(5) Articles

Mise en ligne : décembre 2012


 
Pour nos 40 ans, nous avons ciblé cinq grandes luttes qui feront parler d’elles au cours de la prochaine décennie.

«Bonjour! L’Office de la protection du consommateur publie, aujourd’hui, le premier numéro de son bulletin officiel […]» Ainsi débutait, en avril 1973, l’édition volume 1 numéro 1 d’Avant designer, protégez-vous!, une circulaire bilingue de cinq pages dactylographiées à interligne et demi. Quarante ans plus tard, Protégez-Vous est toujours là. Les abonnés de la première heure ont vu la petite brochure gouvernementale se muer, au fil des ans, en magazine, puis s’affranchir et devenir le mensuel indépendant que vous connaissez.

Les tests de produits, les articles de fond et les guides d’achat ont pris la place des «avis aux consommateurs» et des «ordres du directeur» d’antan. La collection Hors série traite en long et en large de sujets nécessitant réflexion et démarches, comme l’achat d’une maison ou l’aide aux aînés. Le site Web et la version iPad permettent de produire plus de contenu et de le distribuer aux lecteurs de manière plus efficace. Aujourd’hui, vos fiches de magasinage vous suivent jusqu’au centre commercial!

L’équipe de 2013, composée en grande partie de journalistes, de chargés de projets et d’infographistes, a toujours la même mission que les fonctionnaires qui ont créé «PV». Son travail consiste à informer et éduquer les consommateurs pour faciliter leurs choix et les aider à comprendre leurs droits. Certes, le monde s’est complexifié en quatre décennies et, avec lui, la législation. De nos jours, vous êtes sans doute plus sollicité par courriel que par les vendeurs itinérants. Vous traînez peut-être, dans une poche ou dans le fond du sac à main, un téléphone dernier cri assorti d’un contrat de trois ans aux clauses plus compliquées que celles de votre service filaire. Lorsqu’une boîte de céréales annoncée à 5,99 $ sur une étiquette-tablette est scannée à 8,99 $ à la caisse, le commerçant a maintenant l’obligation de corriger son erreur et de vous donner le produit.

Or, en consommation, les problèmes de fond demeurent les mêmes. Il s’agit de comprendre ses droits et de les faire appliquer, ce qui relève parfois de l’exploit. Vos questions et commentaires nous prouvent que, malgré la manne d’information que l’on peut glaner sur Internet (ou peut-être à cause de cette surenchère d’opinions et de renseignements), faire le bon choix est une tâche de plus en plus ardue.

Remerciements

Plusieurs experts ont généreusement contribué, par leurs réflexions, à la recherche qui a mené au choix des grands thèmes de cette édition spéciale. Merci à Thierry Bourgoignie, professeur (droit) et membre du Groupe de réflexion en droit privé, Université du Québec à Montréal; Lucie Kechichian, conseillère aux communications, Option consommateurs; Marie J. Lachance, professeure titulaire (sciences de la consommation), Université Laval; Me Pierre-Claude Lafond, professeur titulaire (droit), Université de Montréal; Jacques Nantel, professeur titulaire (marketing), HEC Montréal; Charles Tanguay, ex-porte-parole de l’Union des consommateurs; Michel Venne, directeur général et fondateur, Institut du Nouveau-Monde. Photos et illustrations: Louise Leblanc, Luc Melanson, Michel Guertin, Réjean Poudrette, Tesla, Shutterstock, iStockphoto.

Argent