Bulletin et alertes Fils RSS Google+ Facebook Twitter Suivez-nous

  • Accueil
  • Nouvelles
  • Des vêtements éthiques d'accord, mais comment s'y retrouver

Texte normal Texte moyen Texte grand

  • Imprimer
Fermer
Suivez ce dossier
Fermer
Suivez ce dossier par courriel

Afin de recevoir les discussions, commentaires et nouveautés en lien avec ce dossier, vous devez vous inscrire au site (gratuit) ou encore mieux vous abonner.

Si vous êtes déjà inscrit ou abonné, .

Des vêtements éthiques d'accord, mais comment s'y retrouver

Par Frédéric Khalkhal

Mise en ligne : 17 novembre 2011

Les écodesigners s’affichent de plus en plus et la mode éthique est en croissance au Québec. Mais comment déchiffrer les étiquettes pour vous assurer que vos vêtements sont bel et bien écoresponsables?

Photo: Shutterstock

Qu’entend on par mode éthique? Est-il facile de se procurer des produits de mode éthique? Ces produits le sont-ils vraiment? Vous trouverez bientôt les réponses à vos questions dans le Guide de la mode éthique au Québec (PDF) de l’Observatoire de la consommation responsable (OCR), rendu public le 16 novembre 2011 sur son site.

L’organisme y dresse le portrait encore mal connu du secteur de la mode éthique au Québec.

Éthiques, mais pas certifiés
Dans son enquête, l’OCR a dénombré dans la province au moins 48 entreprises offrant des produits textiles éthiques comme des vêtements en coton ou tissu biologique, du prêt-à-porter à base de tissu récupéré ou provenant du commerce équitable.

«Plusieurs certifications internationales existent dans le secteur de la mode éthique, mais très peu d’entreprises québécoises offrent des produits textiles éthiques certifiés.» Voilà l’un des premiers constats du rapport encadré par Fabien Durif, directeur de l’Observatoire de la consommation responsable.

Seuls 9,7 % des fabricants québécois détiennent une licence de certification pour leurs produits éthiques.

D’ailleurs, certaines enseignes préfèrent s’appuyer sur la relation de confiance avec leurs clients plutôt que de chercher une certification. «Il est difficile de tracer l’origine des produits que nous vendons, même s’ils sont certifiés», explique Pascal Benaksas-Couture, cofondateur d'OÖM Ethikwear à Montréal, une entreprise œuvrant dans la mode éthique. Une bonne relation avec votre commerçant peut parfois en dire plus qu’une étiquette difficile à déchiffrer. Ainsi, l’écodesigner explique à ses clients que ses vêtements sont entièrement faits de coton biologique et de tissus écoresponsables tels que le coton recyclé à 70 %. OÖM Ethikwear associe également son travail à des organismes de réinsertion sociale et redistribue 1 % du produit de ses ventes à des groupes qui participent à l'amélioration de la société et de l'environnement.

Un manque d’information
Aucune législation n’existe actuellement au Québec concernant les certifications pour les produits textiles éthiques. Un oubli du législateur qui laisse dans le brouillard des consommateurs qui ont du mal à s’y retrouver.

Et lorsqu’une étiquette arbore le logo d’une des 20 certifications éthiques existantes, il est très difficile, par manque d’information, de savoir ce qu’elle signifie. «Les certifications biologiques s’appliquant aux produits textiles garantissent entre 5 et 95 % de biologique. La marge est importante et mérite d’être mise plus en évidence par les acteurs du milieu», explique Fabien Durif.

«La traçabilité du vêtement éthique donnerait une garantie beaucoup plus forte aux consommateurs. Dire où c’est cousu, entrer le numéro des lots de tissus reçus. L’industrie du vêtement éthique est aujourd’hui très libre», déplore Pascal Benaksas-Couture qui, depuis la création de sa marque éthique, en 2003, ne cesse cependant d’accroître son chiffre d’affaire. Signe que le secteur a un bel avenir et gagnerait à être mieux encadré.

