X

Vous avez une tablette?

Vous pouvez maintenant lire Protégez-Vous directement sur notre application iPad

Vous avez une tablette?

Vous pouvez maintenant lire Protégez-Vous directement sur notre application Android

Bulletin et alertes Fils RSS Google+ Facebook Twitter Suivez-nous

  • Accueil
  • Nouvelles
  • Deux études font un lien entre lait, cancer et mortalité précoce

Texte normal Texte moyen Texte grand

  • Imprimer
Fermer
Suivez ce dossier
Fermer
Suivez ce dossier par courriel

Afin de recevoir les discussions, commentaires et nouveautés en lien avec ce dossier, vous devez vous inscrire au site (gratuit) ou encore mieux vous abonner.

Si vous êtes déjà inscrit ou abonné, .

Deux études font un lien entre lait, cancer et mortalité précoce

Par Frédéric Berg

Mise en ligne : 30 octobre 2014

Consommer trop de lait peut réduire l’espérance de vie et augmenter le risque de certains cancers, selon deux nouvelles études scientifiques.

ALT

Photo: Shutterstock

Tout va bien avec le lait… voilà du moins l’affirmation qui ponctue les publicités télévisées des Producteurs de lait du Québec diffusées ces jours-ci. Depuis des décennies, médecins et nutritionnistes recommandent de consommer du lait parce qu’il procure du calcium et aide à garder des os solides.

Pourtant, depuis le début des années 2 000, les opinions sont partagées. Le débat entre les bénéfices et les inconvénients de ce liquide biologique a été lancé avec la publication de plusieurs études qui liaient le lait à plusieurs cancers et à une augmentation des risques de maladies cardiovasculaires.

Cette controverse vient d’être relancée par deux études suédoises distinctes qui mettent sérieusement en cause la consommation de lait par rapport à la prévalence de certains cancers. De plus, elles suggèrent qu’une consommation quotidienne pourrait doubler le risque de décès prématurés… sans même avoir d’effets positifs sur la solidité des os!

Moins de lait, moins de cancers
Publiés par le British Journal of Cancer, les résultats de la première étude indiquent que les personnes intolérantes au lactose qui ne consomment pas de produits laitiers courent moins de risque de développer des cancers du poumon ou des ovaires que la moyenne de la population.

Pour arriver à cette conclusion, les chercheurs suédois ont étudié le développement du cancer chez 22 788 personnes intolérantes au lactose. Croisés avec le registre national suédois des cancers, les résultats démontrent que les personnes intolérantes au lactose qui ne consomment pas de lactose voient leurs risques de développer un cancer diminuer de:
• 45 % pour le cancer du poumon;
• 39 % pour le cancer des ovaires;
• 21 % pour le cancer du sein.

L’étude précise que les membres de la famille des personnes suivies n’étaient pas intolérants au lactose et que leurs antécédents ne révélaient pas qu’ils étaient «moins à risque» de développer un cancer, ce qui aurait pu fausser les résultats. Les chercheurs ont donc pu conclure que leurs risques de développer un cancer diminuent surtout grâce à leur alimentation exempte de produits laitiers.

Le galactose, coupable possible
La deuxième étude a suivi 61 000 femmes pendant 20 ans et 45 000 hommes pendant 11 ans. Publiés sur le site du British Medical Journal, les résultats indiquent que le taux de mortalité a été plus élevé chez les femmes et les hommes qui consommaient quotidiennement au moins trois verres de lait ou plus (680 ml ou plus) que ceux qui buvaient un verre ou moins (environ 60 ml). Le risque de fracture était également plus important pour les femmes qui buvaient davantage de lait.

Fait important: les résultats de cette étude n’ont pas été observés avec la consommation élevée de produits laitiers fermentés comme le fromage et le yogourt, qui contiennent moins de lactose que le lait.

Les chercheurs suggèrent que le coupable pourrait être le galactose, un sucre simple contenu dans le lactose du lait, au même titre que le glucose. Absorbé en grande quantité, ce sucre pourrait augmenter les niveaux de stress oxydatif et d’inflammation dans le corps, ce qui peut favoriser les fractures et une mortalité plus importante.

