X

Vous avez une tablette?

Vous pouvez maintenant lire Protégez-Vous directement sur notre application iPad

Vous avez une tablette?

Vous pouvez maintenant lire Protégez-Vous directement sur notre application Android

Bulletin et alertes Fils RSS Google+ Facebook Twitter Suivez-nous

Texte normal Texte moyen Texte grand

  • Imprimer
Fermer
Suivez ce dossier
Fermer
Suivez ce dossier par courriel

Afin de recevoir les discussions, commentaires et nouveautés en lien avec ce dossier, vous devez vous inscrire au site (gratuit) ou encore mieux vous abonner.

Si vous êtes déjà inscrit ou abonné, .

Mickey Mouse à l'épicerie

Par Stéphanie Perron

Mise en ligne : mai 2008

Photo: Réjean Poudrette

Le fait d’illustrer les emballages de produits alimentaires avec des personnages connus des enfants ne date pas d’hier. Un nouveau type de marketing agroalimentaire a cependant attiré notre attention récemment.

C’est que Disney s’est associé au distributeur Sobeys/IGA, non pas pour que Mickey Mouse et ses amis apparaissent sur certains produits vendus chez IGA, mais plutôt pour lancer une nouvelle gamme de produits entièrement issue de l’union entre la multinationale du divertissement et le géant de l’alimentation.

La gamme Compliments Junior Disney offre certes des fruits et légumes ainsi qu’une majorité d’aliments qui respectent les critères nutritionnels de la Fondation des maladies du cœur, mais les personnages du «merveilleux monde de Disney» font tout de même la promotion de pizzas, de galettes de viande hachée et de saucisses à hot-dog.

Sobeys soutient que la gamme «offre aux familles des choix amusants et plus sains». La Coalition québécoise sur la problématique du poids (CQPP), elle, n’y voit cependant rien d’amusant: «Voilà un autre exemple de marketing alimentaire destiné aux enfants, déplore Martine Painchaud. C’est une pratique désormais répandue, et néanmoins inadmissible, surtout lorsqu’on connaît le lien entre la publicité adressée aux enfants et l’obésité.»

Rappelons que même si la publicité destinée aux jeunes de moins de 13 ans est interdite au Québec, rien n’empêche les fabricants d’orner les emballages de produits commerciaux de personnages connus des enfants.

Excédée par certaines pratiques publicitaires destinées aux enfants, la CQPP a d’ailleurs déposé quatre plaintes à l’Office de la protection du consommateur l’hiver dernier.

Les compagnies visées sont McDonald’s pour son ensemble de caisse électronique McKids, Burger King du Canada pour ses jouets Viva Piñata, General Mills du Canada pour le site Internet des céréales Lucky Charms et Nestlé Canada pour le concours publicitaire des friandises Smarties.

Suivez ce dossier
Fermer
Suivez ce dossier par courriel

Afin de recevoir les discussions, commentaires et nouveautés en lien avec ce dossier, vous devez vous inscrire au site (gratuit) ou encore mieux vous abonner.

Si vous êtes déjà inscrit ou abonné, .

Commentaires

0

Réagissez!

Fermer
Connexion
 

L'envoi de commentaires est réservé à nos abonnés web.

Vous êtes abonné? Connectez-vous ici. Pas encore abonné? Voyez nos offres ici.

Retour à l'article


Promotion iPad