Toutes les Nouvelles

Suivez ce dossier
Fermer
Suivez ce dossier par courriel

Afin de recevoir les discussions, commentaires et nouveautés en lien avec ce dossier, vous devez vous inscrire au site (gratuit) ou encore mieux vous abonner.

Si vous êtes déjà inscrit ou abonné, .

Commentaires

0

Réagissez!

Fermer
Connexion
 

L'envoi de commentaires est réservé à nos abonnés web.

Vous êtes abonné? Connectez-vous ici. Pas encore abonné? Voyez nos offres ici.

Retour à l'article


Nouvelles

Liseuses Kobo: deux fois plus de problèmes que ses concurrents

par : Frédéric Perron

Plusieurs consommateurs ont des problèmes avec leur liseuse Kobo. Puisque le fabricant préfère garder le silence, suivez les conseils de Protégez-Vous. »

Soumettez un rapport de police en ligne

par : Fadwa Lapierre

En cas de vol ou de vandalisme, les citoyens de certaines villes québécoises peuvent désormais remplir un rapport de police en ligne. »

Pas un, mais trois rappels de GM!

par : Benoîte Labrosse

En un mois, GM a rappelé plus de trois millions de véhicules dans le monde. Les trois rappels émis simultanément le 17 mars concernent près de 97 600 véhicules vendus au Canada. »

Agrile du frêne: vos arbres sont-ils infestés?

par : Benoîte Labrosse

L’insecte envahissant fait des ravages dans le sud-ouest du Québec, et les autorités surveillent de près les arbres publics. Voici quoi faire avec ceux qui poussent dans votre cour. »

Consommation: la confiance des Québécois à son plus bas

par : Rémi Maillard

Le pessimisme des Québécois continue de freiner leur consommation. Cette année, ils ne feront pas de folies. »

Le sirop d’érable a des bienfaits sur vous

par : Catherine Crépeau

Vous hésitez à arroser vos crêpes de sirop d’érable? Non seulement il possède un indice glycémique bas, mais ses qualités dépassent largement celles de tous les produits sucrants. »

Frais médicaux accessoires: fini les montants exagérés?

par : Catherine Crépeau

Votre médecin vous fait payer un médicament ou un vaccin reçu dans son cabinet et vous jugez les frais trop élevés? Ces sommes pourraient bientôt être mieux encadrées. »

Consommation d’essence: enfin des cotes réalistes!

par : Frédéric Berg

Vous pourrez enfin savoir si votre voiture est réellement économique. Le Canada implante un nouveau protocole d’évaluation des cotes de consommation d’essence. »

Samsung dévoile le Galaxy S5

par : Maxime Johnson

Samsung a présenté son nouveau téléphone Android phare, le Galaxy S5. L’innovation est-elle au rendez-vous? »

REER: pensez à l’investissement socialement responsable!

par : Benoîte Labrosse

Vous vous souciez du développement durable et ne savez que faire de vos épargnes? Voici une solution REER qui vous fera du bien. »

Votre futur terrain est-il contaminé?

par : Benoîte Labrosse

Vous allez acheter une maison et avez fait inspecter le toit, les fondations, la maçonnerie. Mais qu’en est-il de la qualité du sol? Une nouvelle carte interactive vous aidera à savoir si le terrain est contaminé par des substances toxiques. »

Bell remboursera près de 4 millions de dollars de frais de textos entrants

par : Benoîte Labrosse

Vous étiez un abonné de Bell Mobilité entre 2008 et 2011 et vous avez payé des frais de textos entrants non inscrits à votre contrat initial? Vous pourriez obtenir un dédommagement d’une quinzaine de dollars. »

Bientôt des livrels moins chers

par : Benoîte Labrosse

Bonne nouvelle pour les lecteurs de livres numériques: un accord conclu entre des éditeurs et le Bureau de la concurrence laisse présager que les prix baisseront prochainement. »

Toutes les nouvelles de Protégez-Vous

Promotion iPad