Un avocat près de chez vous… et pas cher!

Par Stéphanie Perron Mise en ligne : 03 juillet 2013

Un avocat pres de chez vous et pas cher Shutterstock

Une nouvelle carte interactive permet aux Québécois de trouver les services juridiques offerts gratuitement ou à coût modique dans leur région. Plus de 300 ressources y sont listées.

Conflits familiaux, démêlés avec un commerçant, chicanes entre voisins… Pro Bono Québec veut faciliter la tâche aux gens qui ont besoin d’aide juridique ou qui souhaitent s’informer de leurs droits en matière civile et criminelle.

«Puisqu’il n’existait aucun répertoire des ressources juridiques gratuites ou à faible coût au Québec, nous avons décidé de les recenser et d’identifier les services qu’elles offrent à la population», indique Me Émilie Brien, coordonnatrice de projets à Pro Bono Québec, un organisme dédié à la promotion des services juridiques offerts aux moins nantis. Résultat: une carte interactive qui présente les associations, les organismes et les ressources utiles aux citoyens confrontés à une question d’ordre légal ou judiciaire.

>> À lire aussi sur notre site: Obtenez des conseils juridiques gratuits ou à faible coût

Le répertoire présente 330 ressources offrant, par exemple, des consultations juridiques gratuites, des services de médiation citoyenne, des ateliers d’information, des services de préparation à une audition au tribunal, de l’information personnalisée à coût modique, des services de référence d’avocats ou de la documentation juridique.

Il recense également plusieurs associations et regroupements dédiés, notamment, à la défense des droits des retraités, des consommateurs, des victimes d’actes criminels, des travailleurs accidentés, des familles en difficulté, des personnes à faible revenu, des locataires ou des victimes d’erreurs gouvernementales. Pro Bono Québec prévoit tenir son répertoire à jour grâce à la participation des organismes listés, qui le tiendront informé.

Outil interactif

Ce répertoire permet de faire des recherches par région, par nom d’organisme ou par catégorie de sujets (droit familial, petites créances, droit criminel, aînés et successions, droit des affaires, chômage, logement et propriété, droits d’auteur, etc.).

En fonction des résultats de recherche, diverses ressources sont identifiées par des points rouges sur une carte du Québec. Lorsqu’on clique sur un de ces points, une bulle apparaît avec le nom et l’adresse de l’organisme. Le numéro de téléphone, le site Web et la description des services offerts par chacun sont inscrits dans une liste placée en bas de la carte interactive.

Fait important: les critères d’admissibilité à ces services varient. «Certains services sont réservés aux personnes à faible revenu, alors que d’autres sont aussi offerts aux personnes de la classe moyenne», fait remarquer Me Émilie Brien en précisant qu’il vaut mieux vérifier directement auprès des organismes.

Cela dit, les gens non admissibles aux services communautaires ou gouvernementaux – mais qui n’ont pas les moyens de payer les services d’un avocat – trouveront dans ce répertoire des ressources offrant des consultations juridiques à coût modique.

Mieux comprendre la loi

Quelques sites offrent des renseignements juridiques destinés au grand public. Celui d’Éducaloi informe les Québécois de leurs droits et obligations dans un langage accessible. Vous pouvez, par exemple, y lire de l’information légale à propos du fonctionnement de la Cour, du droit de la famille, des garanties, des assurances, des droits en cas d’arrestation, de l’endettement ou de la déontologie professionnelle.

Le site du ministère de la Justice aborde lui aussi de nombreux sujets tels que la pension alimentaire, le divorce, les normes du travail, la Cour des petites créances, les testaments, la médiation, les victimes d’actes criminels ou le patrimoine familial. Vous pouvez également y télécharger divers formulaires judiciaires, comme un acte de publication de mariage civil, une assignation pour interrogatoire, une réclamation en matière de dépôt volontaire ou un formulaire de fixation des pensions alimentaires.

À lire sur Protégez-Vous.ca

Aide juridique: attention, accès limité!
Justice: sans avocat, c'est pas facile!
Conjoints de fait: rompre sans tout casser

Ajouter aux favoris
Ajouter aux favoris

Pour suivre toutes les mises à jour et nouveautés sur cet article, vous devez être connecté.