Bulletin et alertes Fils RSS Google+ Facebook Twitter Suivez-nous

  • Accueil
  • Nouvelles
  • Coup de balai à l’Agence canadienne d’inspection des aliments

Texte normal Texte moyen Texte grand

  • Imprimer
Fermer
Suivez ce dossier
Fermer
Suivez ce dossier par courriel

Afin de recevoir les discussions, commentaires et nouveautés en lien avec ce dossier, vous devez vous inscrire au site (gratuit) ou encore mieux vous abonner.

Si vous êtes déjà inscrit ou abonné, .

Coup de balai à l’Agence canadienne d’inspection des aliments

Par Jean-François Venne

Mise en ligne : 14 juin 2012

Après avoir sabré dans le financement de l’agence fédérale, voilà que le gouvernement lui impose une réorganisation majeure. Pourra-t-on faire mieux avec moins?

Photo: photos.com

On ne badine pas avec la salubrité alimentaire. L’éclosion de listériose, en août 2008, avait causé la mort de 23 personnes, en plus d’en incommoder des dizaines d’autres. En déposant son nouveau projet de Loi sur la salubrité des aliments au Canada, le ministre de l’Agriculture, Gerry Ritz, désire moderniser notre système d’assurance de la salubrité des aliments.  

Pour le moment, les exigences d’inspection ne sont pas les mêmes pour toutes les catégories de produits alimentaires. Prenons l’exemple des produits importés: la loi actuelle est très stricte pour les poissons et les viandes, mais moins contraignante pour les produits agricoles. Pour éliminer ce type d’incohérences, le gouvernement fusionnera la Loi sur l’inspection du poisson, la Loi sur les produits agricoles au Canada, la Loi sur l’inspection des viandes et certaines dispositions de la Loi sur l’emballage et l’étiquetage des produits de consommation.

«La nouvelle loi permettra d’harmoniser les exigences», explique la porte-parole de l’Agence canadienne d’inspection des aliments (ACIA), Diane Allan. Formés pour surveiller divers types d’aliments et non un seul, les inspecteurs auront l’autorité pour utiliser toutes leurs compétences, ce qui rendra l’agence plus efficace, croit Diane Allan. Par ailleurs, en cas de faute grave mettant en danger la sécurité et la santé des consommateurs, l’amende maximale sera désormais 20 fois plus élevée, passant de 250 000 $ à 5 millions de dollars. Les tribunaux pourront aussi imposer une pénalité plus élevée en cas de faute grave. 

Impact pour les consommateurs
À première vue, cette volonté d’efficacité se marie mal avec les coupures de 56 millions de dollars sur trois ans imposées à l’ACIA, qui obligent l’agence fédérale à revoir certains procédés. Ainsi, ce sera maintenant le consommateur qui devra surveiller les allégations nutritionnelles sur les étiquettes des aliments, comme le niveau de sodium, de cholestérol ou de sucre. L’organisme fédéral se contentera de mettre un outil en ligne pour les aider. 

Quant à la viande importée des États-Unis, l’abandon d’un programme de supervision inquiète le Syndicat de l’agriculture de l’Alliance de la fonction publique. Le programme assurait l’inspection d’environ 50 000 cargaisons de bœuf, porc ou volailles par année, et il permettait de découvrir des lots de viandes entreposés dans de mauvaises conditions.

Selon le Syndicat, 300 travailleurs perdront leur emploi à la suite des coupures, dont une centaine d’inspecteurs. L’ACIA comptera ainsi une trentaine d’inspecteurs de moins qu’avant la crise de la listériose en 2008. Le gouvernement fédéral nie que des inspecteurs seront licenciés, et affirme que ces changements ne compromettront pas la sécurité des aliments ni la santé des consommateurs.

Il faudra attendre un certain temps pour évaluer l’impact des changements, et savoir si les consommateurs pourront continuer de se fier à l’ACIA, qui encadre les règles concernant la salubrité des aliments depuis maintenant 15 ans. 