Études d’observation
Les deux recherches suédoises sont des études d’observation, c’est-à-dire qu’elles dressent un constat, analysent des données, mais n’explorent pas les causes des faits observés. Les chercheurs invitent donc à une «interprétation prudente des résultats» et ne recommandent pas d’arrêter de boire du lait ou de consommer des produits laitiers. Les auteurs de la deuxième étude estiment d’ailleurs que leurs résultats «méritent d’autres études indépendantes avant qu’ils puissent être utilisés pour des recommandations diététiques».

L’intolérance au lactose, c’est quoi?
Les personnes intolérantes au lactose ne produisent pas, ou pas suffisamment, de lactase, une enzyme digestive. Le lactose arrive donc dans leur intestin sans avoir été correctement digéré, ce qui provoque des douleurs abdominales, de la diarrhée, des flatulences ou des ballonnements. Entre 2 et 15 % des Nord-Américains seraient touchés par cette intolérance, à ne pas confondre avec l’allergie au lait, une réaction du système immunitaire qui peut s’avérer grave, voire mortelle.

Toutes les Nouvelles

Suivez ce dossier
Fermer
Suivez ce dossier par courriel

Afin de recevoir les discussions, commentaires et nouveautés en lien avec ce dossier, vous devez vous inscrire au site (gratuit) ou encore mieux vous abonner.

Si vous êtes déjà inscrit ou abonné, .

Commentaires

10

Réagissez!

Fermer
Connexion
 

L'envoi de commentaires est réservé à nos abonnés web.

Vous êtes abonné? Connectez-vous ici. Pas encore abonné? Voyez nos offres ici.

Commentaires du plus récent au plus ancien

  • 17 nov. 2014
    Fermer
    Participation de Nathalie Gascon

    Commentaires publiés : 1

    Discussions publiées : Non disponible

    Par Nathalie Gascon
    (Participant occasionnel)

    Commentaire pertinent Je trouve ce commentaire pertinent 0 )

    Je suis une femme âgée de 47 ans. À l'âge de 39 ans, j'ai été atteinte d'un cancer des ovaires. Dans les années précédant la maladie, je consommais beaucoup de produits laitiers, en l'occurrence du lait écrémé avec lactose. Coïncidence ou non, je me pose des questions.
    Du à une intolérance au lactose constatée, je bois maintenant du lait d'amande. Pour le café, pas trouvé d'autre choix que le lait de vache.

  • 8 nov. 2014
    Fermer
    Participation de Daniel Vezina

    Commentaires publiés : 8

    Discussions publiées : Non disponible

    Par Daniel Vezina
    (Participant occasionnel)

    Commentaire pertinent Je trouve ce commentaire pertinent 0 )

    Le problème est le lactose alors, pas nécessairement le lait.
    Allez alors, on se tape du sans lactose tous ! :-)

    (Parfait pour moi, je suis intolérant et je dois prendre le Natrel sans lactose... ;))

    • 14 nov. 2014
      Fermer
      Participation de Johanne Paré

      Commentaires publiés : 3

      Discussions publiées : Non disponible

      Par Johanne Paré
      (Participant occasionnel)

      Commentaire pertinent Je trouve ce commentaire pertinent 0 )

      On accuse de plus en plus la caséine du lait comme le responsable. En ce qui concerne le lactose, si votre corps ne produit pas de lactase, vous serez intolérant aux produits laitiers contenant du lactose.

  • 4 nov. 2014
    Fermer
    Participation de Johanne Paré

    Commentaires publiés : 3

    Discussions publiées : Non disponible

    Par Johanne Paré
    (Participant occasionnel)

    Commentaire pertinent Je trouve ce commentaire pertinent 3 )

    Je trouve que ces études ne disent pas grand chose. On cible un aliment en particulier sans aucun contrôle sur l'alimentation générale des participants. Aurait-on eu des résultats semblables en ciblant les céréales sucrées ou les charcuteries ou le pain blanc? De plus aurait-on des résultats différents avec le lait bio. Est-ce que le fait de donner des hormones (pour que les vaches donnent plus de lait) ou des antibiotiques (parfois de façon préventive) peut avoir une influence sur ces maladies. Le cancer est-il une maladie reliée de plus en plus à tous ces produits chimiques (incluant les additifs alimentaires) qu' on retrouve dans les aliments vendus dans les marchés d'alimentation?

