X

Vous avez une tablette?

Vous pouvez maintenant lire Protégez-Vous directement sur notre application iPad

Vous avez une tablette?

Vous pouvez maintenant lire Protégez-Vous directement sur notre application Android

Bulletin et alertes Fils RSS Google+ Facebook Twitter Suivez-nous

Texte normal Texte moyen Texte grand

  • Imprimer
Fermer
Suivez ce dossier
Fermer
Suivez ce dossier par courriel

Afin de recevoir les discussions, commentaires et nouveautés en lien avec ce dossier, vous devez vous inscrire au site (gratuit) ou encore mieux vous abonner.

Si vous êtes déjà inscrit ou abonné, .

Et si on mangeait moins de viande?

Par Lise Bergeron

Mise en ligne : 27 septembre 2012

Réduire sa consommation de viande est non seulement bénéfique pour la santé, mais aussi pour la planète, concluent des chercheurs de l'Université de Cambridge.

Photo: Shutterstock

Encore une fois, la viande en prend pour son rhume dans la presse scientifique. Cette fois, c'est une équipe de chercheurs britanniques qui enfonce le clou: «La consommation de viande rouge et transformée est une source majeure de gaz à effet de serre, et une consommation élevée de ces produits augmente le risque de maladies chroniques. Notre objectif était de voir comment une réduction de la consommation de viande se répercuterait sur l'environnement et la santé», écrivent les auteurs de l'étude, publiée en ligne par le British Medical Journal.

Pour l'environnement et la santé
L'équipe de l'Université de Cambridge a mesuré les rejets de CO2 entraînés par les gros et les petits mangeurs de viande, et les a comparés avec ceux des végétariens. Résultat: en coupant de moitié leur consommation de viande rouge et de charcuteries, les Britanniques réduiraient d’environ 28 millions de tonnes la production de CO2, ce qui entraînerait une chute de 3 % des émissions de gaz à effet de serre (GES).

Les chercheurs rappellent également que de récentes méta-analyses ont démontré des liens entre consommation de viande et risque accru de contracter plusieurs maladies. «En réduisant l'apport en produits carnés, l'incidence des maladies cardiovasculaires, du diabète de type 2 et du cancer colorectal chuterait de 3 à 12 % dans la population du Royaume-Uni», notent les scientifiques.

Pour la nutritionniste Anne-Marie Roy, qui est aussi vice-présidente de l'Association végétarienne de Montréal, il n'y a rien de nouveau sous le soleil: «Cette étude vient simplement confirmer des données qu’on avait déjà. On sait depuis des années que les végétaux, peu ou pas transformés, nous protègent des maladies chroniques et sont moins coûteux en ressources que les produits animaux. Il est grand temps de changer notre culture alimentaire centrée sur la viande et de mettre les végétaux à l’honneur.»

Comment réduire sa consommation de viande
Le site Lundi sans viande donne des recettes et une foule d'idées pour réduire sa consommation de viande, tout en respectant un bon équilibre alimentaire et en compensant par d’autres sources de protéines. Voici quelques trucs.

  • Adoptez les légumineuses (pois chiches, lentilles, fèves, etc.). Faites, par exemple, un pâté chinois ou une casserole de riz aux lentilles, un chili sin carne aux haricots rouges ou des croquettes de pois chiches.
  • Mangez des noix (amandes, noix de Grenoble, pacanes, etc.) et des graines (de tournesol, de citrouille, de sésame, etc.). Ajoutez-en dans vos salades, mangez-en sous forme de beurre ou en collation.
  • Incorporez du tofu dans vos recettes. En cubes dans vos soupes ou dans un sauté de légumes, ou émietté dans la sauce à spaghetti.
  • Remplacez le jambon par du végépâté, de l'hummus ou du baba ghannouj (purée à base d'aubergine) dans vos sandwichs.
  • Choisissez un resto qui offre des plats sans viande.

L'avenir appartient-il aux végétariens?
L'étude de l'Université de Cambridge s'ajoute à celle publiée en Suède le mois dernier à l'occasion de la Conférence mondiale sur l'eau qui réunissait à Stockholm des scientifiques de 120 pays. L'objet des discussions: les enjeux entourant la consommation d'eau potable et la pénurie anticipée de cette ressource à mesure que la population mondiale augmente.  

