X

Vous avez une tablette?

Vous pouvez maintenant lire Protégez-Vous directement sur notre application iPad

Vous avez une tablette?

Vous pouvez maintenant lire Protégez-Vous directement sur notre application Android

Bulletin et alertes Fils RSS Google+ Facebook Twitter Suivez-nous

  • Accueil
  • Nouvelles
  • Les vendeurs de purificateurs d’eau vous noient de faussetés

Texte normal Texte moyen Texte grand

  • Imprimer
Fermer
Suivez ce dossier
Fermer
Suivez ce dossier par courriel

Afin de recevoir les discussions, commentaires et nouveautés en lien avec ce dossier, vous devez vous inscrire au site (gratuit) ou encore mieux vous abonner.

Si vous êtes déjà inscrit ou abonné, .

Les vendeurs de purificateurs d’eau vous noient de faussetés

Par Stéphan Dussault

Mise à jour : 25 mars 2010

 | 

Mise en ligne : 25 mars 2010

Un an et demi après la publication de notre enquête sur les vendeurs de purificateurs d’eau, les techniques de vente douteuses continuent de sévir. Tournée au Salon national de l’habitation de Montréal.

Photo : Réjean Poudrette

Lorsque nous avons publié en août 2008 une enquête sur les vendeurs de purificateurs d’eau qui salissaient indûment l’eau d’aqueduc pour mieux vendre leurs coûteux systèmes dont l’utilité est discutable, nous avons crû que l’industrie améliorerait ses pratiques de vente.

Il n’en est rien, comme nous avons pu le constater lors d’une visite au Salon national de l’habitation. Les vendeurs profitent de cette tribune pour faire de la prospection intensive auprès des visiteurs en tâchant de les alarmer quant à la qualité de l’eau du robinet.

L’eau dure

Au kiosque de Kinetico, un vendeur nous annonce que la dureté de notre eau du quartier Rosemont, à Montréal, est fort probablement autour de 12 grains par gallon (gpg), un taux qui justifierait l’achat d’un adoucisseur d’eau, question d’éviter que le calcium et le magnésium n’encrassent la laveuse et le lave-vaisselle et diminuent leur durée de vie. Dans la réalité, il n’en est rien. Un test effectué en 2008 a établi que notre eau est deux fois moins dure qu’annoncé, ce qui ne justifie pas du tout l’achat d’un système de 2000 à 5000 $ de Kinetico.

Un peu plus loin, nous remarquons le kiosque d’Eagle. Le représentant sur place pointe l’éprouvette qui trône comme un trophée au centre du kiosque. À l’intérieur, un produit chimique a séparé l’eau des minéraux. On remarque instantanément le dépôt gluant au fond. «C’est ça que tu bois tous les jours», prétend-t-il. Autour, les clients potentiels affichent des regards dégoûtés. Ce spectaculaire test n’a pour but que de vous faire peur. L’eau dure n’est pas mauvaise à boire, au contraire. Dire qu’une eau est calcaire signifie simplement qu’elle contient du calcium, recommandé pour la santé.

Au kiosque de Scale Blaster, une entreprise vend un détartreur électronique d’eau résidentielle. Le vendeur nous entretient de son «conditionneur de l’ère spatiale». «Il faut enlever le calcaire de l’eau, parce que sinon, ça donne des pierres aux reins.» La science nous enseigne qu’une eau qu’on qualifie de dure, de calcaire ou de minérale n’est pas mauvaise pour la santé. «C’est pourquoi vous ne trouverez nulle part dans le monde de norme pour limiter la dureté de l’eau», nous disait en 2008 Raymond Desjardins, professeur à l’École Polytechnique de Montréal et directeur du Centre de recherche, développement et validation des technologies et procédés en traitement des eaux.

Le vilain chlore

Bien entendu, à peu près tous les vendeurs de purificateurs d’eau vont démoniser le chlore ajouté à l’eau de l’aqueduc municipal. Quelques affirmations trompeuses entendues: «Vous êtes loin de l’usine, alors ils doivent ajouter beaucoup de chlore à l’eau pour qu’il se rende jusque chez vous», «sans chlore, votre eau serait jaunâtre», «le chlore enlève toutes les bactéries, les bonnes comme les mauvaises».

En quoi un coûteux système de purification de l’eau va-t-il remettre ces bonnes bactéries dans l’eau?! Énigme. Quant au taux de chlore, il était tout à fait acceptable lorsque nous avons fait tester notre eau par un laboratoire indépendant il y a un an et demi. Rien ne nous permet de croire qu’il a significativement changé aujourd’hui. «Le peu de chlore qui reste dans l’eau se transforme en sel de table dès le contact avec la langue. Il n’y a aucun chlore qui se rend dans l’estomac», nous expliquait Raymond Desjardins dans notre édition d’août 2008.

Fin du calvaire de votre humble serviteur: le kiosque d’Ecowater. Le vendeur lave sous nos yeux deux verres de vin, l’un à l’eau provenant directement de l’aqueduc, l’autre ayant été traitée par son adoucisseur d’eau. Le second verre est incontestablement plus propre. «Avec cette eau, tu n’auras même plus besoin d’essuyer ton auto après l’avoir lavée», me dit-il. Il utilise le même procédé pour le lavage des mains et des fraises. Encore là, la main lavée avec son eau adoucie est plus soyeuse et le goût de la fraise semble légèrement plus prononcé.

