Voitures inondées: attention aux véhicules importés des États-Unis!

Par Julien Amado Mise en ligne : 21 septembre 2017

Après les ouragans Harvey et Irma qui ont frappé les États-Unis, des autos inondées pourraient être revendues en tant que véhicule d’occasion au Québec.

Lorsque des véhicules sont inondés, ils doivent normalement être déclarés perte totale et revendus pour les pièces uniquement. Malheureusement, certains vendeurs peu scrupuleux essaient d’écouler ces véhicules sur le marché de l’occasion pour améliorer leurs profits.

Après le passage des ouragans Harvey et Irma chez nos voisins du Sud, l’Office de la protection du consommateur (OPC) a publié une mise en garde. En effet, certains véhicules inondés pourraient passer la frontière et se retrouver sur le marché des véhicules d’occasion au Québec.

Contrairement à ce que l’on pourrait penser, un véhicule inondé peut continuer de fonctionner. Mais, avec le temps, des problèmes électriques et/ou électroniques coûteux pourraient survenir.

Historique du véhicule et inspection

Pour éviter d’acheter une voiture inondée provenant des États-Unis, il est important de vérifier son historique. Habituellement, un véhicule américain est reconnaissable à son compteur de vitesse qui affiche des miles par heure (mph) au lieu des kilomètres par heure (km/h).

Sauf que, dans certains véhicules récents dotés de compteurs de vitesse entièrement numériques (dépourvus des traditionnelles aiguilles), il suffit de les reprogrammer ou d’entrer dans le menu du système multimédia pour changer les mph en km/h.

>> À lire aussi: 8 conseils pour acheter une auto d’occasion

Pour vous assurer de la provenance du véhicule, vous pouvez, moyennant 12 $, demander son historique à la Société de l'assurance automobile du Québec (SAAQ). Cela vous permettra de savoir si le véhicule a été importé des États-Unis ou pas.

Le site Carproof peut aussi être utile, car les rapports fournis peuvent inclure l’endroit où le véhicule a été acheté et immatriculé. L’auto convoitée se trouvait en Floride, en Louisiane ou au Texas? Elle a été importée au Québec à l’automne 2017? Méfiez-vous!

Mais le meilleur moyen de vérifier que le véhicule n’a pas été inondé, c’est de le faire inspecter par un garagiste de confiance. Si vous n’en connaissez pas, vous pouvez faire appel à CAA Québec ou à l’Association pour la protection des automobilistes (APA) qui proposent ce service.

Enfin, comme pour n’importe quel véhicule, interrogez le vendeur pour tenter de démasquer un éventuel fraudeur. Si ce dernier refuse un essai routier ou une inspection mécanique, passez votre chemin.

Dans son communiqué, l’OPC précise que si vous achetez un véhicule inondé sans en avoir été informé, il s’agit d’un vice caché. Un recours contre le vendeur serait donc possible.

Ajouter aux favoris
Ajouter aux favoris

Pour suivre toutes les mises à jour et nouveautés sur cet article, vous devez être connecté.