La pub de Capital One élue pire publicité de 2014

Par Stéphanie Perron Mise en ligne : 07 mai 2014

Des coureurs des bois qui abandonnent leurs méthodes traditionnelles de troc pour payer avec leur carte de crédit Capital One: une publicité vide de sens? Oui, croient les jeunes consommateurs.

La pub de Capital One montre des coureurs des bois qui utilisent
leur carte de crédit afin de recevoir des remises en argent.

Des milliers d’adolescents ont voté pour le meilleur et le pire message publicitaire dans le cadre du concours Les Prix du cœur de la publicité. Les jeunes ont décerné le prix Cœur de pierre à Capital One, car ils considèrent que cette pub «vide de sens» incite les gens à surutiliser le crédit et à consommer de manière irresponsable. Cette publicité a été créée par l’agence Taxi Montréal.

Le concours Les Prix du cœur de la publicité est organisé tous les ans, et ce depuis 2004, par l’Association coopérative d’économie familiale Rive-Sud de Québec (ACEF), en collaboration avec des organismes de protection des consommateurs.

L’activité incite les jeunes à réfléchir et à développer leur esprit critique. «Le but est de remettre en question les publicités auxquelles nous sommes constamment exposés. Le concours donne aux jeunes l’opportunité de débattre sur les valeurs véhiculées dans les messages publicitaires», explique Élisabeth Marcoux, conseillère budgétaire et conseillère en communications à l’ACEF Rive-Sud de Québec.

La Parisienne, publicité favorite des ados

Les jeunes ont décerné le prix Cœur d’or au détersif La Parisienne pour son message dans lequel on voit des enfants qui s’offrent à tour de rôle un chandail lorsque celui-ci devient trop petit pour eux. Les participants ont considéré que cette publicité de l’agence KBS+ Montréal transmet des valeurs sociales positives comme le partage, la famille et les comportements écoresponsables.

Des dizaines d’écoles et de maisons de jeunes du Québec ont participé au concours, ce qui représente environ 10 500 adolescents et enfants à travers la province. Les agences qui ont créé les publicités ayant remporté les prix Cœur d’or et Cœur de pierre recevront une lettre leur en expliquant les raisons.

Pour visionner les publicités qui étaient en lice cette année, consultez notre article publié en février 2014.

Les lauréats des dernières années

Cœur d’or 2013: publicité de la Fédération des producteurs de lait du Québec montrant des gens qui remontent le moral à un ami ou à un membre de leur famille.

Cœur de pierre 2013: publicité de Vidéotron mettant en scène un vendeur énumérant tous les besoins de sa cliente dès que celle-ci met le pied dans le magasin.

Cœur d’or 2012: publicité du supermarché IGA montrant que les fruits et les légumes du magasin proviennent du Québec.

Cœur de pierre 2012: publicité du médicament Zantac qui incite les gens à conserver leurs mauvaises habitudes alimentaires.

Cœur d’or 2011: publicité des pharmacies Uniprix montrant une fillette qui quitte sa chambre d’hôpital en oubliant son lapin en peluche. Le message se termine sur une mention de la Fondation Centre de cancérologie Charles-Bruneau.

Cœur de pierre 2011: publicité de McDonald’s faisant la promotion du concours Monopoly.

Cœur d’or 2010: publicité de Nautilus Plus qui encourage les gens à adopter de saines habitudes de vie.

Cœur de pierre 2010: publicité de Jamster qui incite les jeunes à envoyer un texto afin de «transformer» leur cellulaire en scanneur pour le corps humain.

Cœur d’or 2009: publicité du savon Dove dans laquelle une fillette exposée à des images de femmes parfaites fait la promesse de se voir comme une belle personne.

Cœur de pierre 2009: publicité du site Pokerstars.net dans laquelle la joueuse professionnelle Isabelle «No Mercy» Mercier sous-entend que le poker est semblable aux combats qu’on mène dans la vie.

Ajouter aux favoris
Ajouter aux favoris

Pour suivre toutes les mises à jour et nouveautés sur cet article, vous devez être connecté.