X

Vous avez une tablette?

Vous pouvez maintenant lire Protégez-Vous directement sur notre application iPad

Vous avez une tablette?

Vous pouvez maintenant lire Protégez-Vous directement sur notre application Android

Bulletin et alertes Fils RSS Google+ Facebook Twitter Suivez-nous

Texte normal Texte moyen Texte grand

  • Version Pdf
  • Imprimer
Fermer
Suivez ce dossier
Fermer
Suivez ce dossier par courriel

Afin de recevoir les discussions, commentaires et nouveautés en lien avec ce dossier, vous devez vous inscrire au site (gratuit) ou encore mieux vous abonner.

Si vous êtes déjà inscrit ou abonné, .

OGM: en mangez-vous sans le savoir?

Par Lise Bergeron

Mise en ligne : avril 2011

Photo: iStockphoto

Des porcs moins polluants, du riz plus nourrissant, des pommes qui brunissent moins vite: les biotechnologies agroalimentaires promettent d’améliorer les végétaux et les animaux en modifiant leur ADN par l’ajout de gènes étrangers.

Si plusieurs scientifiques y voient un potentiel de développement extraordinaire, d’autres appellent à la prudence et critiquent vertement la voie dans laquelle une poignée de multinationales, Monsanto en tête, entraînent l’humanité. Avec l’aval des gouvernements canadien et américain pour ce qui est de l’Amérique.

Le débat est complexe et très polarisé, car les enjeux – socioéconomiques, environnementaux, politiques, sanitaires – sont intimement intriqués: «La question révolutionne notre conception du vivant: pour la première fois, l’humanité exploite industriellement des formes de vie nouvelles à partir de gènes artificiels issus de tous les règnes», écrit Gilles-Éric Séralini, professeur chercheur en biologie moléculaire, dans son livre Ces OGM qui changent le monde.

Pour d’autres, comme Dominique Michaud, professeur chercheur au Département de phytologie de l’Université Laval, «les travaux visent à améliorer les plantes et les animaux, comme on le fait depuis toujours en agriculture. Cette fois, la technique est nouvelle». Et risquée aux yeux de plusieurs: qui sait comment les écosystèmes réagiront à long terme devant une plante à laquelle on a greffé un gène animal?

Suivez ce dossier
Fermer
Suivez ce dossier par courriel

Afin de recevoir les discussions, commentaires et nouveautés en lien avec ce dossier, vous devez vous inscrire au site (gratuit) ou encore mieux vous abonner.

Si vous êtes déjà inscrit ou abonné, .

Commentaires

10

Réagissez!

Fermer
Connexion
 

L'envoi de commentaires est réservé à nos abonnés web.

Vous êtes abonné? Connectez-vous ici. Pas encore abonné? Voyez nos offres ici.

Commentaires du plus récent au plus ancien

  • 23 févr. 2016
    Fermer
    Participation de DOMINIC LACHAPELLE

    Commentaires publiés : 3

    Discussions publiées : Non disponible

    Par DOMINIC LACHAPELLE
    (Participant occasionnel)

    Commentaire pertinent Je trouve ce commentaire pertinent 0 )

    Pourrait-on obtenir une mise à jour des OGM dans notre nourriture en 2016? Par exemple, peut-on se fier à la mention "biologique" sur les produits pour éviter les OGM? Les compagnies qui allèguent "biologiques" sont-elles vraiment contrôlées? Pourriez-vous inclure une section concernant les pesticides se retrouvant dans la nourriture? S'il s'agit d'un dossier trop gros, pouvez-vous envisager de le faire avec le Consumer Report?

  • 27 nov. 2015
    Fermer
    Participation de GAGNON MICHEL

    Commentaires publiés : 1

    Discussions publiées : Non disponible

    Par GAGNON MICHEL
    (Participant occasionnel)

    Commentaire pertinent Je trouve ce commentaire pertinent 0 )

    Si le gouvernement cède au lobby des multinationales et ne veut pas que les aliments OGM soient identifiés par crainte que le consommateur soit assez mature de pouvoir faire un choix éclairé alors que les producteurs d'aliments SANS OGM les identifiés. Ainsi, les consommateurs pourront faire un choix éclairé et les lobbys et le gouvernement vendu ne pourra rien y faire !

