X

Vous avez une tablette?

Vous pouvez maintenant lire Protégez-Vous directement sur notre application iPad

Vous avez une tablette?

Vous pouvez maintenant lire Protégez-Vous directement sur notre application Android

Bulletin et alertes Fils RSS Google+ Facebook Twitter Suivez-nous

Texte normal Texte moyen Texte grand

  • Imprimer
Fermer
Suivez ce dossier
Fermer
Suivez ce dossier par courriel

Afin de recevoir les discussions, commentaires et nouveautés en lien avec ce dossier, vous devez vous inscrire au site (gratuit) ou encore mieux vous abonner.

Si vous êtes déjà inscrit ou abonné, .

L’industrie du ruban rose: une histoire de gros sous!

Par Priscilla Franken

Mise à jour : 24 janvier 2012

 | 

Mise en ligne : 19 janvier 2012

Quand vous achetez des yogourts, un électroménager ou un fard à paupières qui arbore le fameux petit ruban rose, c’est le sentiment du devoir accompli qui vous envahit? Vous avez tort.

##Industrierubanrose##

Lutte contre le cancer du sein et marketing rose font très mauvais ménage, comme nous le montre sans détour le documentaire L’industrie du ruban rose, qui sort en salles le 3 février. Directement inspirée par le livre Pink Ribbons, Inc. de Samantha King, la réalisatrice Léa Pool n’y va pas par quatre chemins pour délivrer le message: pour vendre et redorer son image, tous les moyens sont bons, y compris exploiter le malheur des autres. Et le pire, c’est que ça rapporte un max! Chaque année, des millions de dollars sont amassés au nom de la cause. Mais où va l’argent exactement? À qui profite vraiment le joli petit ruban rose? À la recherche, ou aux Ford, Yoplait, Pharmaprix et autres Revlon de ce monde?

Vous voulez tout comprendre des rouages du pinkwashing? Courez voir ce documentaire!

Pour voir la liste des salles où le film est projeté: www.onf.ca

En chiffres (entendu dans le film)
«À chaque 23 secondes, une personne reçoit un diagnostic du cancer du sein dans le monde. À chaque 69 secondes, une personne dans le monde meurt du cancer du sein.»

 «En Amérique du Nord, 80 % des décisions d’achats pour la maison sont prises par des femmes.»

«En 1940, les risques pour une femme d’obtenir un diagnostic de cancer du sein était de 1 chance sur 22. En 2011, c’est 1 chance sur 8.»

Toutes les Nouvelles

Suivez ce dossier
Fermer
Suivez ce dossier par courriel

Afin de recevoir les discussions, commentaires et nouveautés en lien avec ce dossier, vous devez vous inscrire au site (gratuit) ou encore mieux vous abonner.

Si vous êtes déjà inscrit ou abonné, .

Commentaires

6

Réagissez!

Fermer
Connexion
 

L'envoi de commentaires est réservé à nos abonnés web.

Vous êtes abonné? Connectez-vous ici. Pas encore abonné? Voyez nos offres ici.

Commentaires du plus récent au plus ancien

  • 27 janv. 2012
    Fermer
    Participation de PRISCILLA FRANKEN

    Commentaires publiés : Non disponible

    Discussions publiées : 26

    Par PRISCILLA FRANKEN
    (Protégez-Vous)

    Commentaire pertinent Je trouve ce commentaire pertinent 1 )
  • 20 janv. 2012
    Fermer
    Participation de Nathalie Le Prohon

    Commentaires publiés : Non disponible

    Discussions publiées : Non disponible

    Par Nathalie Le Prohon
    (Participant occasionnel)

    Commentaire pertinent Je trouve ce commentaire pertinent 2 )

