Aménager sa piscine de façon sécuritaire

Par Jean Garon Mise en ligne : 16 avril 2018  |  Magazine : mai 2018 Photos: Shutterstock.com, Pool Guard, Groupe Maître piscinier, Patrik Roberge

Photos: Shutterstock.com, Pool Guard, Groupe Maître piscinier, Patrik Roberge

Une piscine résidentielle est source de plaisirs, mais elle comporte aussi des dangers potentiels. Voyez quels types de clôture, de porte, de verrou, d’échelle et autres équipements sont nécessaires pour bien la sécuriser.

Chaque année au pays, une trentaine de noyades surviennent dans les piscines résidentielles et font plusieurs victimes chez les enfants de quatre ans et moins. La Coalition canadienne pour la prévention de la noyade (CCPN) est formelle : dans la majorité des cas, ces décès auraient pu être évités. Il reste donc beaucoup de travail de prévention à faire, notamment pour protéger les tout-petits, souligne la CCPN dans son Plan de prévention publié en octobre 2017.

Il revient aux propriétaires de connaître la réglementation et de sécuriser leurs installations en vue de réduire les risques au maximum. Comment ? En contrôlant l’accès à la piscine et en surveillant étroitement les activités qui s’y déroulent, évidemment, mais aussi en s’assurant que leurs équipements répondent aux normes de sécurité.

>> À lire aussi: Conseils pour acheter une piscine et l'entretenir

Un règlement à deux vitesses

Depuis juillet 2010, la Loi sur la sécurité des piscines résidentielles oblige les nouveaux acheteurs à respecter plusieurs normes concernant l’aménagement de leur piscine et la sécurisation de son accès.

Seuls les propriétaires de piscines qui ont été installées avant l’adoption de cette loi sont encore dispensés de s’y conformer. Ils doivent toutefois respecter le règlement en vigueur dans leur municipalité, laquelle peut imposer les mêmes normes (ou des normes plus sévères) que celles prévues dans le règlement provincial, rappelle le ministère des Affaires municipales et de l’Occupation du territoire.

Pour le moment, le gouvernement ne prévoit pas modifier la Loi sur la sécurité des piscines résidentielles. Une position qui fait craindre au directeur général de la Société de sauvetage, Raynald Hawkins, « qu’un nombre important de noyades continuent à survenir dans les piscines résidentielles non visées par la loi ». Il se console toutefois à l’idée que les propriétaires exemptés auront l’obligation de se conformer aux nouvelles normes lorsqu’ils remplaceront leur piscine, de sorte que les installations datant d’avant la loi disparaîtront progressivement.

L’achat d’une piscine ne se limite donc pas… à la piscine ! Avant de faire installer la vôtre, informez-vous sur la réglementation en vigueur. Procurez-vous ensuite tout l’équipement nécessaire pour la sécuriser. Voici un tour d’horizon des dispositifs dans lesquels investir.

Parmi les principaux facteurs de risque associés aux piscines résidentielles, l’Institut national de santé publique du Québec montre du doigt, entre autres, l’absence de clôture ou de barrière pour limiter l’accès à la piscine à partir de la maison, de la terrasse ou du terrain.

Taux de mortalité par noyade au Canada, par 100 000 habitants.
Source : Coalition canadienne pour la prévention de la noyade

Par où commencer ?

Attendez-vous à débourser quelques centaines (voire quelques milliers) de dollars pour acquérir les produits de sécurité qui répondent aux principales exigences de la réglementation. Malgré les coûts, ne lésinez pas sur les équipements et les aménagements nécessaires, car la sécurité des enfants n’a pas de prix. « Après tout, c’est la vie d’humains qui est en jeu », fait remarquer Alain Paquette, conseiller en habitation à CAA-Québec.

La barrière ou la clôture qui forme l’enceinte

Prix : de 16 $ à plus de 100 $ le pied linéaire (selon les matériaux choisis, frais d’installation compris)

Pour protéger l’accès à votre piscine, vous devez installer une barrière ou une clôture. Celles-ci doivent posséder certaines caractéristiques :

• Elles doivent avoir une hauteur d’au moins 1,2 m (4 pi) ;

• Si elles sont munies de barreaux, ceux-ci doivent être espacés d’au plus 10 cm (4 po), afin d’empêcher, par exemple, qu’un objet n’atterrisse par mégarde dans la piscine.

