X

Vous avez une tablette?

Vous pouvez maintenant lire Protégez-Vous directement sur notre application iPad

Vous avez une tablette?

Vous pouvez maintenant lire Protégez-Vous directement sur notre application Android

Bulletin et alertes Fils RSS Google+ Facebook Twitter Suivez-nous

Texte normal Texte moyen Texte grand

  • Version Pdf
  • Imprimer
Fermer
Suivez ce dossier
Fermer
Suivez ce dossier par courriel

Afin de recevoir les discussions, commentaires et nouveautés en lien avec ce dossier, vous devez vous inscrire au site (gratuit) ou encore mieux vous abonner.

Si vous êtes déjà inscrit ou abonné, .

Le gardasil, un vaccin pour rien ?

Par Rémi Maillard

Mise en ligne : septembre 2010

Introduction

Jeune fille vaccinée

Photo : Réjean Poudrette

« Dois-je faire vacciner ma fille ? » Cette question préoccupe des milliers de mères « d’un océan à l’autre ». Le gouvernement fédéral, la quasi-totalité du corps médical et, bien sûr, l’industrie pharmaceutique y sont favorables.

Au point qu’ils ont tout mis en œuvre pour assurer la promotion du Gardasil, un vaccin contre les deux principaux virus du papillome humain (VPH) responsables du cancer du col utérin. Huit mois seulement après son homologation par Santé Canada en juillet 2006 – un record –, le Comité consultatif national de l’immunisation a recommandé que les cinq millions de Canadiennes de neuf à 26 ans soient vaccinées.

Puis, quelques semaines ont suffi pour qu’Ottawa annonce la création d’un fonds de 300 millions de dollars destiné à inciter les provinces à lancer des campagnes de vaccination en milieu scolaire. Du jamais vu depuis l’instauration du programme de lutte contre la poliomyélite au milieu des années 1950.

« À cause des campagnes de publicité alarmistes financées par l’industrie, certaines femmes ont fini par penser qu’elles étaient de mauvaises mères si elles ne faisaient pas vacciner leurs filles. »
Abby Lippman, Université McGill, Montréal

Leurs arguments ? Contrairement à ce qui s’était passé avec la polio, il n’y a pas d’épidémie de cancer du col de l’utérus au Canada. En outre, l’incidence et les taux de mortalité de la maladie diminuent depuis un demi-siècle dans tous les pays industrialisés. « Les campagnes de vaccination anti-VPH sont donc inutiles, voire néfastes dans le contexte actuel de pénurie de médecins et d’infirmières, car elles mobilisent des ressources professionnelles et financières très importantes. »

Circonstance aggravante, dénoncent-ils, le Gardasil est le vaccin le plus coûteux de l’histoire et sa capacité à réduire la fréquence du cancer et la mortalité qui y est associée n’a pas été démontrée.

Excès de prudence des pouvoirs publics ou triomphe du marketing pharmaceutique ? Le point en 10 questions.

Suivez ce dossier
Fermer
Suivez ce dossier par courriel

Afin de recevoir les discussions, commentaires et nouveautés en lien avec ce dossier, vous devez vous inscrire au site (gratuit) ou encore mieux vous abonner.

Si vous êtes déjà inscrit ou abonné, .

Commentaires

22

Réagissez!

Votre opinion sur ce vaccin ? Y a-t-il matière à controverse et pourquoi ?

Fermer
Connexion
 

L'envoi de commentaires est réservé à nos abonnés web.

Vous êtes abonné? Connectez-vous ici. Pas encore abonné? Voyez nos offres ici.

Commentaires du plus récent au plus ancien

  • 12 juil. 2013
    Fermer
    Participation de Simon Chamberland

    Commentaires publiés : 20

    Discussions publiées : Non disponible

    Par Simon Chamberland
    (Participant actif)

    Commentaire pertinent Je trouve ce commentaire pertinent 2 )

    Le vaccin a été introduit en 2006. 7 ans plus tard, on commence à voir des résultats. Le CDC (Center for disease Control and Prevention) a publié le 19 juin des résultats préliminaires :

    Baisse de 56 % du taux d'infection au VPH, ce qui est plus haut que prévu, même si le taux de vaccination, à cause des campagnes de peur, est plus bas que prévu. L'effet de l'immunité grégaire est intéressant.
    http://www.cdc.gov/media/releases/2013/p0619-hpv-vaccinations.html

    J'espère que ma revue préférée fera un suivi de ce dossier en publiant les excellents résultats de ce vaccin.

