X

Vous avez une tablette?

Vous pouvez maintenant lire Protégez-Vous directement sur notre application iPad

Vous avez une tablette?

Vous pouvez maintenant lire Protégez-Vous directement sur notre application Android

Bulletin et alertes Fils RSS Google+ Facebook Twitter Suivez-nous

Texte normal Texte moyen Texte grand

  • Imprimer
Fermer
Suivez ce dossier
Fermer
Suivez ce dossier par courriel

Afin de recevoir les discussions, commentaires et nouveautés en lien avec ce dossier, vous devez vous inscrire au site (gratuit) ou encore mieux vous abonner.

Si vous êtes déjà inscrit ou abonné, .

Les vins sélectionnés

Par Marc Chapleau

Mise en ligne : novembre 2010

 De gauche à droite, dans le sens horaire : Jean Aubry, Élyse Lambert,
Gilles Bois, Raymond Chalifoux, Véronique Rivest et Jacques Benoit
Photo: Réjean Poudrette

Tous types confondus, le Québec viticole élabore à l’échelle commerciale quelque­ 300 produits. De ce nombre, les vins secs – blancs, rouges et rosés – comptent­ pour un peu plus de la moitié. Pour notre test, nous avons choisi de cibler les blancs et les rouges uniquement. Par ailleurs, soucieux d’évaluer les vins les plus connus des consommateurs, nous avons privilégié les produits vendus à la Société des alcools du Québec (SAQ) ou au Marché des Saveurs du Québec au marché Jean-Talon, à Montréal, où les vignerons eux-mêmes vendent leur production.

Ne figurent donc pas dans notre classement des vins québécois commercialisés ailleurs et pour l’essentiel à la propriété, comme ceux du Vignoble les Pervenches, à Farnham, ou encore du Domaine St-Jacques, en Montérégie. Au total, une cinquantaine de vins (tout ce qui était alors offert dans les lieux de vente ciblés) ont néanmoins pu être réunis. Afin de limiter les jugements biaisés à l’endroit de ces produits du terroir, nous avons glissé dans la dégustation quatre vins «pirates» canadiens.

Cependant, comme les cépages cultivés au Québec (des hybrides réputés moins fins, plus rustiques, que les cépages dits vinifera, tels que les merlot, chardonnay, etc.) le sont rarement aussi en Ontario et en Colombie-Britannique (les principales autres régions viticoles du pays), ce choix ne fut pas aisé.

Il fallait trouver des vins au prix et aux caractéristiques gustatives le plus similaires possible. Au final, le Baco noir Henry of Pelham (l’hybride baco a été mis au point au début du XXe siècle en France par François Baco) a pu être mesuré à des bacos québécois, tandis que le Réserve Riesling de la même maison a pu être comparé, notamment, avec celui du Domaine des Côtes d’Ardoise, à la réputation établie. À cela nous avons ajouté l’Eco Trail Pelee Island, un assemblage contenant le cépage hybride chambourcin, et le Pinot Blanc Five Vineyards Mission Hill de l’Okanagan.

Le Québec, compte tenu de son climat, est davantage reconnu pour ses vins blancs. Cela s’est reflété dans notre test, où un plus grand nombre de vins blancs que de rouges a obtenu une note supérieure à 75 %. À noter, en contrepartie, que, tant pour les blancs que pour les rouges, près de la moitié des vins testés n’ont pas atteint le seuil minimal de 70 % et ne sont donc pas recommandables. Mentionnons également que l’appréciation des vins «pirates» canadiens ne s’est pas démarquée par rapport à l’offre québécoise.

«Pas très fort dans l’ensemble, même si j’en ai bien sûr aimé quelques-uns. Impression de fabriqué, souvent, et des notes boisées envahissantes.»
- Raymond Chalifoux, sommelier-conseil

Du côté des vins blancs, La Maredoise du Domaine des Côtes d’Ardoise, à base de seyval, s’est classé en tête des produits québécois, tout juste derrière le blanc ontarien pirate. Le suit la Cuvée Natashquan, un seyval haut de gamme, et L’Orpailleur, deux vins élaborés par le Vignoble de l’Orpailleur, situé lui aussi à Dunham, dans les Cantons-de-l’Est.

Du côté des vins rouges, deux cuvées du Vignoble Rivière du Chêne, à Saint-Eustache, dans les Basses-Laurentides, ainsi qu’une du Vignoble Le Cep d’argent, de Magog en Estrie, sont les mieux classés de toute la sélection – même si, encore une fois, le vin pirate ontarien s’est distingué.

Photo: Réjean Poudrette

Suivez ce dossier
Fermer
Suivez ce dossier par courriel

Afin de recevoir les discussions, commentaires et nouveautés en lien avec ce dossier, vous devez vous inscrire au site (gratuit) ou encore mieux vous abonner.