    En tant que présidente de la Fondation du cancer du sein, je me dois de vous assurer que le soutien au ruban rose demeure vital. Grâce aux nombreux investissements faits en recherche par des organismes tels que le nôtre, le taux de survie est passé de 71 % en 1974, à 88% en 2008. Avec 6 200 femmes diagnostiquées cette année, ce sont 1 054 femmes de plus, ici au Québec, qui survivront grâce à ces avancées, alors qu’elles en seraient décédées il y a 38 ans.
    Il y a plusieurs façons de donner à la cause du cancer du sein. Pour certains, c’est à travers des marches populaires, pour d’autres, c’est par des initiatives spontanées, comme un événement sportif ou encore un souper spaghetti. Certains feront tout simplement un don directement à l’organisme, et d’autres, choisiront d’acheter un produit dont une portion des revenus sera versée à la Fondation. Voilà une occasion de contribuer à la lutte dans son quotidien, sans y voir un impact sur son budget. Par contre, le consommateur doit demeurer vigilant et s’assurer que l’entreprise qui met en marché le produit rose remettra les sommes amassées à un organisme reconnu et responsable. À la Fondation du cancer du sein du Québec, nous sommes très prudents lorsque nous acceptons une demande de partenariat. Nous nous assurons de la qualité des produits proposés et surtout, que l’argent remis par l'entreprise est raisonnable. D’ailleurs, tous les partenaires qui offrent des produits approuvés par la Fondation sont visibles sur notre site Internet dans la section Achetez Rose.
    Le ruban rose est le symbole d’une cause. Il nous permet d’aider les femmes au Québec qui en ont besoin. Il est donc vital de continuer à l’utiliser pour poursuivre les avancées, sauver des vies et aider celles qui sont touchés par cette maladie. Il faut tout simplement bien encadrer son utilisation.
    Nathalie Le Prohon
    Présidente de la Fondation du cancer du sein du Québec

    • 24 janv. 2012
      Fermer
      Participation de VIVIANNE JEAN

      Commentaires publiés : Non disponible

      Discussions publiées : Non disponible

      Par VIVIANNE JEAN
      (Participant occasionnel)

      Commentaire pertinent Je trouve ce commentaire pertinent 7 )

      Si nous nous attaquions plus aux causes, il serait possible qu'il y ait moins de "cas" car comme il est écrit dans le livre Notre poison quotidien de Marie-Monique Robin: "Ceux qui nous vendent les médicaments pour soigner nos maladies chroniques sont aussi ceux qui nous ont pollués et continuent de nous polluer. Ils gagnent sous tous les fronts."

      C'est pour cela que nous nous devons de chercher les causes des maladies de toutes sortes et non pas seulement de chercher des médicamenets contre.

      Vivianne Jean

    • 26 janv. 2012
      Fermer
      Participation de Bruce Yan Lemieux

      Commentaires publiés : Non disponible

      Discussions publiées : Non disponible

      Par Bruce Yan Lemieux
      (Participant occasionnel)

      Commentaire pertinent Je trouve ce commentaire pertinent 7 )

      Notre société capitaliste n'est pas intéresser à sauver le monde, car les personnes qui le peuvent ne feront jamais les sacrifices que cela leurs donnent.

      Oui les rubans roses permettent de ramasser des fonds pour le cancer du sein, mais c'est compagnie s'en foute du cancer. Ce ruban leur permet de vendre plus et plus cher. À la fin de l'année il ont généré des millions de plus, alors il signe un chèque de 1 millions pour respecter leurs engagements, mais le plus beau dans tous cela c'est qu'ils peuvent par la suite dire qu'il ont fais un beau don d'un millions, lavé leur réputation, mais surtout avoir un beau crédit d'impôt.

