(4) Articles

(28) Produits

(0) Fiches

Comment choisir une chaise haute?

Par Mise en ligne : 28 novembre 2018  |  Magazine : janvier 2019

Voici les critères à considérer pour choisir la meilleure chaise haute: le type (standard, multifonctions, évolutif), l’espace qu’elle occupe, si elle est pliable ou pas, l’âge requis pour l’utiliser comme chaise de repos, la facilité d’entretien et les caractéristiques (dossier inclinable, hauteur réglable, couvre-plateau, repose-pieds).

1. Choisir le type de chaise haute
2. Déterminer l’espace disponible
3. Considérer la chaise haute pliable
4. Utiliser la chaise comme un transat
5. Trouver un produit facile à entretenir
6. Déterminer les caractéristiques pratiques

1. Choisir le type de chaise haute

Chaise haute standard

Les chaises hautes de ce type ne sont pas transformables en sièges portatifs ou en chaises d’appoint comme les modèles multifonctions ou évolutifs. Mais elles conviennent parfaitement à une utilisation quotidienne à la maison. Plusieurs sont pliables et comportent des caractéristiques pratiques comme la possibilité d’en régler la hauteur, d’en incliner le dossier ou de leur ajouter un couvre-plateau. Trois de nos six «meilleurs choix» appartiennent d’ailleurs à cette catégorie.

Chaise haute multifonctions

Les chaises multifonctions sont un peu plus polyvalentes que les modèles standards. La plupart d’entre elles se transforment en sièges portatifs que vous pouvez installer, à l’aide de sangles, sur une chaise pour adulte : pratique pour asseoir l’enfant à table quand il est plus vieux, ou si vous voulez avoir un siège facile à transporter chez tante Agnès ou en camping.

De plus, plusieurs modèles se transforment en chaises d’appoint pour un enfant plus âgé (à partir de trois ans environ), comme la Trio 3-in-1 d’Ingenuity, ou en chaise basse et en table, comme la Table2Table 7 en 1 de Graco, et même en balançoire dans le cas de la Tatamia de Peg Perego.

Avant de jeter votre dévolu sur ce type de chaises, posez-vous toutefois cette question : avez-vous vraiment besoin de toutes les fonctions proposées? Une chose à retenir: un modèle multifonctions avec siège portatif vous sera utile seulement si la mobilité est un critère important pour vous et si, bien sûr, vous ne possédez pas déjà un tel siège.

Chaise haute évolutive

Une chaise haute évolutive s’adapte à la croissance de votre enfant. Vous pouvez en changer la configuration pour qu’il puisse s’asseoir à la table des «grands». Ce qui la distingue d’un modèle multifonctions? La chaise évolutive se transforme en une chaise de table dont vous pouvez régler la hauteur de l’assise et du repose-pieds (sauf dans le cas de la Langur d’Ikea ) pour donner à votre tout-petit une position optimale à table. Une fois bien installé, il aura moins tendance à bouger ou à se mettre à genoux que sur une chaise pour adulte.

En général, les chaises évolutives peuvent soutenir un poids plus élevé que les modèles des autres catégories. La Sprout d’OXO Tot peut être utilisée jusqu’à ce que Junior atteigne 27,2 kg, soit vers l’âge de huit ans, et la Zaaz de Nuna peut même supporter le poids d’un adulte, jusqu’à 100 kg!

2. Déterminer l’espace disponible

L’espace disponible dans votre cuisine ou votre salle à manger est restreint, mais vous souhaitez pouvoir circuler librement autour de la chaise haute? Choisissez un modèle qui occupe peu de place sur le plancher. Encore mieux: optez pour une chaise haute évolutive; les chaises de ce type se distinguent par le peu d’espace qu’elles occupent.

3. Considérer la chaise haute pliable

Autre option possible: choisissez une chaise haute pliable. Une fois que vous l’aurez refermée (et aurez bloqué ses roues), vous pourrez l’appuyer contre un mur et donner un coup de balai rapide tout autour. La Cocoon d’Oribel se tient droite sans appui grâce au positionnement de ses roues, et la Polly Single-Pad de Chicco se fait très petite une fois pliée et se range facilement dans un placard.

4. Utiliser la chaise comme un transat

La plupart des fabricants recommandent d’utiliser leur chaise haute quand bébé a au moins six mois. À cet âge, l’enfant est capable de se tenir assis seul et les muscles de son cou sont suffisamment forts pour bien soutenir sa tête. Si vous voulez utiliser une chaise haute plus tôt, le dossier de la chaise ou le siège en entier doit s’incliner dans un angle d’au moins 135 degrés environ. Ainsi, la tête du bébé est bien appuyée contre le dossier et la chaise haute s’utilise comme un transat.

