Abri d’auto temporaire: vaut-il mieux louer ou acheter?

Par Benoîte Labrosse Mise en ligne : 07 novembre 2013

Photo: Abriloc

La saison du déneigement approche. Un abri d’auto temporaire peut s’avérer une solution intéressante pour ceux qui ne veulent pas sortir la souffleuse, la pelle et le balai à neige trop souvent. Mais acheter un abri d’auto peut sembler cher. La location est-elle plus avantageuse? Une comparaison s’impose.


Plusieurs entreprises spécialisées dans les abris d’auto temporaires offrent des modèles en vente ou en location. Pour trouver ces fabricants ou importateurs, il suffit de taper «abri auto» dans un moteur de recherche Web. Les centres de rénovation et certaines grandes surfaces (Rona, Home Dépôt, etc.) proposent aussi un grand nombre d’abris, mais seulement pour la vente. On trouve des abris de plusieurs tailles – généralement pour un ou deux véhicules – et dans une vaste gamme de prix démarrant à environ 300 $.

Certaines entreprises proposent également des produits haut de gamme, beaucoup plus dispendieux. Bon à savoir: Comme pour Frigidaire ou Kleenex, il ne faut pas confondre la marque avec l’objet! La marque déposée Tempo renvoie à l’entreprise fondée à Laval en 1972. Le mot «Tempo», utilisé pour «abri d’auto temporaire» et «abri temporaire d’hiver», est un terme générique.

La question demeure: avez-vous le profil d’un acheteur ou celui d’un locataire? Si vous recherchez la tranquillité d’esprit et que vos poches sont suffisamment profondes, la location est pour vous. Pour un abri standard (11 x 20 pi), il faut compter environ 300 à 350 $ par année pour un service clé en main: l’entreprise avec laquelle vous faites affaire se charge de monter l’abri, de le démonter et de l’entreposer. Toutefois, vous ne serez pas exempté de la corvée de pelletage, car votre abri doit être régulièrement déneigé pour ne pas céder sous le poids de la neige.

Si vous optez pour la location, n’oubliez pas de poser quelques questions avant de signer le contrat. Celui-ci doit mentionner tous les détails concernant la livraison, l’installation, le démontage et l’entreposage. En revanche, certains dommages, un trou dans la toile par exemple, pourraient vous être chargés à la fin de l’hiver après l’inspection faite par les démonteurs.

Pour ceux que les quelques heures de montage et de démontage n’effraient pas – il faut trois heures à au moins deux personnes pour monter l’abri, et un peu plus pour le démonter et plier la toile –, à long terme, l’achat revient nettement moins cher que la location. Prévoyez de 325 à 490 $ environ, même s’il existe des abris haut de gamme pour lesquels vous paierez près du double. Les propriétaires d’abri qui ne souhaitent pas s’embarrasser du montage et du démontage peuvent les confier à des professionnels, moyennant des frais de l’ordre de 160 $ par an pour les deux services (ou 80 $ chacun).

À noter: le Bureau de normalisation du Québec étudie présentement un projet de «norme consensuelle sur la conception et la fabrication des abris d’hiver temporaires en toile pour véhicules automobiles», principalement pour éviter les accidents dus à l’effondrement d’abris mal conçus. Cette toute première directive provinciale devrait être dévoilée en janvier 2015.

Prix sur une période de cinq ans (prix sans les taxes, relevés en août 2013 auprès d'entreprises spécialisées, de centres de rénovation et de certaines grandes surfaces)
Abri simple standard de 11 x 20 pi (3,35 x 6,1 m)
1 an
5 ans
Les plus Les moins
Location 300 à 350 $ 1 475 à 1 750 $ • Montage, démontage et inspection pris en charge, en plus de certaines réparations

• Entreposage compris

• Flexibilité: possibilité de changer de taille d’abri chaque année
• Le prix

• Vous ne choisissez généralement pas le moment de l’installation et du démontage
Achat 325 à 884 $ 325 à 884 $ • Le prix

• L’installation et le démontage quand vous le souhaitez
• L’entreposage

• Le montage, le démontage et l’entretien à faire

• La revente si vos besoins changent
Achat avec installation et démontage annuels faits par des professionnels 485 à 1 044 $ 1 125 à 1 684 $ • Un peu moins cher que la location (permet d’économiser jusqu’à 375 $ sur 5 ans, soit 75 $ par an) • L’entreposage

• La revente si vos besoins changent 

Quoi vérifier avant d’acheter?