  • 1 nov. 2014
    Fermer
    Participation de Réjean Moreau

    Commentaires publiés : 1

    Discussions publiées : Non disponible

    Par Réjean Moreau
    (Participant occasionnel)

    Commentaire pertinent Je trouve ce commentaire pertinent 3 )

    Toujours un agacé par ces études qui éliminent, bon an mal an, une multitude de produits de consommation courants.
    Les jus de fruits sont à l'index, le lait de soja, l'eau du robinet et j'en passe. Et je ne parle pas des autres produits de type pâtes, pommes de terre, viandes rouges, etc. Qu'est-ce que monsieur et madame tout le monde devraient mettre sur la table pour les enfants ce midi?
    C'est quoi l'idée de publier de telles études pour les désavouer demain? Où est l'utilité?

    • 4 nov. 2014
      Fermer
      Participation de GERARD LESSARD

      Commentaires publiés : 31

      Discussions publiées : 4

      Par GERARD LESSARD
      (Collaborateur)

      Commentaire pertinent Je trouve ce commentaire pertinent 1 )

      J'approuve votre commentaire.
      Un bon exemple : Les oeufs qui il n'y a pas si longtemps étaient plus ou moins mis à l'index à cause du cholestérol alors qu'aujourd'hui on les a réhabilités car leur cholestérol serait même bon pour la santé !!!

      Comme quoi, on peut faire dire ce que l'on veut à certains chercheurs en autant qu'on les paient au résultat qui va dans le sens souhaité !!!

    • 18 nov. 2014
      Fermer
      Participation de CLAUDE PARENT

      Commentaires publiés : 4

      Discussions publiées : Non disponible

      Par CLAUDE PARENT
      (Participant occasionnel)

      Commentaire pertinent Je trouve ce commentaire pertinent 0 )

      Aussi d'accord.

      Il serait intéressant de faire le point sur tous ces produits qui ont obtenu un statut différent suite aux récentes études. J'en viens à conclure que tout ceci relève de la croyance selon la pensée : «Un jour ceci, le lendemain le contraire ou autre chose.» De toute façon, les divers types de cancer ont diverses causes et il n'est pas exagéré de penser que la bouffe puisse être une des causes. Mais évidemment pas que...

    • 3 févr. 2015
      Fermer
      Participation de Thierry Mansour

      Commentaires publiés : 8

      Discussions publiées : Non disponible

      Par Thierry Mansour
      (Participant occasionnel)

      Commentaire pertinent Je trouve ce commentaire pertinent 0 )

      Un conseil.
      Mangez simplement ce que votre corps réclame. En écoutant votre corps, vous ne vous tromperez jamais.

      Il m'est arrivé de manger n'importe quoi pendant des jours, et puis soudain.. une rage de fruits et légumes... pourquoi ? Mon corps me le réclamait !

      Même s'il peut sembler "évident" que l'obésité peut être néfaste à la santé, il y a des obèses qui meurent très vieux et des sportifs sveltes qui meurent très jeunes. Encore dernièrement un article conseillait de modérer le jogging à 1h 3x par semaine plutôt que chaque jour. Ceux qui joggent chaque jour ont plus de chance de mourir que ceux qui courent moins souvent.

      Donc suivre ce que votre corps vous demande et vous ne vous tromperez jamais.

      L'industrie veut qu'on consomme, les scientifiques veulent nous "mouler", mais la réalité c'est que nous sommes tous mortels et que nous devons tous mourir un jour.

      Autant mourir heureux d'avoir vécu une BELLE VIE.