Si vous êtes déjà inscrit ou abonné, .

Commentaires

6

Réagissez!

Consommez-vous des vins québécois?

Fermer
Connexion
 

L'envoi de commentaires est réservé à nos abonnés web.

Vous êtes abonné? Connectez-vous ici. Pas encore abonné? Voyez nos offres ici.

Commentaires du plus récent au plus ancien

  • 21 nov. 2011
    Fermer
    Participation de Gaetan Roy

    Commentaires publiés : Non disponible

    Discussions publiées : Non disponible

    Par Gaetan Roy
    (Participant occasionnel)

    Commentaire pertinent Je trouve ce commentaire pertinent 1 )

    J'achète des vins québécois de façon régulière. Lorsque je passe par St-Jean-Port-Joli, j'en profite
    pour aller au Vignoble du Faubourg. J'adore leur accueil.

  • 21 sept. 2011
    Fermer
    Participation de Jonathan Houle

    Commentaires publiés : Non disponible

    Discussions publiées : Non disponible

    Par Jonathan Houle
    (Participant occasionnel)

    Commentaire pertinent Je trouve ce commentaire pertinent 0 )

    Je confirme qu'il y a de très bons vins blancs québécois! Vraiment pas chère à 13$ pour la plupart pour la qualité offerte. Ce sont des vins fabriqués naturellement qui n'ont pas d'arrière gôuts de sulfites et dont l'industrie ne s'ait pas accaparé de la qualité. Bravo vignerons québécois. Ne lachez pas prise et je vous encourage à continuer d'élaborer de bons vins blancs!

  • 8 déc. 2010
    Fermer
    Participation de Michel Thibault

    Commentaires publiés : 1

    Discussions publiées : Non disponible

    Par Michel Thibault
    (Participant occasionnel)

    Commentaire pertinent Je trouve ce commentaire pertinent 0 )

    un de vos tests recommandais Nobella, tres bon choix
    les espagoles peuvent nous livré des litres a environ $9.50 transport inclus, au Québec rien de disponible en bas de $12.00 pour 750ml
    désollent :(

    • 21 sept. 2011
      Fermer
      Participation de Jonathan Houle

      Commentaires publiés : Non disponible

      Discussions publiées : Non disponible

      Par Jonathan Houle
      (Participant occasionnel)

      Commentaire pertinent Je trouve ce commentaire pertinent 0 )

      Peut-être mais le vin espagnol à 9.50$ n'est pas du vin...mais plutot du jus de raisin industriel alcoolisé. Le monde ne sont parfois pas au courant de l'immense industrialisaton derrière ces vins à bas prix. Un vrai vin, respect le raisin et le terroir. Ici nous avons la chance d'avoir des vigneron qui essaie de faire de la qualité en respectant la procédure naturel de faire du vin. Je serais désolé de voir des producteurs d'ici faire du vin industriel qui passe a travers des procédé chimiques pour en contrôler l'alcool, la couleur et le gout. Nos vins blancs à 12,50$ valent facilement des vins à 18$ à la SAQ. Je suis tanné de voir les industries s'approprié des choses de qualité et les massacrer pour en baisser le prix....si vous avez pas les moyuens de boirent du vin, buvez de la bière! Une bière de qualité se paie 2-3$ alors qu'un vin se paie facilement 18-20$ En bref, c'est une produit de luxe. L'aliment le plus complexe créé par l'homme!

  • 6 déc. 2010
    Fermer
    Participation de François Isabelle

    Commentaires publiés : Non disponible

    Discussions publiées : Non disponible

    Par François Isabelle
    (Participant occasionnel)

    Commentaire pertinent Je trouve ce commentaire pertinent 3 )

    Quoi de plus agréable que d'aller déguster chez le vigneron qui a aménagé un comptoir accueillant, d'acheter au mérite en faisant une discrimination positive des produits du terroir, quand on sait que pour améliorer son produit il doit bien avoir un achat local qui aidera au démarrage auquel ni la SAQ ni Revenu Québec ne semblent vouloir contribuer, contrairement à l'Ontario qui aide vraiment son industrie viticole.

  • 19 nov. 2010
    Fermer
    Participation de Marc Hébert

    Commentaires publiés : Non disponible

    Discussions publiées : Non disponible

    Par Marc Hébert
    (Participant occasionnel)

    Commentaire pertinent Je trouve ce commentaire pertinent 0 )

    Très peu, mais j'aimerais bien. D'autant que j'habite entre le Cep d'Argent et le Roc Noir. Je ne comprend pas pourquoi vous ne nous avez pas fait profiter des résultats de ces tests de dégustation par vos spécialistes. Ca nous aurait porter à les encourager.

Retour à l'article


Promotion iPad