X

Vous avez une tablette?

Vous pouvez maintenant lire Protégez-Vous directement sur notre application iPad

Vous avez une tablette?

Vous pouvez maintenant lire Protégez-Vous directement sur notre application Android

Bulletin et alertes Fils RSS Google+ Facebook Twitter Suivez-nous

  • Accueil
  • Nouvelles
  • Produits de santé naturels: les étiquettes ne disent pas tout

Texte normal Texte moyen Texte grand

  • Imprimer
Fermer
Suivez ce dossier
Fermer
Suivez ce dossier par courriel

Afin de recevoir les discussions, commentaires et nouveautés en lien avec ce dossier, vous devez vous inscrire au site (gratuit) ou encore mieux vous abonner.

Si vous êtes déjà inscrit ou abonné, .

Produits de santé naturels: les étiquettes ne disent pas tout

Par Catherine Crépeau

Mise en ligne : 31 octobre 2013

Vous avez l’habitude de prendre des produits de santé naturels (PSN)? Méfiez-vous: plusieurs de ceux vendus au Canada contiennent des ingrédients qui ne sont pas mentionnés sur l’emballage.

Le Senna alexandrina (plante aux propriétés laxatives) a été détecté
dans un produit censé traiter les états dépressifs. Photo: Shutterstock

La plupart des produits de santé à base d’herbes médicinales contiennent des substituts de plantes moins coûteux que l’original ou des agents de remplissage, comme des farines de riz, de blé ou encore des fèves de soya, lesquels ne sont pas mentionnés sur l’étiquette, selon une étude menée à l’Université de Guelph, en Ontario.

Les chercheurs, sous la supervision de Steven Newmaster, directeur de l’Institut de la biodiversité de l’Ontario, ont analysé l’ADN de 44 produits vendus par 12 compagnies différentes – aucun nom n’a cependant été dévoilé. Ils ont découvert que près de 60 % des gélules ou des cachets examinés contenaient au moins une espèce de plantes qui n’était pas inscrite sur l’étiquette du produit.

Des agents de remplissage non indiqués ont aussi été trouvés dans 20 % des échantillons, et des plantes de substitution dans 32 % des produits analysés. Ainsi, une bouteille de ginkgo biloba pouvait ne pas contenir de ginkgo, mais une plante aux propriétés similaires. Seulement deux compagnies ont fourni des produits authentiques, sans substituts ou agents de remplissage.

Ces résultats sont décevants et inquiétants, selon la pharmacienne propriétaire Judith Choquette. Surtout que tous les produits analysés détenaient un numéro de produit naturel (NPN) délivré par Santé Canada. Ils ont été examinés et jugés efficaces, de qualité et sûrs dans les conditions d’utilisation recommandées, indique le ministère. Santé Canada se base toutefois uniquement sur le dossier papier soumis par les fabricants pour autoriser la vente des produits.

Cette étude sonne l’alarme, mais demeure trop imprécise pour être véritablement utile aux consommateurs, croit Jean-Yves Dionne, pharmacien et spécialiste en produits naturels. «L’étude ne mentionne ni les produits ni les compagnies. De plus, dans les cas de substitution, on ne précise pas si c’était la quantité ou le nom de la plante qui était erroné sur l’étiquette», déplore-t-il.

Des conséquences sur la santé
L’utilisation d’agents de remplissage dans l’industrie des PSN est fréquente. «Souvent, ils ne sont pas inscrits sur les emballages. Ce sont généralement des farines, explique Jean-Yves Dionne. Ce n’est pas une bonne pratique, mais c’est courant.»

Les consommateurs ont pourtant le droit de savoir ce qu’ils achètent, selon Steven Newmaster, puisque la consommation de ces produits pourrait avoir des conséquences fâcheuses sur leur santé. «Si c’est une farine de riz, ce n’est pas problématique. Si c’est une farine de blé, la personne intolérante au gluten ne le sentira pas, mais celle atteinte de la maladie cœliaque, soit environ 1 % de la population, pourrait ressentir d’importants effets secondaires indésirables», précise Jean-Yves Dionne.

Plusieurs des substituts trouvés dans les échantillons analysés sont aussi connus pour leur toxicité, leurs effets secondaires ou leurs interactions indésirables avec d’autres plantes, suppléments et médicaments, souligne Steven Newmaster dans l’étude.