Le rapport publié par le Stockholm International Water Institute (SIWI) est catégorique: il faut revoir radicalement nos méthodes de production alimentaire si on veut arriver à nourrir les neuf milliards d'humains qui peupleront la Terre d'ici 2050. L'élevage du bétail, notamment, est très énergivore, puisqu'il faut de 5 à 10 fois plus d'eau pour produire des protéines animales que pour obtenir des protéines végétales. De plus, le tiers des terres arables de la planète servent à l'alimentation des bêtes.

Toutes les Nouvelles

Suivez ce dossier
Fermer
Suivez ce dossier par courriel

Afin de recevoir les discussions, commentaires et nouveautés en lien avec ce dossier, vous devez vous inscrire au site (gratuit) ou encore mieux vous abonner.

Si vous êtes déjà inscrit ou abonné, .

Commentaires

9

Réagissez!

Fermer
Connexion
 

L'envoi de commentaires est réservé à nos abonnés web.

Vous êtes abonné? Connectez-vous ici. Pas encore abonné? Voyez nos offres ici.

Commentaires du plus récent au plus ancien

  • 8 oct. 2012
    Fermer
    Participation de Pierre Jean

    Commentaires publiés : Non disponible

    Discussions publiées : Non disponible

    Par Pierre Jean
    (Participant occasionnel)

    Commentaire pertinent Je trouve ce commentaire pertinent 2 )

    J'ai en partie une solution personnelle à la surconsommation de viande d'élevage.

    Je récolte un chevreuil à chaque année et ça constitue la majeure partie de ma consommation annuelle de viande. Je rajoute aussi à l'occasion, quelques lièvres et perdrix.

    Dans la viande sauvage, il n'y a pas d'antibio ou qoique ce soit.

    Pour le reste je suis passablement végé car c'est avant tout une question de santé et d'équilibre. C'est sûr qu'avec les événements récents, les gens vont y penser davantage avant de se précipiter sur un étalage de viande rouge ou à tous le moins s'assurer de la source.

  • 1 oct. 2012
    Fermer
    Participation de RENE COUTURE

    Commentaires publiés : Non disponible

    Discussions publiées : Non disponible

    Par RENE COUTURE
    (Participant occasionnel)

    Commentaire pertinent Je trouve ce commentaire pertinent 5 )

    Bonjour,non je ne suis pas d'accord avec cette article,je crois personnellement que le vrai problème se situe au niveau de la méthode de l'élevage des animaux et de tous leurs produits que nous consommons,le problème présentement est qu'il y a trop de médicaments,des suppléments,des colorants,des saveurs artificiel,des antibiotiques,des produits chimiques dans les moulées utilisées pour nourrir les animaux,je connais même un propriétaire de poulaillers industriels qui fait l'élevage du poulet à chair pour la consommation humaine,ses poulets à chair sont vendus à des restaurants,se producteur de poulet à chair a plusieurs poulaillers( 4 environ)et il reste dans la ville de Bécancour,le propriétaire de ses poulaillers il m'a déjà dit lui même qu'il ne mangerait absolument pas ses poulets à chair !!,pourquoi ?,parce qu'il y a trop de produits chimique dans la moulée,des médicaments,des suppléments,des colorants,des saveurs artificiel,des antibiotiques!,je sais très bien de quoi je parle j'ai moi même travaillé dans une meunerie durant 5 ans à fabriqué de la moulée en poche et en vrac pour les animaux,je crois qu'il serait plus que temps que les gouvernements se décides a faire adopter des nouvelles lois et les faire respecter et êtres plus sévères concernant l'élevage des animaux pour la consommation humaine après tous on parle de nourriture que nous consommons à chaque jours,il y a une chose a ne pas oublier aussi l'être humain est fait pour manger de la viande,pas juste de la salade !,alors pour moi non merci pour devenir un végétarien !,il serait plus que temps que nous réfléchissons à nos méthodes pour faire l'élevage des animaux pour la consommation humaine et de apporter les changements qui s'imposes que se soit les animaux à boeuf,les poulets à chair,les poules pondeuses pour les oeufs,etc des améliorations dans se domaine serait les bienvenus.

