X

Vous avez une tablette?

Vous pouvez maintenant lire Protégez-Vous directement sur notre application iPad

Vous avez une tablette?

Vous pouvez maintenant lire Protégez-Vous directement sur notre application Android

Bulletin et alertes Fils RSS Google+ Facebook Twitter Suivez-nous

Texte normal Texte moyen Texte grand

  • Version Pdf
  • Imprimer
Fermer
Suivez ce dossier
Fermer
Suivez ce dossier par courriel

Afin de recevoir les discussions, commentaires et nouveautés en lien avec ce dossier, vous devez vous inscrire au site (gratuit) ou encore mieux vous abonner.

Si vous êtes déjà inscrit ou abonné, .

Alcoolisme: le baclofène, pilule miracle?

Par Rémi Leroux

Mise en ligne : août 2012

 | 

Magazine : septembre 2012

Photo: Shutterstock

Le baclofène est utilisé dans certains pays pour traiter l’alcoolodépendance. Au Québec, des médecins commencent à le prescrire pour cet usage.

Médecin de famille et spécialiste en toxicomanie, le ­Dr William Barakett, qui pratique dans les Cantons-de-l’Est, est convaincu des effets positifs LIEN du baclofène sur la dépendance à l’alcool. Il y a quatre ans, un collègue alcoolique est venu le consulter avec, sous le bras, le livre du cardiologue et professeur de médecine français Olivier Ameisen, Le dernier verre. Depuis, le Dr Barakett affirme avoir obtenu de «bons résultats» avec une douzaine de patients dépendants à l’alcool. «Le baclofène n’est pas mon premier choix, explique-t-il. Mais je peux compter sur lui si les autres médicaments ne fonctionnent pas.»

Ingrédient actif du Liorésal utilisé à l’origine «pour réduire et soulager la tension musculaire excessive», le baclofène est surtout prescrit pour lutter contre la sclérose en plaques ou d’autres affections de la moelle épinière. On a commencé à parler de ses possibles vertus contre l’alcoolisme dans les années 1990 aux États-Unis, et au début des années 2000 en France. Au Québec, il reste toutefois peu connu. Le débat est lancé.

Suivez ce dossier
Fermer
Suivez ce dossier par courriel

Afin de recevoir les discussions, commentaires et nouveautés en lien avec ce dossier, vous devez vous inscrire au site (gratuit) ou encore mieux vous abonner.

Si vous êtes déjà inscrit ou abonné, .

Commentaires

13

Réagissez!

Croyez-vous que l'arrivée d'une pilule supprimant le «craving» soit la meilleure solution pour vaincre cette dépendance?

Fermer
Connexion
 

L'envoi de commentaires est réservé à nos abonnés web.

Vous êtes abonné? Connectez-vous ici. Pas encore abonné? Voyez nos offres ici.

Commentaires du plus récent au plus ancien

  • 13 sept. 2012
    Fermer
    Participation de Paul-André Chouinard

    Commentaires publiés : Non disponible

    Discussions publiées : Non disponible

    Par Paul-André Chouinard
    (Participant occasionnel)

    Commentaire pertinent Je trouve ce commentaire pertinent 2 )

    Absolument pas.
    Un alcoolique est une personne qui métabolise l'alcool différemment de la population en général. Elle transforme l'alcool en une drogue puissante apparentée à l'héroine. Il s'agit d'un processus chimique complexe relié à la chimie du sucre.
    Le problème des alcooliques qui abusent de l'alcool (ils n'en abusent pas tous) n'est pas l'alcool, mais le mal de vivre, l'angoisse existentielle auquel l'alcool apporte un soulagement extraordinaire. Sauf que les effets secondaires à long terme peuvent être désastreux, comme c'est le cas pour beaucoup de remèdes.
    Pour soulager autrement l'angoisse existentielle, il existe une seule autre voie, selon mon expérience, mais cette voie n'est pas du domaine de la chimie. Je ne crois pas que l'on puisse trouver une solution à l'extérieur de soi à un problème qui est au plus profond de soi.

    Paul, alcoolique

  • 8 sept. 2012
    Fermer
    Participation de CAROLE PROULX

    Commentaires publiés : Non disponible

    Discussions publiées : Non disponible

    Par CAROLE PROULX
    (Participant occasionnel)

    Commentaire pertinent Je trouve ce commentaire pertinent 3 )

    Pour savoir vraiment, il faut faire des tentatives. Moi, je crois que si cela défait le "goût de boire" c'est une excellente solution.
    Merci !

  • 2 sept. 2012
    Fermer
    Participation de JACQUES ROBINSON

    Commentaires publiés : 2

    Discussions publiées : Non disponible

    Par JACQUES ROBINSON
    (Participant occasionnel)

    Commentaire pertinent Je trouve ce commentaire pertinent 0 )

    J ai ai connu qui ont essayez d autre chose ex..5 et ont recommencer a boire le meileur médicament c est l abstinence complète

  • 1 sept. 2012
    Fermer
    Participation de DIANE NESTOWICK

    Commentaires publiés : 1

    Discussions publiées : Non disponible

    Par DIANE NESTOWICK
    (Participant occasionnel)

    Commentaire pertinent Je trouve ce commentaire pertinent 0 )

    L'alcool est souvent le moyen d'éloigner un problème envahissant. Donc ce médicament semble indiqué pour ceux qui ne gère pas bien leur stress et boive pour se créer de l'espace lorsqu'un problème devient trop envahissant.