  • 23 févr. 2011
    Fermer
    Participation de Dominic Pageau

    Commentaires publiés : Non disponible

    Discussions publiées : Non disponible

    Par Dominic Pageau
    (Participant occasionnel)

    Commentaire pertinent Je trouve ce commentaire pertinent 7 )

    Le vaccin n'a absolument pas démontré qu'il protège contre le cancer. En partant, de là, On peut juger que la lettre de monsieur André B. Lalonde n'est pas crédible, en fait le vaccin protège contre quelques souches de VPH et une infection au VPH est connu comme un facteur de risque d'avoir un cancer. Les cancers de la bouche et du col représentent moins de 2% de la mortalité du au cancer et moins de 1% de la mortalité total au Canada. Les spécialistes des conférences, particulièrement Gillison, qui elle travaille pour Glaxo et est financé par Merck, sont pour la majorité en conflit d'intérêt étant consultant pour Merck et Glaxo en général, les deux fabricants des vaccins contre le HPV. Et nos autorités de santé public, sont informé par eux, les cas de cancer du col de l'utérus sont à la baisse et les test PAP, qui bien fait, sont plus efficace que le vaccin, doivent continuer, car comme le vaccin ne protège pas contre tous les facteurs de risque, le test PAP doit être fait vaccin ou pas vaccin.


  • 10 déc. 2010
    Fermer
    Participation de Marie-Andrée Thivierge

    Commentaires publiés : Non disponible

    Discussions publiées : Non disponible

    Par Marie-Andrée Thivierge
    (Participant occasionnel)

    Commentaire pertinent Je trouve ce commentaire pertinent 6 )

    Mais vous n'avez rien vue,le Gouvernement fédéral de connivence avec des experts en santé public et l'industrie pharmaceutique regarde la possibilité de se doter d'un registre de vaccination pour rendre la vaccination obligatoire... a qui va profiter cette supercherie... a l'industrie pharmaceutique...

  • 27 nov. 2010
    Fermer
    Participation de richard fontaine

    Commentaires publiés : 6

    Discussions publiées : Non disponible

    Par richard fontaine
    (Participant occasionnel)

    Commentaire pertinent Je trouve ce commentaire pertinent 4 )

    Nous,les Québécois,sommes surmédicalisés,surmédicamentés et nous obligeons nos enfants à nous suivre dans nos tares et les compagnies pharmaceutiques le savent.Tant qu'à faire pourquoi ne pas donner gardasil en début de grossesse si la compagnie et les gouvernements sont d'accords.Je l'avoue,j'ai donné ce vaccin parce que c'était payant.Et dire que des jeunes m'ont dit que ce vaccin les protégeait contre les M.T.S.Belle mentalité

  • 27 nov. 2010
    Fermer
    Participation de richard fontaine

    Commentaires publiés : 6

    Discussions publiées : Non disponible

    Par richard fontaine
    (Participant occasionnel)

    Commentaire pertinent Je trouve ce commentaire pertinent 5 )

    Pour en avoir donné en milieu scolaire,je vous avoue que j'ai eu une certaine aversion à le faire.Au lieu de donner une éducation sexuelle adéquate,on donne des vaccins plus ou moins fiables et préparés très rapidement tout celà au détriment des citoyens et au profit des compagnies pharmaceutiques.pensons au AH1N1.Quelle arnaque médicale...

  • 8 oct. 2010
    Fermer
    Participation de Danielle Chaput

    Commentaires publiés : Non disponible

    Discussions publiées : Non disponible

    Par Danielle Chaput
    (Participant occasionnel)

    Commentaire pertinent Je trouve ce commentaire pertinent 11 )

    La manipulation du peuple par la peur est de tous les temps. Avec l'accès facile à l'information, on accède aussi à la désinformation, voir même à la déformation. Dans le doute, vaut peut-être mieux s'abstenir et ainsi s'éviter de subir des traitements contre-natures.