  • 28 sept. 2012
    Fermer
    Participation de Joanie Venne

    Commentaires publiés : Non disponible

    Discussions publiées : Non disponible

    Par Joanie Venne
    (Participant occasionnel)

    Commentaire pertinent Je trouve ce commentaire pertinent 6 )

    Encore une fois MERCI à protégez-vous et à Lise Bergeron d'aborder ce sujet d'une importance capitale dont les médias ne parlent... jamais!


    La viande: catastrophique pour notre santé, pour l'environnement et SURTOUT pour les innombrables animaux entassés et contraints de survivre dans un état végétatif toute leur vie. Maintenant
    incapables de bouger ni même de marcher ou de se retourner dans nos fermes devenus des manufactures.
    On traiterait des chiens de cette façon, les propriétaires seraient traduits enous n'y pensons p justice et le public hurlerait la cruauté envers les animaux! Mais là, c'est différent... Les animaux souffrent le calvaire dans des bâtisses sans fenêtres, immobilisés dans des cages si étroites qu'elles seront bannis de l'Union Européenne. Nous ne voyons pas leurs comportements stéréotypés, signe qu'ils deviennent complètement fou. Nous ne les voyons pas malades ou agonisants. Nous ne voyons pas les tonnes de cadavres qui n'ont pas survécuent à leur vie misérable. Nous ne les entendons pas hurler leur détresse et nous ne voyons pas leur regard suppliant et leur sang giclé lorsqu'ils se font trancher la gorge...
    Alors, on déjeune, on dine on soupe, on n'y pense pas...Personne n'en parle jamais. On demande à des enfants d'où viennent les oeufs et ils répondent de l'épicerie... .... Alors que répondront-ils à d'où vient la viande? ... On la cueille dans leds arbres?!
    Merci Mme Bergeron de nous partager ce bel article et de sensibiliser la population à la consommation catastrophique de la viande.

  • 28 sept. 2012
    Fermer
    Participation de Maurice Tardif

    Commentaires publiés : Non disponible

    Discussions publiées : Non disponible

    Par Maurice Tardif
    (Participant occasionnel)

    Commentaire pertinent Je trouve ce commentaire pertinent 5 )

    Beaucoup de culture inclut les insectes dans leur régime alimentaire.
    Ils sont riches en protéine et consomment énormément moins de ressources que le bétail.

    Des aliments développés à base de protéine d'insecte peut-être une autre voie que le pur régime végétarien.

    Nous n’aurons probablement pas le choix de vaincre nos réticences.

    • 3 oct. 2012
      Fermer
      Participation de RENE COUTURE

      Commentaires publiés : Non disponible

      Discussions publiées : Non disponible

      Par RENE COUTURE
      (Participant occasionnel)

      Commentaire pertinent Je trouve ce commentaire pertinent 4 )

      Bonjour,c'est bien beau de dire que les insectes sont riches en protéines mais delà à dire que un jours nous aurons pas le choix de manger des insectes régulièrement c'est complètement ridicule comme commentaire !!.

  • 28 sept. 2012
    Fermer
    Participation de MICHEL FORTIN

    Commentaires publiés : Non disponible

    Discussions publiées : Non disponible

    Par MICHEL FORTIN
    (Participant occasionnel)

    Commentaire pertinent Je trouve ce commentaire pertinent 2 )

    Manger sain ou le climat, il faut choisir!
    "Cinq fruits et légumes par jour, c'est bon pour la santé...mais pas pour le climat! Car si leur production émet moins de CO2, les quantités requises sont plus grandes. D'où une empreinte carbone au moins égale à celle des régimes carnés."
    Source: Sciences&Vie, février 2012, p. 116 "DuAline, INRA-Cirad".

    • 30 sept. 2012
      Fermer
      Participation de JACQUES PAGE

      Commentaires publiés : 1

      Discussions publiées : Non disponible

      Par JACQUES PAGE
      (Participant occasionnel)

      Commentaire pertinent Je trouve ce commentaire pertinent 4 )

      L'idée n'est pas d'opposer viande contre fruits et légumes. On parle ici de remplacer les protéines provenant de la viande par celles provenant de légumineuses, de céréales riches en protéines ou de noix. Manger de la viande ne dispense en rien de la nécessité de manger des fruits et légumes.

