Évasion fiscale

Mise en ligne : 15 janvier 2019

Les administrateurs n'ont pas tenu de registres et n'ont pas produit de factures au moyen d'un module d'enregistrement des ventes.

Kam Sing Chung et Patrick Wong ont admis avoir manipulé, de janvier 2010 à septembre 2016, les registres du restaurant Sushi Palace de Laval de façon à éviter de remettre à l'État des sommes dues.

De juillet à septembre 2016, les deux administrateurs n'ont pas tenu de registres et n'ont pas produit de factures au moyen d'un module d'enregistrement des ventes (MEV).

Les accusations avaient été portées par Revenu Québec à la suite d'une perquisition effectuée le 15 septembre 2016.

Kam Sing Chung a été condamné à payer une amende de 65 000 $, le Sushi Palace a été condamné à 35 000 $ et Patrick Wong a été condamné à 10 000 $.

Ajouter aux favoris
Ajouter aux favoris

Pour suivre toutes les mises à jour et nouveautés sur cet article, vous devez être connecté.