Cette obligation vaut pour presque tous les types de piscines, sauf les modèles hors terre détachés (non reliés à un balcon ou à une terrasse) dont la hauteur est d’au moins 1,2 m (4 pi) ainsi que les modèles démontables d’une hauteur d’au moins 1,4 m (4 pi 6 po). Ces deux types de piscines doivent toutefois être équipés d’une échelle munie d’une portière de sécurité qui se referme et se verrouille automatiquement (voyez la partie « L’échelle ou l’escalier »).

L’aménagement autour de la barrière ou de l’enceinte ne doit pas non plus permettre l’accès à la piscine. Par exemple, ne plantez pas d’arbustes ou de haie à proximité et n’installez pas de grosses pierres ou de banc, pour éviter qu’un enfant n’y grimpe.

Les matériaux

Avant de construire votre enceinte, vérifiez la réglementation en vigueur là où vous habitez afin de connaître les matériaux qui sont acceptés, rappelle Michel Miglierina, responsable des ventes à Inter Clôtures Sentinelle. Votre municipalité pourrait permettre les clôtures en bois, en métal ou en matériaux composites (PVC et autres alliages), mais pas en verre ou en toile, par exemple. Informez-vous des exigences quant à la distance que doit avoir la clôture avec la piscine, la maison, le cabanon, etc.

Prix des matériaux d’une clôture

Types de matériaux

Prix par pied linéaire
(frais d’installation inclus)

Bois traité

De 35 à 50 $

Barreaux en acier ou en aluminium

De 38 à 60 $

PVC

De 40 à 60 $

Fer ornemental

De 40 à 60 $

Panneau en acier

70 $ et plus

Matériaux composites

90 $ et plus

Verre

100 $ et plus

Clôture amovible
(de type Pool Guard ou Enfant Sécure)

De 16 à 20 $

La porte et le système de fermeture et de verrouillage automatique

Prix : de 200 à 600 $ (selon la nature des matériaux ; ce prix inclut les pentures à ressort et le loquet de sécurité)

La porte de votre barrière ou de votre clôture doit être munie d’un dispositif de sécurité passif, c’est-à-dire qui permet à la porte de se fermer et de se verrouiller automatiquement. Le loquet doit être installé du côté intérieur (côté piscine), dans la partie supérieure de la porte, de manière à être inaccessible aux jeunes enfants.

Ce type de porte avec verrou automatique est exigé non seulement pour les piscines creusées et semi-creusées, mais aussi pour les modèles hors terre rattachés à une terrasse, un balcon ou une plateforme.

L’échelle ou l’escalier

Pour entrer dans l’eau et en sortir en toute sécurité, équipez votre piscine (creusée, semi-creusée ou hors terre rattachée à une terrasse) d’une échelle ou d’un escalier avec ou sans rampe. Ces produits sont offerts en acier inoxydable ou en PVC et se vendent de 200 à 500 $.

Votre piscine est un modèle hors terre détaché d’au moins 1,2 m (4 pi) de hauteur ou démontable d’au moins 1,4 m (4 pi 6 po) ? Si elle n’est pas protégée par une enceinte, vous pouvez choisir entre :

Une échelle extérieure (200 $ ou plus) que vous devez retirer après chaque baignade pour éviter qu’un enfant n’accède au bassin sans surveillance ;

une échelle extérieure avec portière de sécurité à enclenchement manuel ou automatique (de 350 à 600 $). Ce modèle peut rester en place après la baignade, puisque la portière empêche qui que ce soit d’y grimper.

Le tremplin

Vous souhaitez équiper votre piscine creusée d’un tremplin ? Pour être sécuritaire, le Bureau de normalisation du Québec recommande que le tremplin soit installé à une hauteur de 0,5 m (1 pi 8 po) au-dessus de la surface de l’eau, qu’il y ait au moins 3 m (9 pi 8 po) d’eau devant celui-ci et au moins 4,5 m (14 pi 8 po) entre l’extrémité du tremplin et le fond de la piscine.

D’autres accessoires pratiques

Outre les dispositifs prescrits par le règlement, d’autres équipements et accessoires de sécurité peuvent être utiles autour d’une piscine, selon la Société de sauvetage.

Une veste de flottaison individuelle : entre 50 et 60 $

Une ceinture de sauvetage pour enfant : entre 30 et 40 $

Une perche de sauvetage en fibre de verre avec crochet : entre 50 et 60 $

Une bouée de sauvetage : 30 $ et plus

Un ensemble comprenant un câble et des flotteurs : 60 $ et plus

Une trousse de premiers soins : entre 25 et 50 $. D’autres produits, qui ne sont pas considérés comme des éléments de sécurité indispensables, pourraient aussi sauver des vies.

