X

Vous avez une tablette?

Vous pouvez maintenant lire Protégez-Vous directement sur notre application iPad

Vous avez une tablette?

Vous pouvez maintenant lire Protégez-Vous directement sur notre application Android

Bulletin et alertes Fils RSS Google+ Facebook Twitter Suivez-nous

Texte normal Texte moyen Texte grand

  • Imprimer
Fermer
Suivez ce dossier
Fermer
Suivez ce dossier par courriel

Afin de recevoir les discussions, commentaires et nouveautés en lien avec ce dossier, vous devez vous inscrire au site (gratuit) ou encore mieux vous abonner.

Si vous êtes déjà inscrit ou abonné, .

De l’herbe à puce sur votre terrain? Éliminez-la!

Par Amélie Cournoyer

Mise en ligne : 03 juillet 2014

Vous croyez que l’herbe à puce a pris racine chez vous et désirez vous en débarrasser? Voici comment faire disparaître les plants.

Qui ne craint pas l’herbe à puce, une plante toxique dont la sève vénéneuse donne des démangeaisons inoubliables à quiconque a le malheur de s’y frotter? Avant de céder à la paranoïa ou à la panique, apprenez à connaître votre ennemi!

Herbe à puce ou herbe à poux?
Même si, dans le langage parlé, herbe à puce et herbe à poux sont souvent confondues, ce n’est pas le cas dans la nature. «L’herbe à poux est une plante annuelle dont le feuillage ressemble à celui de la carotte (NDRL: similaire à celui des minifougères). Et, hormis son pollen qui est allergène pour certaines personnes, elle est inoffensive et peut même être arrachée à mains nues. De son côté, l’herbe à puce est une plante vivace qui contient une sève vénéneuse provoquant de vives démangeaisons chez tout individu qui y touche», explique Martin Bisson, technicien en horticulture aux Serres Binette de Drummondville.

En effet, c’est lorsque la plante est abîmée que la sève toxique se libère. Celle-ci étant plus fragile au printemps et au début de l’été, les probabilités que vous soyez en contact avec la sève sont plus élevées.

Symptômes désagréables, mais temporaires
Lorsqu’elle entre en contact avec la peau, la sève cause une douloureuse inflammation (dermatite), qui provoque des rougeurs et des démangeaisons. Des cloques et des vésicules peuvent ensuite se former, pour plus tard se dessécher ou se rompre, suinter et se couvrir de croûtes. Ces symptômes apparaissent généralement de 24 à 48 heures après le contact avec l’herbe à puce. Ils disparaissent une ou deux semaines plus tard, et ce, pour de bon!

Une personne peut développer des symptômes après avoir été en contact direct avec n’importe quelle partie de la plante – à part le pollen. Une contamination par contact indirect, par l’intermédiaire d’un objet ou d’un animal de compagnie qui s’y est préalablement frotté, est aussi possible. À noter que toucher la plaie d’une personne demeure sans danger puisque le liquide qui s’écoule n’est généralement pas toxique.

La sève de l’herbe à puce n’est pas volatile. Ainsi, vous ne pouvez pas être contaminé par l’air du fait qu’il y a un plant près de vous. Toutefois, la toxicité de cette plante perdure plusieurs mois, voire plusieurs années, sur des objets contaminés ainsi que dans les plants morts et séchés. Soyez donc prudent.

Les six étapes pour éradiquer l’herbe à puce

1- Procédez au bon moment. Attaquez-vous aux plants de préférence au printemps, lorsque leurs feuilles sont épanouies et que le sol est encore humide.

2- Éliminez les plants. Arrachez les plants et éliminez racines et rhizomes (tiges souterraines) à l’aide d’une bêche ou d’une pelle. Surveillez les repousses et enlevez-les régulièrement.

3- Faites un traitement à l’herbicide. Certains produits vendus en quincaillerie et dans les centres de jardinage sont efficaces contre l’herbe à puce. Souvent, un seul traitement suffit – on recommande de le faire en juillet ou en août, lorsque la plante a complété sa croissance. Pour plus d’information quant à l’utilisation sécuritaire des pesticides, visitez le site de Santé Canada.