    Rappelons nous l'année dernière avec la grippe H1N1. Une véritable frénésie générale pour enrichir une industrie que l'on sais ne pas être dans la dèche. Ce coup-là, ce sont les gouvernements qui ont été manipulés et en bout de ligne, ce sont les populations qui paieront la note. Nous souhaitons qu'éventuellement, plus personne ne soit crédule ou à tout le moins, il ne restera plus que les hypocondriaques pour suivre ces recommandations.

  • 30 sept. 2010
    Fermer
    Participation de richard garceau

    Commentaires publiés : Non disponible

    Discussions publiées : Non disponible

    Par richard garceau
    (Participant occasionnel)

    Commentaire pertinent Je trouve ce commentaire pertinent 12 )

    Je crois de Protégez-vous charrie avec cet article. Je ne connais pas les gens cités qui sont contre. Qui sont'ils? Quelles sont leurs compétences? On fait la même chose avec l'hépatite B il y a des années sans la controverse que l'on voit avec le VPH. Pourtant, l'hépatite B est quasiment absente de la région où je vis... J'ai pourtant fait vacciner mes enfants contre l'hépatite B. J'ai fait vacciner ma fille contre le VPH et j'ai payé de ma poche. Je pense faire vacciner mes deux garçons aussi. Les condylômes, c'est une emmerde dont je voudrais qu'ils se passent. D"un lecteur déçu.

  • 21 sept. 2010
    Fermer
    Participation de Normand Boisjoly

    Commentaires publiés : 2

    Discussions publiées : Non disponible

    Par Normand Boisjoly
    (Participant occasionnel)

    Commentaire pertinent Je trouve ce commentaire pertinent 9 )

    Le Collège des Médecins est sensé nous protéger...
    Allo le club de marketing.

  • 21 sept. 2010
    Fermer
    Participation de Stephanie Houde

    Commentaires publiés : Non disponible

    Discussions publiées : Non disponible

    Par Stephanie Houde
    (Participant occasionnel)

    Commentaire pertinent Je trouve ce commentaire pertinent 17 )

    Une école secondaire de ma région est en pleine campagne de vaccination pour la prévention du cancer du col de l'utérus. Une étudiante m'a confié que le vaccin n'était pas obligatoire, et que les étudiantes décidaient elles-mêmes si elles le prenaient puisque l'âge à laquelle on n'a plus besoin du consentement des parents est de 14 ans. À cette école, ils ont distribué un dépliant aux étudiantes expliquant les effets secondaires possibles afin que les étudiantes prennent une décision éclairée. Le dépliant a été imprimé par Merck. L'étudiante avec qui je parlais m'a finalement confié "moi je savais pas trop mais puisque tout le monde le fait" - et "ma mère aurait aimé avoir plus d'information mais ils nous ont avertis à la dernière minute". Alors aujourd'hui, elle a décidé de prendre la première dose de ce vaccin de 3 doses. Votre article sort au bon moment. Félicitations.

  • 21 sept. 2010
    Fermer
    Participation de marie-eve grenier

    Commentaires publiés : Non disponible

    Discussions publiées : Non disponible

    Par marie-eve grenier
    (Participant occasionnel)

    Commentaire pertinent Je trouve ce commentaire pertinent 9 )

    Je crois que ce vaccin est important.. Si nous pouvons sauver ne serais que 1 personne sur 100 c'est déja la un bon début.. J'ai malheureusement été atteinte de ce type de cancer et on a été oubliger a 4 reprises bruler mes cellules pré-cancereuse.. Ils ont aussi coupé une partie de mon col... Es- ce necessaire de prendre le risque? Je ne crois pas qu'il doit etre obligatoire mais optionel et bien expliquer les risques.