Le Senna alexandrina, par exemple, a été détecté dans un produit au millepertuis censé traiter les états dépressifs. Cette plante a des propriétés laxatives et son usage prolongé peut causer des diarrhées chroniques et endommager le foie, selon l’étude. D’autres produits analysés contenaient des plantes de la famille des Astéracées, comme le chrysanthème matricaire (ou Grande camomille), qui peuvent provoquer des nausées, des ulcères ou des gonflements de la bouche.

Prudence à la pharmacie
Face à ces problèmes d’étiquetage, le consommateur doit être doublement vigilant, selon les deux pharmaciens interrogés. Jean-Yves Dionne recommande de choisir des produits fabriqués par des compagnies reconnues et de ne pas hésiter à poser des questions à son pharmacien.

Certaines compagnies fournissent aussi un numéro de service à la clientèle où il est possible d’obtenir plus de détails sur la composition des produits de santé naturels.

Plusieurs Canadiens consomment des PSN
73 % des Canadiens utilisent des produits de santé naturels comme des vitamines, des plantes médicinales et des remèdes homéopathiques, selon un sondage Ipsos-Reid réalisé en 2010 pour Santé Canada. Toutefois, seulement 42 % des personnes interrogées croient que ces produits sont sûrs parce que faits de substances naturelles.

Toutes les Nouvelles

Suivez ce dossier
Fermer
Suivez ce dossier par courriel

Afin de recevoir les discussions, commentaires et nouveautés en lien avec ce dossier, vous devez vous inscrire au site (gratuit) ou encore mieux vous abonner.

Si vous êtes déjà inscrit ou abonné, .

Commentaires

4

Réagissez!

Fermer
Connexion
 

L'envoi de commentaires est réservé à nos abonnés web.

Vous êtes abonné? Connectez-vous ici. Pas encore abonné? Voyez nos offres ici.

Commentaires du plus récent au plus ancien

  • 24 juil. 2015
    Fermer
    Participation de Miguel Luis Pelli

    Commentaires publiés : 1

    Discussions publiées : Non disponible

    Par Miguel Luis Pelli
    (Participant occasionnel)

    Commentaire pertinent Je trouve ce commentaire pertinent 0 )

    Avec un tres grand respete pour tous, je suis capable de defendre les produits naturels, il est vrais que je ne conne pas tous les produits, mais mon experiece me done confiance, pas tous les produits de farmacie peuvent se comparer avec les produits naturels, et je peu en temonier de tout coeur ce que j' afirme en toute honetete, je leve mon chapeau tres hautaux Produits Naturels, Merci d' etre la pour nous tous, merci a Protege-vous pour le travail que vous faitez, je suis fier d' etre membre, merci...

  • 12 nov. 2013
    Fermer
    Participation de Sara Tremblay

    Commentaires publiés : Non disponible

    Discussions publiées : Non disponible

    Par Sara Tremblay
    (Participant occasionnel)

    Commentaire pertinent Je trouve ce commentaire pertinent 0 )

    Santé Canada, c'est de la foutaise. Ils banissent des produits de santé supposément dangereux, mais ils ne font rien concernant d'autres produits légaux tels la cigarette. Je trouve cela complètement aberrant. Un produit est interdit parce qu'une personne est décédée en le prenant. Cette personne a dépassé les limites recommendées d'au moins 8 fois. Mais la cigarette, elle, qui tue des milliers et des milliers de personnes par an, ça, c'est "correct". Faites quelque chose (autre chose que mettre des photos de poumons bruns sur les paquets de cigarette!!), et peut-être que vous gagnerez de la crédibilité.

  • 4 nov. 2013
    Fermer
    Participation de RENE COUTURE

    Commentaires publiés : Non disponible

    Discussions publiées : Non disponible

    Par RENE COUTURE
    (Participant occasionnel)

    Commentaire pertinent Je trouve ce commentaire pertinent 1 )

