Alimenter sa maison à l'énergie solaire: mode d'emploi

Par Benoîte Labrosse Mise en ligne : 07 août 2017  |  Magazine : septembre 2017

Photos: Shutterstock.com, Les Jardins de l’écoumène, Réjean Poudrette

Alimenter sa maison à l'aide de panneaux photovoltaïques, en voilà une idée lumineuse ! Coûts, consommation électrique, autonomie énergétique... Voici ce qu'il faut savoir pour faire vos propres « expériences » dans le domaine de l’énergie solaire.

Ajouter aux favoris
Ajouter aux favoris

Pour suivre toutes les mises à jour et nouveautés sur cet article, vous devez être connecté.

Maison

Commentaires 1 Masquer

L'envoi de commentaires est un privilège réservé à nos abonnés.

  • Par RAYMOND BANGET | 18 août 2017

    Je trouve la recommandation du représentant de Ecohabitation "de remplacer des plinthes électriques par une thermopompe" assez ridicule. Apparemment certains "experts" ne savent pas faire la différence entre économies et rentabilité
    1) On n'est plus dans les années avec thermopompes Turcotte qui promettait des économies de 80% sur le chauffage, Aujourd'hui tout le monde s'entend que, sur une saison de chauffage, l'économie est d'au plus 30%, même si les TP modernes sont plus performantes. Ce qui fait qu'installer une TP simplement pour le chauffage n'est pas rentable, à moins de vouloir l'air climatisé central. Dans ce cas l'option thermopompe coûte environ 1000$ de plus qu'un climatiseur standard.
    2) Remplacer des plinthes par une thermopompe centrale implique des frais importants d'installation des conduits. Ce qui va doubler ou tripler le coût de l'appareil.
    Ce qui démontre encore une fois qu'il ne faut pas se fier à tous ces "experts".
    Raymond Banget
    Laval

    Par BOB SMITH | 03 novembre 2017
    M. Banget, Avec une thermopompe murale, il en coûtera environ 3500$ (installation comprise) pour réduire votre consommation de chauffage de 30 à 50% (selon les particularités de votre demeure). Le coût d’une installation solaire photovoltaïque capable de produire cette même quantité d’énergie en plein hiver, alors que les journées sont courtes, risque de coûter bien davantage. Par ailleurs à défaut de limiter votre consommation électrique, vous manquerez vite d'espace sur votre toit (voire même dans votre cour) pour capter les photons du soleil si votre objectif est de produire toute votre énergie électrique. Nonobstant le coût du PV, il vaut presque toujours la peine d'installer une thermopompe pour chauffer sa demeure, la technologie permettant d'apporter des calories à une fraction du coût jusqu'à –25 °C (et même au-delà). Si le coût d’une thermopompe est légèrement supérieur à celui d’un climatiseur (de l’ordre de 500$ pour une mini-split murale), les économies engendrées permettront de repayer ce surcoût en une année à peine. Voilà pour la rentabilité. Concernant votre point 2, il n'a jamais été question de système central dans l’article. Par ailleurs, la source d'Écohabitation a été mal citée puisqu'il ne saurait être question de remplacer les plinthes par un système qui ne peut vraisemblablement suffire à la demande au cours des périodes les plus froides.Écrit par ECOHABITATION OBNL

    Réponse d'un vendeur, pas d'un ingénieur objectif.... une fraction du coût à -25 degrés C !!!! exagération flagrante. et des économies de 50%? 50% de quoi VS les coûts d'installation? Aucun doute que le chauffage à plinthes est le pire chauffage disponible (énergie, confort, impacts sur la santé)... mais exagérer l'information n'est pas la solution :(

    Par ECOHABITATION OBNL | 25 septembre 2017

    M. Banget,
    Avec une thermopompe murale, il en coûtera environ 3500$ (installation comprise) pour réduire votre consommation de chauffage de 30 à 50% (selon les particularités de votre demeure). Le coût d’une installation solaire photovoltaïque capable de produire cette même quantité d’énergie en plein hiver, alors que les journées sont courtes, risque de coûter bien davantage. Par ailleurs à défaut de limiter votre consommation électrique, vous manquerez vite d'espace sur votre toit (voire même dans votre cour) pour capter les photons du soleil si votre objectif est de produire toute votre énergie électrique.

    Nonobstant le coût du PV, il vaut presque toujours la peine d'installer une thermopompe pour chauffer sa demeure, la technologie permettant d'apporter des calories à une fraction du coût jusqu'à –25 °C (et même au-delà). Si le coût d’une thermopompe est légèrement supérieur à celui d’un climatiseur (de l’ordre de 500$ pour une mini-split murale), les économies engendrées permettront de repayer ce surcoût en une année à peine. Voilà pour la rentabilité.

    Concernant votre point 2, il n'a jamais été question de système central dans l’article. Par ailleurs, la source d'Écohabitation a été mal citée puisqu'il ne saurait être question de remplacer les plinthes par un système qui ne peut vraisemblablement suffire à la demande au cours des périodes les plus froides.