  • 21 sept. 2010
    Fermer
    Participation de Yohanna Loucheur

    Commentaires publiés : Non disponible

    Discussions publiées : Non disponible

    Par Yohanna Loucheur
    (Participant occasionnel)

    Commentaire pertinent Je trouve ce commentaire pertinent 15 )

    Les bras m'en tombent.... Vous abordez le sujet avec un angle incroyablement réducteur et limite sexiste, en particulier par l'idée que ça concerne les filles (ce qui en passant est faux, car c'est les garçons qui transmettent le virus et ils devraient aussi être vaccinés), donc c'est une question qui relève des mères. "Cette question préoccupe des milliers de mères" - ah bon, et les pères eux, ils s'en foutent? En 2010, je trouve ça insultant pour les pères...
    On meurt moins du cancer du col grâce au progès de la médecine, mais si vous comparez les coûts d'une intervention pour enlever les cellules pré-cancéreuses du col de l'utérus (causées par le VPH), même pas pour traiter le cancer lui-même, le vaccin est une intervention extrêmement rentable. La vaste majorité des gens sont porteurs du VPH; je ne compte plus les amies qui ont subi une intervention au col. Bien sûr que le vaccin ne remplace pas le dépistage, quelle question stupide!! Il va falloir attendre que l'incidence du VPH baisse considérablement - à condition que la vaccination soit massive - pour que le dépistage perde de son importance. Mais nous, nous serons morts mon frère...
    Les vaccins ont permis l'augmentation vertigineuse de notre espérance de vie. C'est bien d'exiger la rigueur de l'industrie pharmaceutique, mais ne (re)tombons pas dans l'obscurantisme.

    • 23 sept. 2010
      Fermer
      Participation de REMI MAILLARD

      Commentaires publiés : Non disponible

      Discussions publiées : 1

      Par REMI MAILLARD
      (Protégez-Vous)

      Commentaire pertinent Je trouve ce commentaire pertinent 29 )

      Contrairement à ce que vous laissez entendre, Protégez-Vous ne remet à aucun moment en cause la liberté des laboratoires de commercialiser un vaccin (à condition bien sûr qu'il soit sans danger), ni la liberté pour les femmes de se faire vacciner contre le virus du papillome humain si elles le désirent.

      Par contre, ce qui pose question, c’est :
      1) De faire croire que le vaccin anti-VPH a des vertus qu'il n'a pas,autrement dit qu’il permettra de diminuer l'incidence du cancer, alors que cela n’est pas démontré et qu’il est contraire à l’éthique de prendre la population comme « cobaye » pour le faire.

      2) De lancer des campagnes d’« information », qui s’apparentent de toute évidence plutôt à une tentative de culpabiliser les mères de famille – même si, évidemment, les pères sont eux aussi concernés ! –, pour les inciter à faire vacciner leurs filles. Et ce en dépit des chiffres qui indiquent qu'au Canada le cancer du col de l’utérus est un cancer très peu fréquent.

      3) D'organiser des campagnes de vaccination généralisée, qui privent le système de santé de ressources financières et humaines importantes, et ce au mépris des priorités de santé publique. À ce titre, le vaccin anti-VPH soulève d’ailleurs le même questionnement que le vaccin contre la grippe A/H1N1.

      Protégez-Vous ne fait pas le procès de la vaccination, bien au contraire. Simplement, la liberté pour chacun de se faire vacciner doit également s’accompagner de la liberté de ne pas le faire, une fois pesés les avantages et les inconvénients de la vaccination et du dépistage par test de Pap. Or, lorsque l'information est massivement financée par l'industriel qui fabrique le vaccin et qu’elle est relayée par des médecins souvent mal informés, il devient impossible pour les patients de prendre une décision « éclairée ». Protégez-Vous a donc simplement essayé de leur donner des outils pour leur permettre d'en savoir plus.

    • 22 déc. 2010
      Fermer
      Participation de FRÉDÉRIC GROSDAILLON

      Commentaires publiés : Non disponible

      Discussions publiées : Non disponible

      Par FRÉDÉRIC GROSDAILLON
      (Participant occasionnel)

      Commentaire pertinent Je trouve ce commentaire pertinent 7 )

      Il faut quand même être assez têtu pour répondre à la Société des obstétriciens et gynécologues du Canada qu'ils sont moins informés sur la chose qu'un petit journaliste de Protégez-vous et insinuer qu'ils se font manipuler par l'industrie pharmaceutique, mais qu'heureusement, lui, il voit clair dans leur jeu...