Plusieurs chaises hautes, comme la DuoDiner de Graco, la Seedling d’OXO Tot et la Siesta de Peg Perego, permettent d’installer ainsi bébé dans sa chaise haute dès ses premiers mois de vie. Dans tous les cas, consultez le manuel d’instruction pour régler la chaise de façon optimale.

5. Trouver un produit facile à entretenir

Bien sûr, de par sa fonction même, une chaise haute demande beaucoup d’entretien. En règle générale, les matériaux lisses, comme le similicuir, la mousse, le plastique et le bois, se nettoient plus facilement que le polyester. Ce dernier comporte souvent de nombreux plis et demande plus de minutie lors du nettoyage. Deux chaises échappent toutefois à cette règle: la Seedling d’OXO Tot et la Trio 3-in-1 d’Ingenuity, qui se nettoient bien malgré leur siège en polyester.

En magasin, soyez attentif aux modèles dont les appuie-bras, le plateau, l’assise ou les coussins comportent des fentes ou de petites ouvertures: la nourriture peut s’y accumuler et demander un fin travail pour être délogée. C’est le cas notamment de la Quatore 4 en 1 d’Evenflo et de la Polly Single-Pad de Chicco.

Attention finalement aux chaises dotées de sangles de couleur claire. Celles-ci se salissent facilement et peuvent rester tachées, comme nous l’avons constaté lors de notre test avec de la sauce tomate. Par ailleurs, vous devrez retirer les sangles de temps à autre pour les nettoyer en profondeur, une tâche ardue dans le cas de la Tripp Trapp de Strokke, puisque vous aurez besoin d’un tournevis pour le faire.

6. Déterminer les caractéristiques pratiques

Dossier inclinable

La majorité des chaises hautes standards et multifonctions ont un dossier qui s’incline pour adopter de deux à cinq positions. Certaines s’inclinent suffisamment (jusqu’à environ 135 degrés) pour servir de transat à un enfant. Celui-ci pourra y amorcer confortablement sa sieste après le repas. Une fois qu’il sera bien endormi, vous pourrez le prendre délicatement et le déposer dans son lit.

Notez que la plupart des chaises évolutives n’ont pas de dossier inclinable.

Couvre-plateau

Un couvre-plateau peut grandement vous simplifier la vie. Après le repas, vous n’avez qu’à le détacher pour le nettoyer à l’évier ou le déposer dans le haut du lave-vaisselle. Le plateau resté en place peut alors servir de surface de jeu.

Hauteur réglable

Vous apprécierez une chaise à hauteur variable. Vous pourrez ainsi la régler pour qu’elle soit au même niveau que votre table de cuisine. Plus tard, vous pourrez retirer le plateau pour que votre enfant puisse manger à la table avec tous les membres de la famille.

Sur la majorité des modèles, le réglage s’effectue à l’aide de poignées situées sur les côtés de la base, que vous élevez ou abaissez par cran. La hauteur de la Zaaz de Nuna, une chaise évolutive, se règle comme un jeu d’enfant simplement en relevant le repose-pieds.

Certaines chaises s’abaissent très bas; elles sont pratiques au salon, par exemple, si vous souhaitez en adapter la hauteur à celle d’un sofa. La chaise haute devient alors une chaise de compagnie, et son plateau, une surface de jeu.

Repose-pieds réglable

Toutes les chaises hautes de notre test ont des repose-pieds, mais seulement le tiers d’entre eux sont réglables. Votre enfant sera mieux assis si le dispositif s’ajuste à sa grandeur: il pourra alors s’y appuyer les pieds plutôt que de les laisser pendre dans le vide.

Pas de modèles québécois ou canadiens?

Deux produits ont dû être exclus de notre test, car ils ne répondaient pas à nos critères de sélection. N’ayant pas été soumise aux tests de sécurité de l’ASTM International, Ma petite chaise de Papa Design, une entreprise située à Saint-Bruno-de-Montarville, ne pouvait pas figurer parmi les autres, toutes certifiées par l’organisme américain. Nous avons aussi exclu la chaise Tavo de Monte Design, un produit de niche fait de bois et fabriqué à Toronto, qui est dépourvu d’un plateau et d’un dossier pleine grandeur.