4- Protégez-vous. Lors de l’opération d’éradication des plantes, portez des gants jetables en latex ou en nitrile et des vêtements qui vous protégeront de tout contact cutané.

5- Jetez les plants. Mettez les plants que vous arrachez dans un sac et refermez-le hermétiquement, ou enfouissez-les dans le sol à au moins 30 cm de profondeur. Ne jetez pas les plants déracinés dans le compost, ce qui pourrait le contaminer, et, surtout, ne les brûlez jamais: la substance toxique voyage dans la fumée et les personnes qui l’inhalent peuvent souffrir de problèmes respiratoires sévères.

6- Faites attention à vos vêtements. Enlevez avec précaution les vêtements qui ont été en contact avec les plants et lavez-les séparément à plusieurs reprises dans de l’eau chaude savonneuse. Suspendez-les à l’extérieur pour les faire sécher et laissez-les aérer pendant plusieurs jours.

Comment se soigner
Si vous croyez avoir été en contact avec la sève de l’herbe à puce, rincez immédiatement les parties atteintes à l’eau froide afin de refermer les pores de la peau et empêcher le poison d’y pénétrer plus profondément. Cela atténuera l’infection, sans pour autant l’enrayer.

Pour soulager les symptômes, appliquez des compresses d’eau froide pendant quelques minutes sur l’éruption, et ce, trois ou quatre fois par jour. Pour calmer les démangeaisons, appliquez un mélange de bicarbonate de soude et d’eau ou de la calamine. Évitez de vous gratter pour ne pas infecter les plaies. Consultez votre médecin au moindre signe d’infection.

Toutes les Nouvelles

Suivez ce dossier
Fermer
Suivez ce dossier par courriel

Afin de recevoir les discussions, commentaires et nouveautés en lien avec ce dossier, vous devez vous inscrire au site (gratuit) ou encore mieux vous abonner.

Si vous êtes déjà inscrit ou abonné, .

Commentaires

7

Réagissez!

Fermer
Connexion
 

L'envoi de commentaires est réservé à nos abonnés web.

Vous êtes abonné? Connectez-vous ici. Pas encore abonné? Voyez nos offres ici.

Commentaires du plus récent au plus ancien

  • 3 sept. 2014
    Fermer
    Participation de LOUIS MARIE POISSANT

    Commentaires publiés : Non disponible

    Discussions publiées : Non disponible

    Par LOUIS MARIE POISSANT
    (Participant occasionnel)

    Commentaire pertinent Je trouve ce commentaire pertinent 2 )

    Je suis agronome (plantes), avec maîtrise en environnement, et depuis 20 ans je travaille pour vous et payé par vos impôts. Ce texte est bien mais très très incomplet. Pour faire une histoire courte, l'herbe à puce est un ARBRE dont la tige grandit sous terre. Son nom latin , venant du grec: Toxidendron, veut dire exactement cela: un "arbre toxique" , ou si vous préférez une plante ligneuse (qui produit de la lignine, la molécule qui rend rigide un tronc, contrairement aux herbacées qui ne produisent que de la cellulose).
    A cause de cela, vous ne pouvez pas vous en débarrasser comme avec les herbicides à base de 2,4D et autres systémiques aux concentrations qu'on trouve dans les magasins ordinaires. En plus la feuille est cireuse, un herbicide ordinaire ne pénétrera pas dans la feuille. Donc les herbicides systémiques comme le 2 4 D (qui miment l'hormone de croissance, mais en rajoutant du chlore aux positions 2 et 4 d'un hezxagone de carbone) ne seront efficaces qu'en augmentant la concentration et en choisissant bien la période: période de croissance (c'est une hormone de croissance), et quand il y a assez d,eau dans la plante, quand les stomates sont ouverts.
    Le plus simple quand c'est possible est de TONDRE pour épuiser le rhizome. Mais la plupart des problèmes sortent précisément quand il est i impossible de tondre. à Gatineau où j'habite les pires places sont sur les terrains fédéraux de la commission de la capital nationale, car ils ont décidé de ne mettre aucun herbicide. Moi, agronome bio flyé des années 1980, je n'en reviens pas de lire ce que j'écris. Mais dans le cas de Toxicodendron radicans, c'est peut-être le seul cas où je recommanderais un herbicide. C'est que c'est vraiment un fichu problème de santé publique!
    Ah quelqu'un a écrit qu'il y avait 7 sous-espèces. On peut s'astiner longtemps en taxonomie, mais retenez ceci: normalement au Québec il n'y a (près de là où vous irez en vacances) que la variété couchée, basse, dont les tiges ligneuses ne sortent quasiment jamais. MAIS en Outaouais et dans basses Laurentides peut-être, et peut-être ailleurs (je n,ai pas vu d'étude) il y a une variété dressée, surtout le long des clôtures, et une variété GRIMPANTE, comme un lierre sur un arbre.