  • 27 sept. 2012
    Fermer
    Participation de J-P THIVIERGE

    Commentaires publiés : Non disponible

    Discussions publiées : Non disponible

    Par J-P THIVIERGE
    (Participant occasionnel)

    Commentaire pertinent Je trouve ce commentaire pertinent 5 )

    On doit se souvenir que pour produire 1 Kg de viande rouge on doit produire 7 Kg de soya et faire le l'espace pour faire paître les bêtes et faire croitre les céréales. puis c'est 15,000 litres d'eau par Kg.
    Le Poulet c'est 50 % moins et le porc c'est environ 70 % moins. Alors, les végéburger et le poisson et les légumes c'est bon pour la santé et l'environnement.

  • 27 sept. 2012
    Fermer
    Participation de GINETTE LEPAGE

    Commentaires publiés : 1

    Discussions publiées : Non disponible

    Par GINETTE LEPAGE
    (Participant occasionnel)

    Commentaire pertinent Je trouve ce commentaire pertinent 1 )

    oui je suis d'accord avec l'idée ,jAime la viande mais j'en consomme de moins en moins .Plus cher que les légumineuses ,la viande se perd plus vite aussi. Les grandes surfaces pourraient offrir plus de produits prêt à manger genre boulette de végépâté pour les hambergers.Ca aussi, quand on regarde les produits bio c'est plus dispendieux...Ya pas à s'en sortir Depuis quelques années l'épicerie monte et remonte je dirais plusieurs fois en cour d'année et ce sont sutout les produits dit bon pour la santé: Poulet ,poisson, lait,fromages ,fruits et légumes toujours pour de bonnes raisons evidemment: le gaz ou les récoltes selon la température ou le climat n'a pas été favorable.C,est à faire réfléchir les fermiers qui élevent du bétail et je crois que dans le futur ils devront revoir le genre de culture à faire pour survivrent et nourrir le peuple Québéquoi!

Retour à l'article


Nouvelles

Tampons hygiéniques: les femmes mieux protégées au Canada?

par : Rémi Leroux

En France, une pétition réclamant l’affichage de la composition des protections hygiéniques a reçu plus de 56 000 signatures depuis le mois d’août. »

Clés d’auto intelligentes: pas pour les conducteurs distraits!

par : Julien Amado

Depuis l’arrivée des clés de contact intelligentes et des boutons qui démarrent l’auto, le risque de quitter sa voiture sans avoir coupé le moteur est plus grand qu’avant. »

Applications pour améliorer la performance des tablettes: inutiles!

par : Frédéric Perron

Dans les magasins iTunes et Google Play, une foule d’applications se targuent d’augmenter la performance de vos appareils. Or, elles ne livrent pas la marchandise. »

Permis de conduire: sécurité améliorée

par : Julien Amado

Il y aura bientôt de la nouveauté dans votre portefeuille: votre prochain permis de conduire sera plus durable et surtout plus difficile à contrefaire. »

Apple rafraîchit son offre de iPhone, iPad et Apple TV

par : Frédéric Perron

Le géant de l’électronique a dévoilé ses deux nouveaux iPhone ainsi qu’un iPad de 12,9 po et une Apple TV repensée. »

Gestion de tâches: 5 applications pour vous faciliter la vie

par : Maxime Johnson

Votre agenda est un véritable fouillis ? Pour ne rien oublier, vous pouvez utiliser un gestionnaire de tâches. Survol des principales applications disponibles. »

Cas vécu: Sears rembourse le prix d’un lave-vaisselle après l’expiration de la garantie

par : Catherine Crépeau

Votre lave-vaisselle cesse de fonctionner quelques mois après l’expiration de la garantie et le commerçant assure qu’il n’y peut rien. Minute. Une mise en demeure peut faire toute la différence. »

Ashley Madison: des robots à la conquête des hommes

par : Frédéric Perron

Comment convaincre les usagers du site d’adultère Ashley Madison qu’ils sont à quelques clics d’une aventure? Avec des robots, voyons! »

Achat d'une maison: comment connaître le juste prix

par : Emmanuelle Gril

Vous avez trouvé la maison de vos rêves? Il ne reste plus qu’à en négocier le prix. Nos conseils pour arriver à vos fins. »

Toutes les nouvelles de Protégez-Vous

Promotion iPad