X

Vous avez une tablette?

Vous pouvez maintenant lire Protégez-Vous directement sur notre application iPad

Vous avez une tablette?

Vous pouvez maintenant lire Protégez-Vous directement sur notre application Android

Bulletin et alertes Fils RSS Google+ Facebook Twitter Suivez-nous

Texte normal Texte moyen Texte grand

  • Version Pdf
  • Imprimer
Fermer
Suivez ce dossier
Fermer
Suivez ce dossier par courriel

Afin de recevoir les discussions, commentaires et nouveautés en lien avec ce dossier, vous devez vous inscrire au site (gratuit) ou encore mieux vous abonner.

Si vous êtes déjà inscrit ou abonné, .

Internet remplacera-t-il vos logiciels?

Par Frédéric Perron

Mise en ligne : octobre 2009

Illustration: iStockphoto

Plus que jamais, Google et Microsoft croiseront le fer en 2010.

Google lancera un système d’exploitation appelé Google Chrome OS. Basé sur Linux, ce système gratuit sera dans un premier temps destiné aux miniportables, puis à l’ensemble des ordinateurs personnels.

Google l’annonce léger, sécuritaire et axé sur les applications Web, où l’entreprise s’est déjà imposée avec des services comme Gmail et Google Docs.

De son côté, Microsoft lancera une version gratuite de sa suite bureautique Office, accessible sur Internet.

Derrière ces initiatives des deux géants, une tendance lourde dans le monde des nouvelles technologies: l’informatique dans les nuages (cloud computing).

L’idée: utiliser des applications sur Internet par l’entremise d’un navigateur plutôt que des logiciels installés sur un ordinateur.

La suite bureautique Google Docs (docs.google.com) en est un bon exemple. Elle vous permet d’importer, de créer et d’exporter des textes, des tableurs et des présentations sur Internet. Vous pouvez donc y accéder de n’importe quel ordinateur, peu importe la plateforme (Windows, Mac ou Linux).

Autre fait intéressant, vous pouvez inviter plusieurs personnes à travailler sur un même document. La version Web de Microsoft Office devrait offrir des fonctionnalités semblables.


Et la sécurité?

En juillet 2009, un pirate informatique a réussi à accéder aux comptes Gmail et Google Docs d’une employée du site de microblogage Twitter.

Il a ainsi pu mettre la main sur plus de 300 documents au sujet de l’entreprise, entre autres des prévisions financières et des informations personnelles sur les employés.

Certains de ces documents ont été rendus publics par le blogue TechCrunch. L’incident a mis sous la loupe les dangers du stockage de documents confidentiels sur Internet et a souligné l’importance de prendre de bonnes habitudes quant à la sécurité.


---
QUELQUES CONSEILS

  • Un bon mot de passe devrait compter au moins huit caractères et être composé de chiffres, de symboles et de lettres minuscules et majuscules. Idéalement, vous devriez choisir un mot de passe différent pour chaque service. Pour en savoir plus: «Un mot de passe béton sur Internet» (Protégez-Vous.ca, décembre 2008)

  • De nombreux sites vous demandent de répondre à une question de sécurité qui servira à vérifier votre identité si vous avez oublié votre mot de passe, par exemple le nom de votre premier animal de compagnie. Choisissez une question à laquelle on ne peut pas facilement trouver la réponse sur Internet en faisant une recherche à votre sujet.

 

  • Souvent, les services de courriel Web vous demandent de donner une adresse de courriel secondaire qui servira à récupérer votre mot de passe en cas d’oubli. Assurez-vous que cette adresse est toujours valide.

    Plusieurs services, dont Hotmail et Yahoo, la rendent disponible à d’autres internautes après une certaine période d’inactivité.

 

Suivez ce dossier
Fermer
Suivez ce dossier par courriel

Afin de recevoir les discussions, commentaires et nouveautés en lien avec ce dossier, vous devez vous inscrire au site (gratuit) ou encore mieux vous abonner.

Si vous êtes déjà inscrit ou abonné, .

Commentaires

0

Réagissez!

Fermer
Connexion
 

L'envoi de commentaires est réservé à nos abonnés web.

Vous êtes abonné? Connectez-vous ici. Pas encore abonné? Voyez nos offres ici.

Retour à l'article


Promotion iPad