Une toile de protection hivernale : de 1 000 à 15 000 $ pour une piscine de 4,2 x 8,5 m (14 x 28 pi). Le prix variera selon que le système est manuel ou automatique. Ce type de toile est utilisée pour empêcher un enfant de s’aventurer sur la surface glacée de la piscine, ou encore pour éviter toute baignade sans la surveillance d’un adulte hors saison ou en saison prolongée.

Un système d’alarme de type Safety Turtle : environ 300 $.

Il comprend un émetteur d’une portée de 60 m environ (200 pi) et un bracelet que vous installez au bras de votre enfant lorsque celui-ci joue dehors, par exemple. Si le bambin franchit l’enceinte de votre piscine ou tombe accidentellement dans l’eau, une alerte sonore vous avertira.

Montant de l’amende remise aux propriétaires qui contreviennent au Règlement sur la sécurité des piscines résidentielles. Cette amende sera de 700 à 1 100 $ en cas de récidive.
Source : Ministère des Affaires municipales et de l’Occupation du territoire.

Permis et certificats d’autorisation

Avant de faire installer votre nouvelle piscine ou d’aménager votre terrain pour la recevoir, procurez-vous un permis de votre municipalité. Ce document est obligatoire pour la construction d’une terrasse, d’un balcon, d’une plateforme ou d’une clôture, de même que pour l’installation de tout type de piscine, y compris un modèle démontable. Vous n’avez pas à renouveler le permis l’année suivante pour sa réinstallation si celle-ci se fait au même endroit (et dans les mêmes conditions).

Le coût d’un permis varie d’une municipalité à l’autre et en fonction de la nature des travaux prévus. Par exemple, vous pourriez débourser jusqu’à 150 $ pour la mise en place d’une piscine creusée ou semi-creusée, et 80 $ pour un modèle hors terre ou un spa.

D’autres frais de plusieurs centaines de dollars peuvent s’ajouter pour la conception d’un plan d’aménagement par un architecte. La préparation d’un certificat de localisation par un arpenteur-géomètre – à défaut d’en posséder un à jour, comme c’est requis au registre des propriétés de la municipalité – pourrait aussi s’avérer nécessaire. Ce certificat permet de déterminer l’emplacement où la piscine sera installée afin de respecter les règles d’urbanisme de la ville.

Pendant les travaux, vous êtes responsable de la sécurité des lieux. Assurez-vous que le détaillant a bien prévu des mesures temporaires pour contrôler l’accès à la piscine en construction. Par exemple, il peut protéger les lieux à l’aide d’une clôture grillagée, qu’il retirera une fois les travaux terminés.

Quelques mesures de prévention

- N’autorisez pas la baignade d’enfants sans la surveillance d’un adulte, et ce, même s’ils savent nager.

- Ne laissez jamais un enfant sans surveillance dans l’enceinte de la piscine, ne serait-ce que quelques secondes.

- Ne laissez aucun jouet dans la piscine en dehors des heures de baignade, afin d’éviter qu’un enfant n’y tombe accidentellement en tentant d’aller le chercher.

- Installez les appareils nécessaires au fonctionnement de la piscine (ex. : le système de filtration) à au moins 1 m (3 pi 3 po) de distance de la piscine ou de l’enceinte.

- Ne permettez pas les plongeons si votre piscine n’est pas conçue à cette fin, selon les règles prescrites.

- Gardez à proximité un téléphone sans fil et libre d’accès pour les urgences.

- Enfilez à l’enfant qui ne sait pas nager (ou qui ne peut garder la tête hors de l’eau sans danger) un gilet de sauvetage adapté à sa taille et à son poids.

- Suivez un cours de réanimation cardiorespiratoire (RCR) auprès d’un organisme comme la Croix-Rouge, Ambulance Saint-Jean ou la Société de sauvetage.

- Gardez une trousse de premiers soins à portée de main.

- Assurez-vous que les portes d’accès sont bien fermées et verrouillées après la baignade.

- Conservez les produits et équipements d’entretien de la piscine hors de la portée des enfants et respectez les modes d’emploi des fabricants.

Apprenez-en plus sur la loi provinciale
mamot.gouv.qc.ca:  Règlement sur la sécurité des piscines résidentielles  

Évaluez vous-même vos installations
baignadeparfaite.com: Test d’autoévaluation

>> À lire aussi: Club Piscine annonçait de faux rabais pour appâter ses clients

Ajouter aux favoris
Ajouter aux favoris

Pour suivre toutes les mises à jour et nouveautés sur cet article, vous devez être connecté.

Maison

Commentaires 0 Masquer

L'envoi de commentaires est un privilège réservé à nos abonnés.

Il n'y a pas de commentaires, soyez le premier à commenter.