  • 31 oct. 2014
    Fermer
    Participation de Michele Chartier

    Commentaires publiés : 2

    Discussions publiées : Non disponible

    Par Michele Chartier
    (Participant occasionnel)

    Commentaire pertinent Je trouve ce commentaire pertinent 0 )

    Faudrait aussi savoir si il s'agit du lait pasteurisé , vs le lait cru.

  • 31 oct. 2014
    Fermer
    Participation de CLÉMENT VENNE

    Commentaires publiés : 2

    Discussions publiées : Non disponible

    Par CLÉMENT VENNE
    (Participant occasionnel)

    Commentaire pertinent Je trouve ce commentaire pertinent 3 )

    Pourquoi ne mettez vous pas la conclusion de l'article en gros caractère et en haut de l'article.

    "Les deux recherches suédoises sont des études d’observation, ... ne recommandent pas d’arrêter de boire du lait ou de consommer des produits laitiers.""
    Comme plusieurs personne ne lisent pas les articles au complet, elles en déduiront une faussent conclusion.

Retour à l'article


Nouvelles

Ponts et traversiers gratuits pour les conducteurs de voitures électriques et hybrides

par : Julien Amado

Le gouvernement a annoncé son plan d’électrification des transports. Objectif pour 2020: 100 000 véhicules électriques et hybrides sur les routes du Québec! »

Les écrans ne sont pas nécessairement nocifs pour votre enfant

par : Catherine Crépeau

Télévision, ordinateur, téléphone intelligent et tablette ne sont pas toujours des obstacles au développement des jeunes enfants. Ils pourraient même être bénéfiques. »

Chaussures de sport: quelles sont les marques les plus responsables?

par : Rémi Leroux

Nike, Salomon, Reebok, Adidas, Brooks, Asics… Les marques les plus éthiques ne sont pas forcément celles que l’on croit. »

Les infirmières et infirmiers pourront vous prescrire des médicaments

par : Catherine Crépeau

Les Québécois pourront bientôt s'adresser à une infirmière pour obtenir notamment la pilule contraceptive, des traitements contre les poux ainsi que des médicaments pour cesser de fumer ou traiter des infections transmises sexuellement. »

Toutbiencalcule.ca, un nouveau site pour vous aider à gérer vos finances

par : Rémi Leroux

Vous avez des projets à financer, des problèmes d’argent, une retraite à planifier? Le nouveau site des associations québécoises de consommateurs vous aidera à démêler tout ça. »

Pour un couple durable, maintenez une bonne cote de crédit!

par : Frédéric Perron

Selon une nouvelle étude, le score de crédit des partenaires serait un bon indicateur de la pérennité du couple. »

Structures de jeux extérieurs: rappel en raison d’un risque de chute

par : Céline Montpetit

Aux États-Unis, on rapporte 15 cas de blessures causées par des anneaux de suspension qui ont cédé pendant l'utilisation. »

Tetris, Lego et Reine des neiges: quoi de neuf?

par : Agnès Delavault

Jouer à Tetris peut aider à cesser de fumer, les blocs Lego rentrent à l’université, la Reine des neiges sera bientôt détrônée et la chaîne Target bannit les allées de jouets «pour fillettes» et «pour garçons». »

Budget familial: un chèque de paie si vite dépensé…

par : Rémi Leroux

Loyer, épicerie, auto, frais de garde… qu’est-ce qui gruge votre salaire? Voici comment les familles québécoises dépensent leur argent. »

Clés d’auto intelligentes: pas pour les conducteurs distraits!

par : Julien Amado

Depuis l’arrivée des clés de contact intelligentes et des boutons qui démarrent l’auto, le risque de quitter sa voiture sans avoir coupé le moteur est plus grand qu’avant. »

Applications pour améliorer la performance des tablettes: inutiles!

par : Frédéric Perron

Dans les magasins iTunes et Google Play, une foule d’applications se targuent d’augmenter la performance de vos appareils. Or, elles ne livrent pas la marchandise. »

Toutes les nouvelles de Protégez-Vous

Promotion iPad