  • 20 sept. 2010
    Fermer
    Participation de Simon Roy

    Commentaires publiés : Non disponible

    Discussions publiées : Non disponible

    Par Simon Roy
    (Participant occasionnel)

    Commentaire pertinent Je trouve ce commentaire pertinent 57 )

    Je crois qu'on s'éloigne de plus en plus du but réel de la vaccination, soit de protéger les gens. Les vaccins se multiplient, sont produit et mis en marché très rapidement. Les études sur l'inocuité des vaccins sont incomplètes et il est extrêment difficile, voir impossible, de démontrer les effets à long terme de la vaccination sur l'organisme. Ceux qui s'y sont risqués ont été marginalisés, voir radiés de leur orde professionnel. Les moyens utilisés par les compagnies pharmaceutiques pour promouvoir leur produit frisent la fraude (H1N1 ça vous dit quelque chose?). Les campagnes de peur, menées par les géants pharmaceutiques sous de faux motifs, prennent les instances gouvernementales en otages.

  • 20 sept. 2010
    Fermer
    Participation de FRÉDÉRIC GROSDAILLON

    Commentaires publiés : Non disponible

    Discussions publiées : Non disponible

    Par FRÉDÉRIC GROSDAILLON
    (Participant occasionnel)

    Commentaire pertinent Je trouve ce commentaire pertinent 27 )

    J'ai assez hâte que Protegez-vous redevienne un magasine de consommation ! Il y a quelques journalistes qui devrait appliquer à L'Actualité ou à La Presse, parce qu'on a de moins en moins d'articles de consommation et plus en plus d'éditoriaux sur des sujets pas rapport...

    Et on dirait que certains journalistes (ou la direction) sont aussi des adeptes de Biologie Totale ou autre secte et qui tente de faire véhiculer leurs idées dans le Protégez-vous. Il y a définitivement quelqu'un qui ne fait pas son boulot comme du monde chez Protégez-vous...

    Dommage, parce que des magasines de consommation, il n'en pleut pas au Québec...

    • 22 sept. 2010
      Fermer
      Participation de Rachelle Blais

      Commentaires publiés : Non disponible

      Discussions publiées : Non disponible

      Par Rachelle Blais
      (Participant occasionnel)

      Commentaire pertinent Je trouve ce commentaire pertinent 33 )

      Je suis désolé Mr. Grosdaillon, mais protégez-vous ne doit pas seulement s'appliquer à la consommation, mais nous devons être informé sur plus de sujets que seulement les achats et tout le tralala!! J'ai trouvé cette article très interressant, surtout que je viens de recevoir la demande pour le vaccin pour ma fille de 4 année et comme beaucoup, je trouve que la vaccination est vraiment rendue excessive et pour beaucoup de vaccin, les médias et les compagnies pharmaceutiques provoquent de la panique (H1N1) chez les gens sans vraiment les informer!!! Alors oui, Protégez-vous fais son boulot comme il faut et c'est parfait comme cela!!!

    • 23 sept. 2010
      Fermer
      Participation de FRÉDÉRIC GROSDAILLON

      Commentaires publiés : Non disponible

      Discussions publiées : Non disponible

      Par FRÉDÉRIC GROSDAILLON
      (Participant occasionnel)

      Commentaire pertinent Je trouve ce commentaire pertinent 15 )

      Alors vous voudriez que protégez-vous fasse un article sur les Gaz de schiste et la crise d'octobre le mois prochain ?!?

      Désolé, mais 6 pages sur un vaccin, qui n'est PAS un produit de consommation ni AUCUN rapport avec la consommation, ça n'a pas sa place dans le protegez-vous.

      Ce n'est pas que ce n'est pas important, mais une multitude d'autres publications font dans l'actualité ou la science.

      Si vous aimez des articles qui ne concernent pas la consommation, abonnez-vous à Québec Science ou l'Actualité ou La Presse...