  • 6 juil. 2014
    Fermer
    Participation de MICHEL CÔTÉ

    Commentaires publiés : Non disponible

    Discussions publiées : Non disponible

    Par MICHEL CÔTÉ
    (Participant occasionnel)

    Commentaire pertinent Je trouve ce commentaire pertinent 0 )

    La recette est excellente si on n'a que quelque plants. Mais que fait on lorsqu'on habite près d'une rivière et que l'herbe à puce prolifère dans les grandes herbes?

  • 4 juil. 2014
    Fermer
    Participation de Michel Beaudoin

    Commentaires publiés : 4

    Discussions publiées : Non disponible

    Par Michel Beaudoin
    (Participant occasionnel)

    Commentaire pertinent Je trouve ce commentaire pertinent 0 )

    J'ai eu ce problème d'herbe à puces autour de la piscine. Je m'en suis rendu compte après le diagnostique du médecin et après la visite d'un horticulteur. Le seul endroit où j'ai pu trouver un herbicide spécialisé a été chez Home Hardware. Tous les autres endroits, RONA, Canadian Tire, etc. n'avaient rien d'efficace à me proposer. J'ai utilisé le produit une seule fois lors d'une canicule et le problème était réglé. C'est très efficace car j'en avait beaucoup.

  • 4 juil. 2014
    Fermer
    Participation de johanna vanderknaap

    Commentaires publiés : Non disponible

    Discussions publiées : Non disponible

    Par johanna vanderknaap
    (Participant occasionnel)

    Commentaire pertinent Je trouve ce commentaire pertinent 2 )

    pour l,herbe a puce du sel d,hiver bouilli dans le vinaigre avec savon a vaiselle un peu vaporiser apres l,avoir refroidi directement sur la plante.
    un autre truc qui fonctionne de facon permenante,couvrir d,un tapis le laisser en place 1 an et l,enlever tout est mort et il ne repousse plus

  • 4 juil. 2014
    Fermer
    Participation de RENE COUTURE

    Commentaires publiés : Non disponible

    Discussions publiées : Non disponible

    Par RENE COUTURE
    (Participant occasionnel)

    Commentaire pertinent Je trouve ce commentaire pertinent 2 )

    Bonjour,lorsque vous dites de faire un traitement à l'herbicide pour éliminer l'herbe à puce et qu'il est possible d'acheter des herbicides dans des quincailleries et des centres de jardinage,je voudrais savoir quel sont exactement les marques d'herbicides que vous recommandez pour détruire l'herbe à puce ?,car je suis très allergique à l'herbe à puce et je demeure à la campagne et il y en a sur notre terrain de résidence,il y a un point très important que Protégez-Vous n'a pas mentionné c'est qu'il existe 7 sortes d'herbe à puce donc faire l'identification des 7 sortes d'herbe à puce n'est pas très évidente a moins d'avoir un livre sur l'identification des plantes sauvages du Québec.
    3 Faites un traitement à l’herbicide. Certains produits vendus en quincaillerie et dans les centres de jardinage sont efficaces contre l’herbe à puce. Souvent, un seul traitement suffit – on recommande de le faire en juillet ou en août, lorsque la plante a complété sa croissance.

