Convertir les autos actuelles en véhicules autonomes, une solution d’avenir?

Par Julien Amado Mise en ligne : 05 juin 2018

Photos: Julien Amado

Pour accélérer l’arrivée des véhicules autonomes sur nos routes, une des solutions envisagées consiste à transformer des autos classiques pour qu’elles se conduisent toutes seules.

La voiture autonome est la nouvelle tendance en matière de mobilité. L’industrie automobile tout entière (constructeurs automobiles, entreprises en démarrage, etc.) mise sur des véhicules plus intelligents capables de se conduire seuls.

Mais lorsque les véhicules 100 % autonomes arriveront sur le marché dans quelques années, ils vont cohabiter avec des autos conduites par des humains. Pour accélérer la transition, une des solutions envisagées consiste à convertir des voitures «normales» en véhicules autonomes.

Des débuts prometteurs

C’est cette solution qui a été présentée conjointement par l’Institut du véhicule innovant (IVI) et l’entreprise allemande Kopernikus. Le véhicule autonome dévoilé dans le Vieux-Port de Montréal est une Volkswagen Golf 1,8 L à essence comme celles que vous pouvez acheter chez le concessionnaire.

Elle est dotée d’équipements de sécurité active (régulateur de vitesse adaptatif, aide au stationnement, etc.), ce qui permet aux ingénieurs de contrôler à leur guise la direction, l’accélérateur et les freins.

Mais, contrairement à un véhicule classique, cette Golf autonome est dotée d’un LiDAR, un système complexe qui fonctionne comme un radar, mais qui utilise un laser au lieu des ondes. L’auto est donc capable de mieux «voir» ce qui se trouve autour d’elle.

En couplant ce système à d’autres caméras et capteurs, la voiture peut donc reconnaître l’environnement qui l’entoure et y évoluer. Et, avec les avancées réalisées par l’intelligence artificielle, les véhicules seront capables de prendre des décisions en fonction des conditions qu’ils rencontrent. Par exemple, décider de doubler un véhicule en panne en coupant une ligne double, mais ne surtout pas le faire dans le cas d’un bus scolaire arrêté devant une maison.

>> Vidéo à voir sur notre site: Protégez-Vous essaie le pilotage automatique de la Tesla Model S

Pas pour tout de suite

Malgré l’évolution rapide de la technologie, ce n’est pas demain que vous pourrez acheter un «kit de conversion autonome» pour votre voiture. Les LiDAR coûtent encore trop cher et l’équipement prend encore trop de place dans le véhicule.

Mais cette solution, qui permettrait de laisser sur la route des véhicules déjà produits et d’accélérer la transition entre conduite normale et conduite autonome, est intéressante.

Nous avons pu monter dans cette Golf du futur pour quelques tours en circuit fermé. L’auto a bien réalisé ce qu’on lui demandait et pourrait certainement rouler de manière autonome sur une autoroute où les voies sont bien délimitées. Par contre, il est encore trop tôt pour que ce type de véhicules puisse rouler sur tous les types de routes et dans toutes les conditions climatiques.

Selon les informations que nous avons glanées auprès de différents acteurs de l’industrie automobile (constructeurs, IVI, polytechnique, etc.), il faudra attendre les années 2030 avant de voir un grand nombre de véhicules autonomes sur nos routes.

Ajouter aux favoris
Ajouter aux favoris

Pour suivre toutes les mises à jour et nouveautés sur cet article, vous devez être connecté.