  • 3 mars 2012
    Fermer
    Participation de Benoit Gay-Vidal

    Commentaires publiés : Non disponible

    Discussions publiées : Non disponible

    Par Benoit Gay-Vidal
    (Participant occasionnel)

    Commentaire pertinent Je trouve ce commentaire pertinent 2 )

    Il est assez évident que la motivation première de toute compagnie est d'être rentable, personnellement je mets au banc des accusés les actionnaires, qui eux se foutent bien du pourquoi et du comment tant que leur marge bénéficiaire augmente d'année en année. Dans l’absolu les OGM sont parfaits, mais je crois sincèrement que les compagnies disant rechercher la meilleure qualité en utilisant des OGM sont hypocrites, le but est clairement mercantile, sinon pourquoi ne pas l'afficher sur les étiquettes? pourquoi ne pas attendre les résultats des études à moyen ou long terme des effets des OGM sur notre santé?
    Nous sommes dans une société qui au lieu de choisir la voie de la prévention, préfère dire prouvez-moi que c'est nocif...

  • 22 juil. 2011
    Fermer
    Participation de OLGA M. DE ALBUQUERQUE

    Commentaires publiés : Non disponible

    Discussions publiées : Non disponible

    Par OLGA M. DE ALBUQUERQUE
    (Participant occasionnel)

    Commentaire pertinent Je trouve ce commentaire pertinent 8 )

    Peut-on se fier que toutes les étiquettes de fruits et légumes qui arborent un code commençant par 8 sont des produits génétiquement modifiés? Qu'en est-il des autres codes: certains débutent par 3, 4 et 9 (dans le bio). Ces codes sont possiblement la seule référence que nous avons pour l'instant. Pour ou contre les OGM, nous sont en droit de savoir ce que nous achetons.

  • 20 avr. 2011
    Fermer
    Participation de Steve Letendre

    Commentaires publiés : Non disponible

    Discussions publiées : Non disponible

    Par Steve Letendre
    (Participant occasionnel)

    Commentaire pertinent Je trouve ce commentaire pertinent 6 )

    Regarder maintenant du côté des producteurs agricoles. Le coût des intrants pour cultiver a triplé en 15 ans, le prix des grains est le même de depuis 20 ans (sauf dans la dernière année). Les fabricants d'engrais ont augmenté leurs produits de 40% étant donné que le prix du grain CETTE année est élevé, mais l'an prochain si le prix du grain baisse, les engrais resteront élevé. Les OGM permettent de diminuer le coût des arrosage: pour le contôle des mauvaises herbes un contrôle régulier coûte entre 30$ et 40$ dollars de l'acre et avec les OGM on parle de 5$ à 20$ de l'acre. D'accord le coût de la semence est plus élevé, mais le rendement aussi.
    Pour le contôle des insectes, les produits chimiques utilisés sont de moin en moin toxique par leur spécifité d'action, mais ça reste des produits épandus à la volée qui peuvent être toxique.
    Le consommateur est le coupable là-dedans, j'ai fait du dépistage pour des producteurs maraichers et si vous pouviez voir tous ce qu'on laisse au champs parce que l'on sait que le consommateur va le laisser sur la tablette. On doit utiliser des produits pour rendre la nature parfaite à nos yeux. Le bio coûte cher et c'est normal parce que pour atteindre une qualité finale le producteur doit mettre des heures et des heures au champs pour un rendement souvent inférieur à la moyenne. Plusieurs le fond pour des raisons mercantiles et non philosophique... Nous modifions les cultures et les animaux depuis des siècles, maintenant de manière accélèrer pour une population grandissant qui a faim et des ressources de plus en plus limitées.
    Je suis pas d'accord de bannir les OGM même si je crois que Monsanto à manquer son travail de préparation du terrain avant de les introduire et que la compagnie de pense qu'au profit, mais qui ne le fait pas...

    Steve Letendre TP dta, producteur agricole

    • 30 avr. 2011
      Fermer
      Participation de DIANE Croteau

      Commentaires publiés : 2

      Discussions publiées : Non disponible

      Par DIANE Croteau
      (Participant occasionnel)

      Commentaire pertinent Je trouve ce commentaire pertinent 6 )

      D'après votre commentaire, c'est l'argent qui doit mener le monde. Pourtant, une personne riche, mais malade, donnerait toute sa fortune pour redevenir en santé!
      Ce débat sur les OGM concerne justement cette santé que l'on veut À TOUT PRIX. Et les scientifiques, je parle de ceux qui ne travaillent pas pour Monsanto, le confirment : à plus ou moins long terme, ces OGM, et les insecticides qui les accompagnent, rendront MALADES ceux qui les consomment. Et quand on pense à long terme, naturellement, on parle de NOS ENFANTS.
      Au jour de l'an, notre premier souhait n'est-il pas JE TE SOUHAITE DE LA SANTÉ ? Et ne dit-on pas LA SANTÉ N'A PAS DE PRIX !