La réglementation
Renseignez-vous auprès de votre municipalité pour savoir si vous avez le droit d’installer un abri d’auto temporaire et, si oui, suivant quelles conditions. Si jamais vous contrevenez au règlement de votre ville, l’amende peut être salée.

L’entreposage
Vérifiez que, hors saison, vous avez l’espace requis pour stocker toutes les composantes de votre abri. Pour un abri simple, l’encombrement est de 2 x 1 m, sur une hauteur de 50 cm environ; ces chiffres doublent pour un abri pour deux véhicules. Si vous manquez d’espace, mais que vous désirez malgré tout avoir votre propre abri, sachez que certains détaillants proposent l’entreposage, mais souvent dans le cadre d’un forfait comprenant montage, démontage, inspection et notification de réparations possibles à la toile. Dans ce cas, la location semble plus économique.

Photo: Bellon Prestige

Les matériaux
La plupart du temps, les toiles utilisées au Québec sont faites en polyéthylène tissé et laminé. Pour les produits haut de gamme, il peut aussi s’agir de polypropylène recouvert de vinyle. La provenance des matériaux ainsi que le lieu d’assemblage peuvent grandement faire varier le prix. Une toile cousue en Chine coûte par exemple beaucoup moins cher qu’une toile cousue au Canada. La différence peut grimper à plusieurs centaines de dollars. N’hésitez pas à interroger le vendeur à ce sujet, s’il s’agit pour vous d’un critère important.

• La structure. Les structures sont toutes faites d’acier galvanisé – donc résistant à la corrosion – dont l’épaisseur peut varier légèrement d’un fabricant à l’autre. Certains modèles d’abris disposent de barres supplémentaires pour augmenter la résistance au vent et à la neige. Voilà un critère à considérer si vous habitez dans une région particulièrement sujette aux intempéries.

• Les assurances
Votre assurance habitation couvre généralement votre abri, mais pour en être certain, mieux vaut vous renseigner auprès de votre courtier. Cela peut devenir important, notamment si votre abri causait des dommages à votre ou vos véhicule(s) ou s’il venait à s’envoler et causait des dommages à un tiers.

• Les garanties
Interrogez le détaillant sur les garanties proposées. La toile est généralement garantie un an ou deux contre les défauts de fabrication. Pour la structure, c’est beaucoup plus variable. Certains fabricants n’en offrent aucune, d’autres en proposent pouvant atteindre 10 ans. Quelles que soient les garanties offertes, faites-vous préciser ce qu’elles comportent. Enfin, sachez que vous bénéficiez en tout temps de la garantie légale de la Loi sur la protection du consommateur, qui vous «accorde une garantie sur le bien que vous achetez ou louez: il doit pouvoir servir à son usage normal pendant une durée raisonnable».

• L’entretien
Au moment de démonter votre abri, au printemps, prenez le temps d’en examiner la toile pour repérer d’éventuelles déchirures, notamment dans les parties basses qui étaient cachées par la neige, ainsi qu’aux fenêtres, si votre abri en possède. Un coup de pelle peut avoir endommagé la toile. Pour la faire réparer, comptez de 70 à 80 $ de l’heure chez la plupart des fabricants qui possèdent des ateliers de réparation. Bon à savoir: un minimum d’une heure est chargé.

• L’ancrage au sol
L’abri d’auto doit être solidement ancré au sol, de façon à résister aux vents et aux tempêtes hivernales. Les blocs de ciment, pourtant vendus dans les grandes surfaces, sont interdits, parce que jugés trop instables. Habituellement, à l’achat comme à la location, un ensemble de quatre ancrages dits «cavaliers» est fourni. Ils ne sont toutefois pas recommandés sur du pavé uni ou dans des zones de grands vents, auxquels cas il faut poser des ancrages dits «permanents», qui seront protégés par un bouchon quand l’abri sera démonté. L’ensemble de quatre de ces ancrages vaut environ 100 $ et il est conseillé d’en confier l’installation à un professionnel – une intervention qui se détaille entre 40 et 100 $.

• Le mieux, c’est d’essayer!
Si vous hésitez toujours entre achat et location, faites-en l’essai. Louez d’abord un abri pendant un hiver; vous pourrez ainsi évaluer si ce produit correspond à vos besoins et s’il vous convient. Le cas échéant, votre futur achat n’en sera que plus réfléchi.

Ajouter aux favoris
Ajouter aux favoris

Pour suivre toutes les mises à jour et nouveautés sur cet article, vous devez être connecté.

Automobile