolet, Ford et Dodge figurent dans la seconde partie du classement, avec des taux moyens de non-conformité qui se situent entre 19 et 20 %.

Fiat et Lada sont les moins fiables
• Fiat, propriétaire du groupe Chrysler, arrive avant-dernier, avec un taux moyen de non-conformité important d’environ 24 %.
• Lada remporte la palme de la pire marque sur le plan de la fiabilité (37,5 %), ce qui n’étonne pas les (rares) propriétaires de modèles de la marque au Québec. Lada ne vend plus de véhicules au Québec depuis 2000.


DES VÉHICULES

soumis au contrôle technique en France, en 2013, ont été jugés «non conformes». Leurs propriétaires ont dû effectuer des réparations et passer une seconde inspection

De nouvelles données
Contrairement à la plupart des enquêtes de fiabilité des véhicules, qui prennent en compte l’avis de consommateurs ou celui d’experts de l’industrie automobile, cette nouvelle étude s’appuie sur l’état général de 15 millions d’autos d’occasion soumises au contrôle technique obligatoire en France.

Ce contrôle, exigé par l’État français depuis 1992 pour tous les véhicules de quatre ans et plus, permet d’inspecter les voitures de fond en comble. Les centres agréés passent en revue 130 points qui peuvent mener à près de 200 défectuosités touchant un aspect lié à la sécurité, comme les freins, la direction des roues ou l’éclairage.

Si le contrôle révèle des irrégularités, les automobilistes doivent effectuer les réparations nécessaires sur leur véhicule, puis passer une seconde inspection. Dans l’attente d’une contre-visite, leur auto est considérée comme «non conforme».

Pour établir le classement des véhicules, Simpleauto.com, un site qui compare les prix des contrôles techniques effectués dans les différents centres, a analysé les données obtenues par l’Organisme technique central, qui recense les résultats de chaque inspection obligatoire. Pour comparer les marques de véhicules entre elles, l’étude calcule un taux moyen de non-conformité, c’est-à-dire un pourcentage d’autos soumis à une obligation de réparation et, donc, à une seconde inspection.

Ajouter aux favoris
Ajouter aux favoris

Pour suivre toutes les mises à jour et nouveautés sur cet article, vous devez être connecté.