Toutes les Nouvelles

Suivez ce dossier
Fermer
Suivez ce dossier par courriel

Afin de recevoir les discussions, commentaires et nouveautés en lien avec ce dossier, vous devez vous inscrire au site (gratuit) ou encore mieux vous abonner.

Si vous êtes déjà inscrit ou abonné, .

Commentaires

0

Réagissez!

Fermer
Connexion
 

L'envoi de commentaires est réservé à nos abonnés web.

Vous êtes abonné? Connectez-vous ici. Pas encore abonné? Voyez nos offres ici.

Retour à l'article


Nouvelles

Liseuses Kobo: deux fois plus de problèmes que chez les concurrents

par : Frédéric Perron

Plusieurs consommateurs ont des problèmes avec leur liseuse Kobo. Puisque le fabricant préfère garder le silence, suivez les conseils de Protégez-Vous. »

Soumettez un rapport de police en ligne

par : Fadwa Lapierre

En cas de vol ou de vandalisme, les citoyens de certaines villes québécoises peuvent désormais remplir un rapport de police en ligne. »

Pas un, mais trois rappels de GM!

par : Benoîte Labrosse

En un mois, GM a rappelé plus de trois millions de véhicules dans le monde. Les trois rappels émis simultanément le 17 mars concernent près de 97 600 véhicules vendus au Canada. »

Agrile du frêne: vos arbres sont-ils infestés?

par : Benoîte Labrosse

L’insecte envahissant fait des ravages dans le sud-ouest du Québec, et les autorités surveillent de près les arbres publics. Voici quoi faire avec ceux qui poussent dans votre cour. »

Consommation: la confiance des Québécois à son plus bas

par : Rémi Maillard

Le pessimisme des Québécois continue de freiner leur consommation. Cette année, ils ne feront pas de folies. »

Le sirop d’érable a des bienfaits sur vous

par : Catherine Crépeau

Vous hésitez à arroser vos crêpes de sirop d’érable? Non seulement il possède un indice glycémique bas, mais ses qualités dépassent largement celles de tous les produits sucrants. »

Frais médicaux accessoires: fini les montants exagérés?

par : Catherine Crépeau

Votre médecin vous fait payer un médicament ou un vaccin reçu dans son cabinet et vous jugez les frais trop élevés? Ces sommes pourraient bientôt être mieux encadrées. »

Consommation d’essence: enfin des cotes réalistes!

par : Frédéric Berg

Vous pourrez enfin savoir si votre voiture est réellement économique. Le Canada implante un nouveau protocole d’évaluation des cotes de consommation d’essence. »

Samsung dévoile le Galaxy S5

par : Maxime Johnson

Samsung a présenté son nouveau téléphone Android phare, le Galaxy S5. L’innovation est-elle au rendez-vous? »

REER: pensez à l’investissement socialement responsable!

par : Benoîte Labrosse

Vous vous souciez du développement durable et ne savez que faire de vos épargnes? Voici une solution REER qui vous fera du bien. »

Votre futur terrain est-il contaminé?

par : Benoîte Labrosse

Vous allez acheter une maison et avez fait inspecter le toit, les fondations, la maçonnerie. Mais qu’en est-il de la qualité du sol? Une nouvelle carte interactive vous aidera à savoir si le terrain est contaminé par des substances toxiques. »

Bell remboursera près de 4 millions de dollars de frais de textos entrants

par : Benoîte Labrosse

Vous étiez un abonné de Bell Mobilité entre 2008 et 2011 et vous avez payé des frais de textos entrants non inscrits à votre contrat initial? Vous pourriez obtenir un dédommagement d’une quinzaine de dollars. »

Bientôt des livrels moins chers

par : Benoîte Labrosse

Bonne nouvelle pour les lecteurs de livres numériques: un accord conclu entre des éditeurs et le Bureau de la concurrence laisse présager que les prix baisseront prochainement. »

Toutes les nouvelles de Protégez-Vous

Promotion iPad