Acheter une chaise «usagée»

Avant de vous procurer un modèle d’occasion, vérifiez s’il a fait l’objet d’un rappel sur le site du gouvernement du Canada ou en tapant directement le nom du produit dans un moteur de recherche accompagné du mot «rappel», ou «recall» en anglais. Ayez en main la marque et le nom du produit, son numéro de modèle ainsi que sa date de fabrication. Demandez au vendeur de vous fournir ces renseignements, qui sont généralement inscrits sur une étiquette collée sur le produit. S’il ne peut pas répondre à vos questions, passez votre tour.

Pour connaître la liste des chaises hautes recommandées par Protégez-Vous, consultez cette section de notre dossier.

Ajouter aux favoris
Ajouter aux favoris

Pour suivre toutes les mises à jour et nouveautés sur cet article, vous devez être connecté.

Loisirs et famille

Commentaires 3 Masquer

L'envoi de commentaires est un privilège réservé à nos abonnés.

  • Par Geneviève Brousseau | 21 décembre 2016

    D'après mon expérience et celle de mon amie aussi, acheter plus chère une chaise haute évolutive, en espérant rentabiliser son achat et qu'elle soit utile plusieurs années, n'aurait servi à rien car notre enfant, dès l'âge de 18-20 mois, n'a plus jamais voulu s'assoir sur sa chaise haute. Il faisait une crise et refusait de manger, il voulait faire comme les grands et s'assoir sur une chaise ordinaire.

  • Par JACQUES LARRIVÉE | 30 mai 2018

    Suggestion pour un prochain test: Il aurait été très intéressant de pousser votre étude en ajoutant le positionnement assis de l'enfant dans la chaise. Pour en avoir essayés plusieurs, certains modèles la tablette est trop haute et les enfants ont de la difficulté à saisir les aliments. Pour d'autre, l'enfant glisse sur l'assise même lorsque la ceinture est utiliser.

    journalist Par CéLINE MONTPETIT de Protégez-Vous | 31 mai 2018

    Bonjour Monsieur Larrivée,
    Nous vous remercions de votre suggestion et l'acheminons à l'équipe des tests.

  • Par CAROLE JULIEN | 12 juillet 2018

    Bonjour,

    il serait vraiment intéressant et utile à mon avis, d'intégrer à vos critères, pour ce dossier et d'autres dans le futur, le type de matériaux et ses particularités écoresponsable/COV/recyclé, etc. Ces informations ne sont pas difficile à trouver en général.
    Spécifier le lieu de fabrication (Canadien/Québécois) serait aussi très utile. Il y a des produits locaux qu'il seraient intéressants à tester. Par exemple, concernant le présent dossier : http://www.lapresse.ca/maison/decoration/design/201702/22/01-5072000-une-chic-chaise-haute.php

    Il serait aussi pertinent à mon avis d'ajouter à vos critères des spécifications quant à la durabilité des objets, sont-ils transférables à d'autres personnes suite à l'achat. Comme on sait que beaucoup des objets utilisés pour la petite enfance sont souvent vendus ou donnés à d'autres parents.

    J'adore vous suivre et je trouve vos dossiers très utiles, mais je pense qu'ils pourraient s'adapter davantage à un mode de consommation un peu plus responsable.

    Ceci étant dit, vous faites un excellent travail!

    journalist Par CéLINE MONTPETIT de Protégez-Vous | 13 juillet 2018

    Bonjour Madame Julien,
    Merci pour votre commentaire. Vos préoccupations rejoignent celles de nombreux lecteurs, soucieux d'acheter local et responsable. Nous réfléchissons à ce type de critère et en incluons dans nos fiches lorsque nous jugeons que les allégations des fabricants sont vérifiables (notamment dans certaines évaluations d'aliments où nous précisons quels produits portent le sceau "Aliments du Québec").
    Nous vous invitons à consulter la « Ligne verte » du numéro d’août 2018 pour y trouver de précieux conseils pour l’achat ou le don de produits pour bébé (siège d’auto, chaise haute, lit, etc.). Cette rubrique vise d’ailleurs à aider les consommateurs à faire des choix plus écoresponsables.
    Enfin, nous réalisons actuellement une nouvelle étude de marché sur les chaises hautes. Les résultats seront publiés en décembre prochain dans un Guide destiné aux nouveaux parents. Les produits de « Ma petite chaise » risque de s’y retrouver, pourvu qu’ils soient disponibles partout au Québec et qu’ils répondent aux normes de sécurité nord-américaine.
    Merci pour vos bons mots ; ils sont toujours agréables à entendre.