X

Vous avez une tablette?

Vous pouvez maintenant lire Protégez-Vous directement sur notre application iPad

Vous avez une tablette?

Vous pouvez maintenant lire Protégez-Vous directement sur notre application Android

Bulletin et alertes Fils RSS Google+ Facebook Twitter Suivez-nous

  • Accueil
  • Nouvelles
  • Des vêtements éthiques d'accord, mais comment s'y retrouver

Texte normal Texte moyen Texte grand

  • Imprimer
Fermer
Suivez ce dossier
Fermer
Suivez ce dossier par courriel

Afin de recevoir les discussions, commentaires et nouveautés en lien avec ce dossier, vous devez vous inscrire au site (gratuit) ou encore mieux vous abonner.

Si vous êtes déjà inscrit ou abonné, .

Des vêtements éthiques d'accord, mais comment s'y retrouver

Par Frédéric Khalkhal

Mise en ligne : 17 novembre 2011

Les écodesigners s’affichent de plus en plus et la mode éthique est en croissance au Québec. Mais comment déchiffrer les étiquettes pour vous assurer que vos vêtements sont bel et bien écoresponsables?

Photo: Shutterstock

Qu’entend on par mode éthique? Est-il facile de se procurer des produits de mode éthique? Ces produits le sont-ils vraiment? Vous trouverez bientôt les réponses à vos questions dans le Guide de la mode éthique au Québec (PDF) de l’Observatoire de la consommation responsable (OCR), rendu public le 16 novembre 2011 sur son site.

L’organisme y dresse le portrait encore mal connu du secteur de la mode éthique au Québec.

Éthiques, mais pas certifiés
Dans son enquête, l’OCR a dénombré dans la province au moins 48 entreprises offrant des produits textiles éthiques comme des vêtements en coton ou tissu biologique, du prêt-à-porter à base de tissu récupéré ou provenant du commerce équitable.

«Plusieurs certifications internationales existent dans le secteur de la mode éthique, mais très peu d’entreprises québécoises offrent des produits textiles éthiques certifiés.» Voilà l’un des premiers constats du rapport encadré par Fabien Durif, directeur de l’Observatoire de la consommation responsable.

Seuls 9,7 % des fabricants québécois détiennent une licence de certification pour leurs produits éthiques.

D’ailleurs, certaines enseignes préfèrent s’appuyer sur la relation de confiance avec leurs clients plutôt que de chercher une certification. «Il est difficile de tracer l’origine des produits que nous vendons, même s’ils sont certifiés», explique Pascal Benaksas-Couture, cofondateur d'OÖM Ethikwear à Montréal, une entreprise œuvrant dans la mode éthique. Une bonne relation avec votre commerçant peut parfois en dire plus qu’une étiquette difficile à déchiffrer. Ainsi, l’écodesigner explique à ses clients que ses vêtements sont entièrement faits de coton biologique et de tissus écoresponsables tels que le coton recyclé à 70 %. OÖM Ethikwear associe également son travail à des organismes de réinsertion sociale et redistribue 1 % du produit de ses ventes à des groupes qui participent à l'amélioration de la société et de l'environnement.

Un manque d’information
Aucune législation n’existe actuellement au Québec concernant les certifications pour les produits textiles éthiques. Un oubli du législateur qui laisse dans le brouillard des consommateurs qui ont du mal à s’y retrouver.

Et lorsqu’une étiquette arbore le logo d’une des 20 certifications éthiques existantes, il est très difficile, par manque d’information, de savoir ce qu’elle signifie. «Les certifications biologiques s’appliquant aux produits textiles garantissent entre 5 et 95 % de biologique. La marge est importante et mérite d’être mise plus en évidence par les acteurs du milieu», explique Fabien Durif.

«La traçabilité du vêtement éthique donnerait une garantie beaucoup plus forte aux consommateurs. Dire où c’est cousu, entrer le numéro des lots de tissus reçus. L’industrie du vêtement éthique est aujourd’hui très libre», déplore Pascal Benaksas-Couture qui, depuis la création de sa marque éthique, en 2003, ne cesse cependant d’accroître son chiffre d’affaire. Signe que le secteur a un bel avenir et gagnerait à être mieux encadré.