    • 5 mai 2011
      Fermer
      Participation de Steve Letendre

      Commentaires publiés : Non disponible

      Discussions publiées : Non disponible

      Par Steve Letendre
      (Participant occasionnel)

      Commentaire pertinent Je trouve ce commentaire pertinent 0 )

      C'est l'argent qui mène le monde que le veuille ou non. Je suis pas d'accord que l'on doivent utiliser des pesticides ou des OGM, mais si on ne le fait pas la nature seule ne suffira pas à nourrir une population grandissante. Votre mère et son enfant n'aura rien à se mettre sous la dent. On a dit la même chose du micro-onde et du téléphone qui donnerait le cancer. Le monde agricole est maintenant au banc des accusés pour la pollution qu'il crée. Le mépris qu'il subisse les rendent de plus en plus enclin à quitter le monde agricole. La pollution, il en font, mais il contre énormement avec la végétation qui filtre l'air. Les citadins ne diminuent pas, il la limite.
      Les OGM sont une manière de diminuer la quantité de pesticide versé dans l'environnement, augmentent les rendements et améliore la qualité des produits.
      Toute activités de l'homme marque son environement. C'est ce mettre la tête dans le sable que de croire que l'on peut vivre 6 milliards d'humain et ne pas polluer.

      Steve Letendre TP dta, producteur agricole

    • 16 févr. 2012
      Fermer
      Participation de Christian Tadji

      Commentaires publiés : Non disponible

      Discussions publiées : Non disponible

      Par Christian Tadji
      (Participant occasionnel)

      Commentaire pertinent Je trouve ce commentaire pertinent 1 )
      C'est l'argent qui mène le monde que le veuille ou non. Je suis pas d'accord que l'on doivent utiliser des pesticides ou des OGM, mais si on ne le fait pas la nature seule ne suffira pas à nourrir une population grandissante. Votre mère et son enfant n'aura rien à se mettre sous la dent. On a dit la [...]
      Écrit par Steve Letendre

      La population humaine est beaucoup trop nombreuse. Le consommateur est coupable, et ne s'accomode plus de l'imperfection naturelle, veut manger toujours plus de viande, toujours moins cher. À un moment, on ne peut pas descendre plus bas sans diminuer la qualité. Le consommateur a le droit de savoir, mais l'industrie alimentaire ne laissera pas aller ses profits acquis sur la vente de produits pas chers à produire.

    • 21 sept. 2012
      Fermer
      Participation de JEANNINE MAINGUY

      Commentaires publiés : Non disponible

      Discussions publiées : Non disponible

      Par JEANNINE MAINGUY
      (Participant occasionnel)

      Commentaire pertinent Je trouve ce commentaire pertinent 1 )

      Je suis d'accord avec plusieurs participant. Pour contrer la faim?? y'a des millions de gens qui meurent de faim de le monde...on entend de plus en plus parler de gens qui vont dans les banques alimentaires,,,,alors aucun rapport avec cela.....et au bout du compte, ça nous coutera beaucoup plus dans les soins de santé pour tenter de refaire une santé. J'ai connu un agriculteur..mais et soya...et utilisait le roundup de Monsanto...il me disait..ben non..y'a pas de danger..regarde il n'y a pas de vapeur qui se fait dans l'air, on peut pas le respirer...je lui ai dit..mais ça va dans ton sol..sur les récoltes qui vont pousser,...il me repondit:...mais c'est sans danger, ma récolte est pour nourir les animaux...que pensez vous que je lui ai répondu...nous mangerons ces animaux !! Les agriculteurs se font bernés et se font dire qu'il a pas danger !

      Jeannine Mainguy, conseillère en santé & mieux-être

  • 19 avr. 2011
    Fermer
    Participation de Jean-Marc Bricault

    Commentaires publiés : Non disponible

    Discussions publiées : Non disponible

    Par Jean-Marc Bricault
    (Participant occasionnel)

    Commentaire pertinent Je trouve ce commentaire pertinent 17 )

    Le gouvernement canadien suit la même politique que les État-Unis il décide pour le consommateur, en classant les ogm comme innofensifs, donc pas étiquétés (comme le veut la loi en france.)c'est un non respect pour la population qui devrait avoir le droit de savoir ce qu'il mange.j'étais au courant de cette manipulation, poutant lorsque j'en parle au travail ou en d'autres occasions je suis toujours étonnée de constater à quel point la population est peu informéé de la situation ,et si elle
    l'est , elle fait confiance aveuglément à notre gouvernement..Ceux qui on visionné le film dénonçant la façon de faire de la multinationnale Monsento savent avec par quel moyen ils ont réussit à faire accepter leurs produits dans les hautes sphères du gouvernement des État-unis..et comment il espère conquérir la planète pour avoir toujours plus de fric, sans respect pour les peuples. l'argent mène le monde... on ne peut malheureusement pas . c'est bien triste tout ça ...Merci de diffuser l'information...

Retour à l'article


Promotion iPad