X

Vous avez une tablette?

Vous pouvez maintenant lire Protégez-Vous directement sur notre application iPad

Vous avez une tablette?

Vous pouvez maintenant lire Protégez-Vous directement sur notre application Android

Bulletin et alertes Fils RSS Google+ Facebook Twitter Suivez-nous

Texte normal Texte moyen Texte grand

  • Imprimer
Fermer
Suivez ce dossier
Fermer
Suivez ce dossier par courriel

Afin de recevoir les discussions, commentaires et nouveautés en lien avec ce dossier, vous devez vous inscrire au site (gratuit) ou encore mieux vous abonner.

Si vous êtes déjà inscrit ou abonné, .

Réseaux sociaux: scènes de crime 2.0

Par Frédéric Perron

Mise à jour : 29 avril 2010

 | 

Mise en ligne : 29 avril 2010

Quels types de crimes sont commis par l’entremise de sites comme Facebook, Twitter et MySpace? Qui sont les suspects et les victimes? Deux chercheurs québécois tentent d’y voir plus clair.

Photo: iStockphoto

Les réseaux sociaux sont de plus en plus populaires. Au Québec, 30 % des adultes visitent ce genre de sites, selon le CEFRIO. Chez les 18 à 34 ans, ce taux de fréquentation atteint 60 %.

Pourtant, les services policiers ne tiennent pas de statistiques au sujet des crimes par le biais des réseaux sociaux. C’est pourquoi Benoît Dupont et Vincent Grautrais, respectivement professeurs de criminologie et de droit à l’Université de Montréal, ont décidé d’étudier la question.

Leur démarche: analyser les crimes et les situations à risque rapportés sur près de 90 sites d’actualité généralistes et spécialisés, basés dans différents pays.

Leur étude, qui s’étale sur deux ans, se terminera en octobre prochain. Ils ont toutefois dévoilé les résultats préliminaires de leur recherche jeudi dans le cadre du Colloque Francopol sur la cybercriminalité, à Boucherville.

40 % des crimes à caractère sexuel

Jusqu’à maintenant, les chercheurs ont recensé près de 700 crimes ou situations à risque, dont 40 % à caractère sexuel. D’entrée de jeu, Benoît Dupont y va d’un gros bémol: «Il faut faire très attention et ne pas extrapoler pour dire que 40 % des crimes commis sur le Web 2.0 sont des crimes sexuels, dit-il. Notre enquête est basée sur des articles d’actualité. Or, les journalistes doivent vendre des journaux et les compagnies de sécurité doivent vendre des logiciels. Il ne faut pas s’étonner qu’ils s’intéressent à ce type de crime.»

Les menaces et violences physiques ainsi que les attaques informatiques sont aussi fréquemment rapportées; elles représentent chacune 16 % des crimes médiatisés.

Le type de crime commis varie selon le site Web 2.0. Sur Craigslist et MySpace, la plupart des crimes rapportés sont de nature sexuelle. «Il y a beaucoup d’offres de prostitution sur Craigslist, souligne M. Dupont. De son côté, MySpace est principalement utilisé par des mineurs, ce qui en fait un terrain privilégié pour les prédateurs sexuels.»

Les suspects ont en moyenne 29 ans, alors que les victimes ont en moyenne 19 ans. «On ne parle pas de pervers dans la soixantaine, note M. Dupont. Cela correspond à la structure démographique du Web 2.0.»

Sur Facebook et Twitter, la plupart des crimes signalés sont des attaques informatiques. «Sur Twitter, les liens sont raccourcis et donc masqués, explique M. Dupont. On ne sait pas vers quel site on va être dirigé. C’est un outil rêvé pour les pirates qui veulent propager des logiciels malveillants.»

Pas de panique

Selon M. Dupont, il faut relativiser ces chiffres. «On a réussi à identifier dans les médias seulement 700 affaires criminelles ou risquées pour les internautes, dit-il. Or, Facebook compte 400 millions de membres et MySpace en regroupe 100 millions. Ces sites ne créent pas d’épidémie de prédateurs sexuels et ils ne sont pas hors de la portée de la police. Il ne faut pas tomber dans la paranoïa et la peur. L’utilité de ces services nous semble supérieure aux risques.»

Toutes les Nouvelles

Suivez ce dossier
Fermer
Suivez ce dossier par courriel

Afin de recevoir les discussions, commentaires et nouveautés en lien avec ce dossier, vous devez vous inscrire au site (gratuit) ou encore mieux vous abonner.

Si vous êtes déjà inscrit ou abonné, .

Commentaires

0

Réagissez!

Fermer
Connexion
 

L'envoi de commentaires est réservé à nos abonnés web.

Vous êtes abonné? Connectez-vous ici. Pas encore abonné? Voyez nos offres ici.

Retour à l'article


Nouvelles

Tampons hygiéniques: les femmes mieux protégées au Canada?

par : Rémi Leroux

En France, une pétition réclamant l’affichage de la composition des protections hygiéniques a reçu plus de 56 000 signatures depuis le mois d’août. »

Clés d’auto intelligentes: pas pour les conducteurs distraits!

par : Julien Amado

Depuis l’arrivée des clés de contact intelligentes et des boutons qui démarrent l’auto, le risque de quitter sa voiture sans avoir coupé le moteur est plus grand qu’avant. »

Applications pour améliorer la performance des tablettes: inutiles!

par : Frédéric Perron

Dans les magasins iTunes et Google Play, une foule d’applications se targuent d’augmenter la performance de vos appareils. Or, elles ne livrent pas la marchandise. »

Permis de conduire: sécurité améliorée

par : Julien Amado

Il y aura bientôt de la nouveauté dans votre portefeuille: votre prochain permis de conduire sera plus durable et surtout plus difficile à contrefaire. »

Apple rafraîchit son offre de iPhone, iPad et Apple TV

par : Frédéric Perron

Le géant de l’électronique a dévoilé ses deux nouveaux iPhone ainsi qu’un iPad de 12,9 po et une Apple TV repensée. »

Gestion de tâches: 5 applications pour vous faciliter la vie

par : Maxime Johnson

Votre agenda est un véritable fouillis ? Pour ne rien oublier, vous pouvez utiliser un gestionnaire de tâches. Survol des principales applications disponibles. »

Cas vécu: Sears rembourse le prix d’un lave-vaisselle après l’expiration de la garantie

par : Catherine Crépeau

Votre lave-vaisselle cesse de fonctionner quelques mois après l’expiration de la garantie et le commerçant assure qu’il n’y peut rien. Minute. Une mise en demeure peut faire toute la différence. »

Ashley Madison: des robots à la conquête des hommes

par : Frédéric Perron

Comment convaincre les usagers du site d’adultère Ashley Madison qu’ils sont à quelques clics d’une aventure? Avec des robots, voyons! »

Achat d'une maison: comment connaître le juste prix

par : Emmanuelle Gril

Vous avez trouvé la maison de vos rêves? Il ne reste plus qu’à en négocier le prix. Nos conseils pour arriver à vos fins. »

Toutes les nouvelles de Protégez-Vous

Promotion iPad