Toutes les Nouvelles

Suivez ce dossier
Fermer
Suivez ce dossier par courriel

Afin de recevoir les discussions, commentaires et nouveautés en lien avec ce dossier, vous devez vous inscrire au site (gratuit) ou encore mieux vous abonner.

Si vous êtes déjà inscrit ou abonné, .

Commentaires

0

Réagissez!

Fermer
Connexion
 

L'envoi de commentaires est réservé à nos abonnés web.

Vous êtes abonné? Connectez-vous ici. Pas encore abonné? Voyez nos offres ici.

Retour à l'article


Nouvelles

Ventes de porte-à-porte: ne vous faites pas avoir!

par : Protégez-Vous, en partenariat avec L’Office de la protection du consommateur et en collaboration avec Éducaloi

On sonne à votre porte pour vous proposer de réparer le toit de la maison, remplacer les fenêtres, refaire l’asphalte ou tondre votre gazon. Pour éviter les mauvaises surprises, voici quoi vérifier avant de succomber. »

Loi anti-pourriel: Porter Airlines s’engage à payer 150 000 $

par : Frédéric Perron

Le transporteur aérien aurait contrevenu à plusieurs dispositions de la loi anti-pourriel, notamment en continuant d’envoyer des courriels à des gens sans leur consentement. »

Compte conjoint: pratique, mais pas sans risque!

par : Nathalie Côté

L’été, c’est la période des déménagements. Vous emménagez avec votre douce moitié et envisagez d’ouvrir un compte conjoint? Avant de mettre tous vos sous dans le même panier, lisez nos réponses à six questions essentielles. »

Éloignez les moustiques sans produits chimiques

par : Catherine Crépeau

Citronnelle, DEET, picaridine, géraniol, huile d’eucalyptus citronné… Quels ingrédients sont les plus efficaces pour repousser les moustiques? Deux magazines de consommation ont fait le test en laboratoire. »

Les jeux vidéo peuvent nuire à la santé des enfants

par : Rémi Leroux

On savait déjà que la télévision peut avoir des conséquences néfastes sur le tour de taille des enfants. Mais saviez-vous que les jeux vidéo sont associés à certains troubles neurologiques? »

Copropriété: un nouveau site pour y voir clair

par : Annick Poitras

Les questions légales concernant les frais de condo, le syndicat de copropriété ou le rôle de l’administrateur vous semblent nébuleuses? Un nouveau site vous aidera à comprendre tout ce que vous devez savoir. »

Étiquetage des aliments: fini le charabia?

par : Rémi Leroux

Vous n’avez jamais rien compris au tableau de valeur nutritive affiché sur l’emballage de vos céréales? Même si le gouvernement compte réformer les normes d’étiquetage, les améliorations proposées comportent certaines limites. »

Détecteur de nids-de-poule dans la voiture: ça s’en vient!

par : Julien Amado

Le groupe Jaguar Land Rover est en train de développer un système intelligent qui permettra aux voitures d’anticiper les irrégularités de la route. »

Renault envisage un retour au Canada

par : Julien Amado

Le constructeur français Renault, qui a quitté le Canada à la fin des années 1980, souhaite faire un retour de notre côté de l’Atlantique grâce à des véhicules électriques. »

Crédit d’impôt pour les rénovations: il ne vous reste que trois semaines!

par : Rémi Leroux

Vous avez jusqu’au 30 juin 2015 pour profiter de LogiRénov, un programme permettant de toucher un crédit d’impôt allant jusqu’à 2 500 $ pour vos travaux de rénovation. »

Un sceau pour les aliments certifiés... nordiques

par : Catherine Crépeau

Envie de consommer des produits cueillis, cultivés ou élevés dans le nord de la province? Depuis quelques mois, une nouvelle certification peut vous faciliter la tâche. »

Palmarès des 10 autos les plus fiables après 300 000 km

par : Julien Amado

Vous souhaitez acheter une auto et la conserver longtemps? Voici les 10 modèles les plus susceptibles de dépasser le cap des 300 000 km sans vous ruiner. »

Toutes les nouvelles de Protégez-Vous

Promotion iPad