    • 27 janv. 2012
      Fermer
      Participation de LORRAINE GRAY

      Commentaires publiés : Non disponible

      Discussions publiées : Non disponible

      Par LORRAINE GRAY
      (Participant occasionnel)

      Commentaire pertinent Je trouve ce commentaire pertinent 0 )

      Je suis d’accord avec m. Lemieux. Les compagnies pharmaceutiques perdront beaucoup d’argent si un médicament est mis sur le marché pour radier un cancer. Ils on beau jeu à continuer à fabriquer les médicaments qui nous donnes des effets secondaires et par la suite nous vendre d’autres médicaments pour contrôler ces effets. Mes parents sont décédés de cancer en 1971 et 1979. Les deux on suivi les fameuses traitements de chimiothérapie et radiothérapie accompagnées de médicaments. Après quelques décennies plus tard et après avoir amassée des milliards de dollars par des levées de fonds etc., je n’ai pas vu d’autres méthodes ajoutés à traiter le cancer. Qu’est ce qu’on fait avec l’argent ramassé par les personnes qui espèrent que leurs dons vont à vaincre le cancer ? J’ai connaissance qu’il y a d’autres médicament/traitements qui sont disponible, mais non couverts par la Régie de l'Assurances Maladies du Québec. Pourquoi ne pas mettre l’argent ramassé pour payer ces traitements aux personnes qui se trouvent sur une liste de mort ?

      Lorraine Gray

    • 27 janv. 2012
      Fermer
      Participation de Micheline Randolph

      Commentaires publiés : Non disponible

      Discussions publiées : Non disponible

      Par Micheline Randolph
      (Participant occasionnel)

      Commentaire pertinent Je trouve ce commentaire pertinent 6 )

      Mme Le Prohon, vous êtes clairement en conflit d'intérêts. J'aurais aimé avoir votre point de vue et non celui de la présidente. Mais puisque vous êtes la, nous serions intéressées à savoir ou ces millions de dollars on été investit.

Retour à l'article


Nouvelles

Tampons hygiéniques: les femmes mieux protégées au Canada?

par : Rémi Leroux

En France, une pétition réclamant l’affichage de la composition des protections hygiéniques a reçu plus de 56 000 signatures depuis le mois d’août. »

Clés d’auto intelligentes: pas pour les conducteurs distraits!

par : Julien Amado

Depuis l’arrivée des clés de contact intelligentes et des boutons qui démarrent l’auto, le risque de quitter sa voiture sans avoir coupé le moteur est plus grand qu’avant. »

Applications pour améliorer la performance des tablettes: inutiles!

par : Frédéric Perron

Dans les magasins iTunes et Google Play, une foule d’applications se targuent d’augmenter la performance de vos appareils. Or, elles ne livrent pas la marchandise. »

Permis de conduire: sécurité améliorée

par : Julien Amado

Il y aura bientôt de la nouveauté dans votre portefeuille: votre prochain permis de conduire sera plus durable et surtout plus difficile à contrefaire. »

Apple rafraîchit son offre de iPhone, iPad et Apple TV

par : Frédéric Perron

Le géant de l’électronique a dévoilé ses deux nouveaux iPhone ainsi qu’un iPad de 12,9 po et une Apple TV repensée. »

Gestion de tâches: 5 applications pour vous faciliter la vie

par : Maxime Johnson

Votre agenda est un véritable fouillis ? Pour ne rien oublier, vous pouvez utiliser un gestionnaire de tâches. Survol des principales applications disponibles. »

Cas vécu: Sears rembourse le prix d’un lave-vaisselle après l’expiration de la garantie

par : Catherine Crépeau

Votre lave-vaisselle cesse de fonctionner quelques mois après l’expiration de la garantie et le commerçant assure qu’il n’y peut rien. Minute. Une mise en demeure peut faire toute la différence. »

Ashley Madison: des robots à la conquête des hommes

par : Frédéric Perron

Comment convaincre les usagers du site d’adultère Ashley Madison qu’ils sont à quelques clics d’une aventure? Avec des robots, voyons! »

Achat d'une maison: comment connaître le juste prix

par : Emmanuelle Gril

Vous avez trouvé la maison de vos rêves? Il ne reste plus qu’à en négocier le prix. Nos conseils pour arriver à vos fins. »

Toutes les nouvelles de Protégez-Vous

Promotion iPad