    • 6 avr. 2014
      Fermer
      Participation de andy bergeron

      Commentaires publiés : 1

      Discussions publiées : Non disponible

      Par andy bergeron
      (Participant occasionnel)

      Commentaire pertinent Je trouve ce commentaire pertinent 0 )

      l'alcoolisme est une maladie au meme titre que le diabete
      Cest des commentaires gratuit de parler qu'ils ne gerent pas bien leurs émotions...ce sont là des pré-juger et voila pourquoi cette maladie est accompagné de honte! Chacun de nous en tant qu'humain nous gérons tous bien mal nos émotions...Ya des gens qui vivent l'horreur et ne deviennent pas alcoolique pour autant...L'alcoolisme est là dans ton cerveau et avec chaque jour l'esprit du manque alors chapeau aux abstinant!!! Montre du poisson a un chat toute la journee et dis lui NON! ??? Des gens penseront qu'ilss n'auront pas la Volonté???A ses gens je dis Quest-ce que vous en savez de leur cheminement?? Voyons ne serait-il pas temps que l'on pense qu'ils y ait certainement des raison neurologique ou quelque chose du genre...

  • 31 août 2012
    Fermer
    Participation de Nathalie Boutin

    Commentaires publiés : Non disponible

    Discussions publiées : Non disponible

    Par Nathalie Boutin
    (Participant occasionnel)

    Commentaire pertinent Je trouve ce commentaire pertinent 0 )

    Bien entendu!Ajouté à la volonté,aux changements d'habitudes,etc.
    Je ne vois pas le problème....Attendons les études plus poussées!

  • 30 août 2012
    Fermer
    Participation de Victor Brochu

    Commentaires publiés : Non disponible

    Discussions publiées : Non disponible

    Par Victor Brochu
    (Participant occasionnel)

    Commentaire pertinent Je trouve ce commentaire pertinent 0 )

    Non! La meilleure manière est l'abstinance total qui est possible si on veut une vie beaucoup meilleur. Je suis alcoolique mais sobre depuis 27 ans et très heureux.

  • 23 août 2012
    Fermer
    Participation de Karine Dubeau

    Commentaires publiés : Non disponible

    Discussions publiées : Non disponible

    Par Karine Dubeau
    (Participant occasionnel)

    Commentaire pertinent Je trouve ce commentaire pertinent 6 )

    La pilule, ok. Mais il faut quand même un suivi psychologique; l'alcoolisme a un fondement, une raison d'être. Au départ, il y avait un problème que l'alcool réussissait à "camoufler". Ok on enlève la substance, mais le problème est toujours présent... et pour regagner la confiance de l'entourage, mise à rude épreuve pendant la période d'alcoolisme, l'aide est plus que nécessaire et bénéfique. Une pilule ne réglera jamais un problème à elle seule... pas plus qu'une bouteille n'a réussi à le faire. C'est une béquille et non une solution.

  • 19 août 2012
    Fermer
    Participation de Linda Pilon

    Commentaires publiés : Non disponible

    Discussions publiées : Non disponible

    Par Linda Pilon
    (Participant occasionnel)

    Commentaire pertinent Je trouve ce commentaire pertinent 5 )

    Si cela peut aider, pourquoi pas.

  • 19 août 2012
    Fermer
    Participation de Élaine RÉHEL

    Commentaires publiés : 2

    Discussions publiées : Non disponible

    Par Élaine RÉHEL
    (Participant occasionnel)

    Commentaire pertinent Je trouve ce commentaire pertinent 2 )

    ça vaut la peine d'essayer...

  • 18 août 2012
    Fermer
    Participation de Jo-Ann Hudon

    Commentaires publiés : Non disponible

    Discussions publiées : Non disponible

    Par Jo-Ann Hudon
    (Participant occasionnel)

    Commentaire pertinent Je trouve ce commentaire pertinent 4 )

    Si par l'aide psychologique rien de positif arrive...pourquoi pas une pilule si ça peut régler le tout?

  • 18 août 2012
    Fermer
    Participation de LUCY LACHAINE

    Commentaires publiés : Non disponible

    Discussions publiées : Non disponible

    Par LUCY LACHAINE
    (Participant occasionnel)

    Commentaire pertinent Je trouve ce commentaire pertinent 6 )

    Je pense qu'il serait la solution idéal pour toute personne souffrant d'alcoolisme et doit terminer ces jours dans un CHSLD.

Retour à l'article


Sommaire

Alcoolisme: le baclofène, pilule miracle?

Promotion iPad