Ford Escape: le passager est plus en danger que le conducteur

Par Mise en ligne : 05 avril 2018

Photo: IIHS

Photo: IIHS

Au terme d’un test regroupant sept VUS compacts, il apparaît que le Ford Escape fait partie des véhicules les moins sécuritaires pour l’occupant assis du côté passager.

Les tests de collision étant toujours menés du côté du conducteur, certains constructeurs ont renforcé le côté gauche des véhicules sans faire de même du côté passager. L’Insurance Institute for Highway Safety (IIHS), un organisme indépendant qui regroupe des assureurs américains, a constaté que des renforts étaient placés uniquement du côté du conducteur.

C’est pour cette raison que l’IIHS a changé son protocole et réalise désormais des tests de collision des deux côtés (conducteur et passager).

Ce test (collision frontale partielle) est le plus sévère, car l’impact n’est pas réparti sur une grande partie du capot, mais sur seulement 25 % de la partie avant. Une collision qui met la structure des véhicules à rude épreuve.

Les cotes octroyées par l’IIHS sont «Bonne», «Acceptable», «Médiocre» et «Mauvaise».

>>À lire aussi: Le Tucson au sommet, bonnet d’âne pour le RAV4

Ford et Mitsubishi mauvais élèves

Récemment, l’IIHS a testé sept VUS compacts avec son nouveau protocole et, parmi eux, le Ford Escape est le seul à obtenir la cote «Mauvaise» du côté passager. Pourtant, du côté conducteur, le Escape a obtenu la cote «Acceptable» pour le même test, ce qui prouve que le constructeur n’a renforcé qu’un seul côté de son véhicule. L’IIHS a aussi noté une déformation inquiétante de la structure, à tel point que la portière est rentrée de 10 cm dans l’habitacle lors de l’impact.

Même chose pour le Mitsubishi RVR, mais avec une différence moindre: le test côté passager obtient la cote «Médiocre» alors qu’elle est «Acceptable» du côté conducteur.

Autre problème relevé pour les deux véhicules, le rideau gonflable (coussin gonflable qui se déploie le long de la vitre latérale) ne s’est pas déclenché à bord de l’Escape et du RVR, ce qui augmente évidemment les risques de blessure.

«C’est quelque chose que nous n’attendions pas après autant d’années de tests de collision, fait remarquer Becky Mueller, l’ingénieure sénior qui a participé à l’élaboration du test de collision de l’IIHS. Les coussins gonflables de type rideau doivent se déployer dans un accident comme celui-ci.»

Et les meilleurs sont…

À l’opposé, d’autres véhicules ont passé ce test de collision avec succès. Le Chevrolet Equinox et son jumeau, le GMC Terrain, le Jeep Compass, le BMW X1 et le Mitsubishi Outlander ont tous obtenu la cote «Bonne» du côté du passager.

Mais si on se penche sur leur note globale qui inclut d’autres tests (frontal, latéral, toit, etc.), aucun véhicule n’a remporté la mention «Meilleur choix sécurité +» à cause de la moins bonne qualité de l’éclairage des phares, une nouvelle condition imposée par l’IIHS pour obtenir la plus haute distinction possible.

Ajouter aux favoris
Ajouter aux favoris

Pour suivre toutes les mises à jour et nouveautés sur cet article, vous devez être connecté.