    • 28 sept. 2010
      Fermer
      Participation de MARIEVE CHARETTE

      Commentaires publiés : Non disponible

      Discussions publiées : Non disponible

      Par MARIEVE CHARETTE
      (Participant occasionnel)

      Commentaire pertinent Je trouve ce commentaire pertinent 20 )

      Un vaccin c'est un produit de consommation Mr Grosdaillon.
      Recherche de matière première, fabrication, vente(markeketing!!) et bien sur des clients!!
      Certains consomment les vaccins, parfois nous devons même les magasiner (ceux pour les voyages dans les supposés pays ou il y a la malaria)
      Alors pensez-vous encore que ce n'est pas un produit de consommation?

    • 30 sept. 2010
      Fermer
      Participation de FRÉDÉRIC GROSDAILLON

      Commentaires publiés : Non disponible

      Discussions publiées : Non disponible

      Par FRÉDÉRIC GROSDAILLON
      (Participant occasionnel)

      Commentaire pertinent Je trouve ce commentaire pertinent 14 )

      Non, le Gardasil n'est pas un produit de consommation au sens propre. C'est un traitement médical. Tout comme la chimiothérapie. Rien ne nous permet de consommer ce produit à part de choisir de le recevoir ou non. Il n'y a pas "4 caisses de Gardasil pour le prix de 3" chez Jean-Coutu cette semaine.

      Cet article est un débat sur s'il est justifié ou non d'administrer un vaccin, pas sur la "consommation", c'est-à-dire l'achat, le choix du manufacturier, etc.

      Et même si vous attibuez un titre de "produit de consommation courant" à un vaccin, Protégez-vous n'est pas, selon moi, l'endroit pour en discuter.

      Un tank est un produit de consommation, et je doute qu'un article sur l'achat de tanks soit pertinent pour vous. Et pourtant, des tanks, il s'en vend BEAUCOUP dans le monde...

    • 26 oct. 2010
      Fermer
      Participation de NATHALIE DUBREUIL

      Commentaires publiés : Non disponible

      Discussions publiées : Non disponible

      Par NATHALIE DUBREUIL
      (Participant occasionnel)

      Commentaire pertinent Je trouve ce commentaire pertinent 13 )

      Le gardasil n'est pas un traitement médical mais bien un produit dans le but de prévenir une maladie....si elle serait un traitement elle guérirait le cancer du col de l'utérus et ne le préviendrait pas comme son rôle le veut. !!! Et ce n'est pas parce qu'il n'y a pas de caisses de gardasil chez Jean Coutu cette semaine que cela n'est pas un produit de consommation!! Je crois simplement que nous ne nous entendons pas sur ce qu'est un produit de consommation!

    • 21 nov. 2010
      Fermer
      Participation de DENIS CARON

      Commentaires publiés : Non disponible

      Discussions publiées : Non disponible

      Par DENIS CARON
      (Participant occasionnel)

      Commentaire pertinent Je trouve ce commentaire pertinent 4 )
      Un vaccin c'est un produit de consommation Mr Grosdaillon. Recherche de matière première, fabrication, vente(markeketing!!) et bien sur des clients!! Certains consomment les vaccins, parfois nous devons même les magasiner (ceux pour les voyages dans les supposés pays ou il y a la malaria) Alors pens [...]
      Écrit par MARIEVE CHARETTE

      Et les gaz de schiste sont aussi un bien de consommation. Ça serait également intéressant que le magazine Protégez-vous nous décrive les points de vues de spécialiste en la matière.

    • 18 mars 2011
      Fermer
      Participation de Jolène Lessard

      Commentaires publiés : Non disponible

      Discussions publiées : Non disponible

      Par Jolène Lessard
      (Participant occasionnel)

      Commentaire pertinent Je trouve ce commentaire pertinent 3 )

      Mon médecin m'a fait une prescription de Gardasil en me permettant d'y réfléchir ; le vaccin coûte près de 200$. Ce n'est donc pas une obligation, une nécessité, ni est-ce gratuit. Je n'ai pas de voiture ni d'enfant mais les sièges pour bébé sont quand même des biens de consommation ; ce n'est pas parce que vous n'avez pas d'utérus que les produits contre leur cancer ne le sont pas non plus.

Retour à l'article


Promotion iPad