    Bonjour,le vrai problème avec les produits naturels et se même les produits naturels identifié avec le NPN est que l'on retrouve plusieurs marques de produits naturels qui n'ont pas fait leurs preuves pour soigné les gens,Santé Canada devrait être encore plus sévère et stricte que présentement concernant la qualité de fabrication des produits naturels car lorsque vous allez dans un magasin de produits naturel pour un problème de santé spécifique et que vous demandez des conseils aux personnes qui travaillent sur place à vendre des produits naturels se n'est pas toujours évident de savoir si l'on se fait bien conseiller pour soigné son problème de santé car il y a des conseillers en produit naturel qui vont pas nécessairement vous conseillez le bon produit naturel qui vous convient pour votre problème de santé mais en plus de cela il y a certain conseiller en produit naturel qui vont pas nécessairement vous vendes la meilleure qualité de produit naturel alors vous vous retrouvez avec un problème de santé qui peut être long à guérir avec les produits naturels,il y a une chose importante a ne pas oublier concernant les produits naturels les effets positif peuvent êtres très long avant de commencé à voir des résultats pour être guérit et se même si vous achetez la meilleure marque de produit naturel qui existe en se moment,la prudence est de mise avec les produits naturels.

  • 4 nov. 2013
    Fermer
    Participation de SYLVIE LAPOINTE

    Commentaires publiés : 1

    Discussions publiées : Non disponible

    Par SYLVIE LAPOINTE
    (Participant occasionnel)

    Commentaire pertinent Je trouve ce commentaire pertinent 0 )

    Si je comprends bien, Santé Canada est loin d'être fiable pour nous, les consommateurs. Ce n'est pas la première fois que j'entends ou que je lis certaines choses à leur sujet. Ils ont tendance à préférer l'industrie au lieu des citoyens. Donc, publier de fausses données et ainsi pratiquer la désinformation afin de plaire surtout à l'industrie. C'est quand même assez spécial d'avoir à payer pour obtenir les services de Santé Canada qui sont supposés d'abord protéger les citoyens, et d'autre part, apprendre à plusieurs reprises qu'ils donnent finalement un mauvais service aux citoyens qui les paient et qui justement devraient être ceux qu'on protège. Parce que Santé Canada préfère faire confiance aux données fournies par l'industrie. Sur qui on va se fier, nous? Il y a une couple de mots qui me viennent à l'esprit pour qualifier une telle attitude, mais que je n'oserais jamais écrire dans le cadre de ces commentaires...

Retour à l'article


Nouvelles

Tampons hygiéniques: les femmes mieux protégées au Canada?

par : Rémi Leroux

En France, une pétition réclamant l’affichage de la composition des protections hygiéniques a reçu plus de 56 000 signatures depuis le mois d’août. »

Clés d’auto intelligentes: pas pour les conducteurs distraits!

par : Julien Amado

Depuis l’arrivée des clés de contact intelligentes et des boutons qui démarrent l’auto, le risque de quitter sa voiture sans avoir coupé le moteur est plus grand qu’avant. »

Applications pour améliorer la performance des tablettes: inutiles!

par : Frédéric Perron

Dans les magasins iTunes et Google Play, une foule d’applications se targuent d’augmenter la performance de vos appareils. Or, elles ne livrent pas la marchandise. »

Permis de conduire: sécurité améliorée

par : Julien Amado

Il y aura bientôt de la nouveauté dans votre portefeuille: votre prochain permis de conduire sera plus durable et surtout plus difficile à contrefaire. »

Apple rafraîchit son offre de iPhone, iPad et Apple TV

par : Frédéric Perron

Le géant de l’électronique a dévoilé ses deux nouveaux iPhone ainsi qu’un iPad de 12,9 po et une Apple TV repensée. »

Gestion de tâches: 5 applications pour vous faciliter la vie

par : Maxime Johnson

Votre agenda est un véritable fouillis ? Pour ne rien oublier, vous pouvez utiliser un gestionnaire de tâches. Survol des principales applications disponibles. »

Cas vécu: Sears rembourse le prix d’un lave-vaisselle après l’expiration de la garantie

par : Catherine Crépeau

Votre lave-vaisselle cesse de fonctionner quelques mois après l’expiration de la garantie et le commerçant assure qu’il n’y peut rien. Minute. Une mise en demeure peut faire toute la différence. »

Ashley Madison: des robots à la conquête des hommes

par : Frédéric Perron

Comment convaincre les usagers du site d’adultère Ashley Madison qu’ils sont à quelques clics d’une aventure? Avec des robots, voyons! »

Achat d'une maison: comment connaître le juste prix

par : Emmanuelle Gril

Vous avez trouvé la maison de vos rêves? Il ne reste plus qu’à en négocier le prix. Nos conseils pour arriver à vos fins. »

Toutes les nouvelles de Protégez-Vous

Promotion iPad