La grande question, maintenant: allez-vous payer 2000, 5000 ou 10 000 $ pour une eau qui lavera mieux vos mains, vos fruits et votre auto? Les systèmes domestiques de traitement de l’eau s’avèrent souvent superflus, puisque l’eau potable est en général de bonne qualité au Québec. Mais il semble que l’enquête de Protégez-Vous a eu un impact homéopathique sur les pratiques des vendeurs, qui ont bien peu changées.

Pour en savoir plus, consultez notre enquête sur les vendeurs de purificateurs d'eau.

Toutes les Nouvelles

Suivez ce dossier
Fermer
Suivez ce dossier par courriel

Afin de recevoir les discussions, commentaires et nouveautés en lien avec ce dossier, vous devez vous inscrire au site (gratuit) ou encore mieux vous abonner.

Si vous êtes déjà inscrit ou abonné, .

Commentaires

3

Réagissez!

Fermer
Connexion
 

L'envoi de commentaires est réservé à nos abonnés web.

Vous êtes abonné? Connectez-vous ici. Pas encore abonné? Voyez nos offres ici.

Commentaires du plus récent au plus ancien

  • 11 oct. 2015
    Fermer
    Participation de JOCELYN NADEAU

    Commentaires publiés : 3

    Discussions publiées : Non disponible

    Par JOCELYN NADEAU
    (Participant occasionnel)

    Commentaire pertinent Je trouve ce commentaire pertinent 0 )

    nous somme obligé de mettre un produit(super iron OUT) au deux semaine pour nettoyer le jaunatre dans le lave vaisselle et laveuse a linge.aider moi.

  • 15 févr. 2015
    Fermer
    Participation de Réjean Potvin

    Commentaires publiés : 1

    Discussions publiées : Non disponible

    Par Réjean Potvin
    (Participant occasionnel)

    Commentaire pertinent Je trouve ce commentaire pertinent 0 )

    Ok mais que faire pour protéger nos appareils électriques très couteux (lave vaisselle, bouilloir, laveuse à linge, ect) ?

Retour à l'article


Nouvelles

Ponts et traversiers gratuits pour les conducteurs de voitures électriques et hybrides

par : Julien Amado

Le gouvernement a annoncé son plan d’électrification des transports. Objectif pour 2020: 100 000 véhicules électriques et hybrides sur les routes du Québec! »

Les écrans ne sont pas nécessairement nocifs pour votre enfant

par : Catherine Crépeau

Télévision, ordinateur, téléphone intelligent et tablette ne sont pas toujours des obstacles au développement des jeunes enfants. Ils pourraient même être bénéfiques. »

Chaussures de sport: quelles sont les marques les plus responsables?

par : Rémi Leroux

Nike, Salomon, Reebok, Adidas, Brooks, Asics… Les marques les plus éthiques ne sont pas forcément celles que l’on croit. »

Les infirmières et infirmiers pourront vous prescrire des médicaments

par : Catherine Crépeau

Les Québécois pourront bientôt s'adresser à une infirmière pour obtenir notamment la pilule contraceptive, des traitements contre les poux ainsi que des médicaments pour cesser de fumer ou traiter des infections transmises sexuellement. »

Toutbiencalcule.ca, un nouveau site pour vous aider à gérer vos finances

par : Rémi Leroux

Vous avez des projets à financer, des problèmes d’argent, une retraite à planifier? Le nouveau site des associations québécoises de consommateurs vous aidera à démêler tout ça. »

Pour un couple durable, maintenez une bonne cote de crédit!

par : Frédéric Perron

Selon une nouvelle étude, le score de crédit des partenaires serait un bon indicateur de la pérennité du couple. »

Structures de jeux extérieurs: rappel en raison d’un risque de chute

par : Céline Montpetit

Aux États-Unis, on rapporte 15 cas de blessures causées par des anneaux de suspension qui ont cédé pendant l'utilisation. »

Tetris, Lego et Reine des neiges: quoi de neuf?

par : Agnès Delavault

Jouer à Tetris peut aider à cesser de fumer, les blocs Lego rentrent à l’université, la Reine des neiges sera bientôt détrônée et la chaîne Target bannit les allées de jouets «pour fillettes» et «pour garçons». »

Budget familial: un chèque de paie si vite dépensé…

par : Rémi Leroux

Loyer, épicerie, auto, frais de garde… qu’est-ce qui gruge votre salaire? Voici comment les familles québécoises dépensent leur argent. »

Clés d’auto intelligentes: pas pour les conducteurs distraits!

par : Julien Amado

Depuis l’arrivée des clés de contact intelligentes et des boutons qui démarrent l’auto, le risque de quitter sa voiture sans avoir coupé le moteur est plus grand qu’avant. »

Applications pour améliorer la performance des tablettes: inutiles!

par : Frédéric Perron

Dans les magasins iTunes et Google Play, une foule d’applications se targuent d’augmenter la performance de vos appareils. Or, elles ne livrent pas la marchandise. »

Toutes les nouvelles de Protégez-Vous

Promotion iPad