    • 1 août 2014
      Fermer
      Participation de Thierry Mansour

      Commentaires publiés : Non disponible

      Discussions publiées : Non disponible

      Par Thierry Mansour
      (Participant occasionnel)

      Commentaire pertinent Je trouve ce commentaire pertinent 0 )

      Vous n'êtes pas "allergique" à l'herbe à puce. N'importe quel individu déclenchera une réaction inflammatoire aiguë face à au contact avec la sève de cette plante. Les allergies concernent en général le pollen de l'herbe à poux.

      Pour les herbicides, contactez un spécialiste qui pourra vous renseigner. Protégez-Vous n'est pas un organisme qui fait de la publicité pour des produits en particuliers.

  • 4 juil. 2014
    Fermer
    Participation de Danielle Beaudry

    Commentaires publiés : Non disponible

    Discussions publiées : Non disponible

    Par Danielle Beaudry
    (Participant occasionnel)

    Commentaire pertinent Je trouve ce commentaire pertinent 2 )

    Excellent article sur l'herbe à puce. Je suis tout à fait d'accord qu'il est important de bien l'identifier pour éviter les désagréments.
    Une fois identifiée, j'ai trouvé que l'arrachage est la meilleure méthode pour s'en débarrasser lorsqu'on en a sur notre terrain.
    Quelques conseils: portez 2 épaisseurs de vêtements et de gants, veillez à ce qu'il n'y ai pas d'interstice à découvert et lavez les vêtements ainsi que les outils qui ont servi à l'arrachage.
    Selon mon expérience, j'ai trouvé que l'arrachage est plus efficace que l'herbicide.

Retour à l'article


Nouvelles

Médecins de famille: ce qu'il faut savoir sur le nouveau guichet unique

par : Catherine Crépeau

Les cafouillages qui ont marqué les premiers jours d’inscription au Guichet d’accès à un médecin de famille semblent réglés. Il reste toutefois des irritants à faire disparaître. »

Recherche d'appartement: êtes-vous victime de discrimination?

par : Protégez-Vous en partenariat avec la Régie du logement

Le propriétaire de votre futur logement peut-il exiger votre numéro d'assurance sociale? Quels motifs peut-il invoquer pour refuser la location? Quels renseignements a-t-il le droit de demander? Réponses dans notre article! »

Scandale Volkswagen: le point sur les rumeurs liées aux indemnisations

par : Julien Amado

Rachat des véhicules, réparation, indemnité de 5 000 $… Comment seront dédommagés les propriétaires de véhicules diesel trop polluants? Nous avons posé la question à Volkswagen. »

S’assurer entre amis: la nouvelle tendance de l’économie collaborative

par : Rémi Leroux

Serait-il vieux jeu d’assurer son auto avec un courtier? La nouvelle mode: le partage des risques entre particuliers. Mais attention, cette façon de faire n’est pas… sans risques. »

Voitures électriques: quand l’optimisme se heurte à la réalité

par : Julien Amado

Les annonces de soutien à l’utilisation des voitures électriques sont nombreuses… mais les objectifs affichés seront difficiles à atteindre. »

Les robots débarquent sur Facebook et Skype

par : Frédéric Perron

Vous pouvez maintenant parler de votre état de santé ou de la météo avec des robots sur Facebook et Skype. Serait-ce l’avenir? »

Péage du pont A-25: les automobilistes bientôt indemnisés

par : Rémi Leroux

L’entente de règlement dans le recours collectif Union des consommateurs contre Concession A-25 va permettre aux usagers de se faire rembourser. »

Assurance habitation: tout ce qu'il faut savoir sur les exclusions

par : Protégez-Vous

Jetez un coup d’œil à votre contrat d’assurance habitation. Les pages consacrées aux exclusions s’y taillent la part du lion, mais ce n’est pas une raison pour se décourager et les négliger. Sinon, en cas de sinistre, vous pourriez avoir de bien mauvaises surprises. »

Adopter un chien lorsqu'on a déjà un chat... et vice versa

par : Protégez-Vous

Vous avez déjà un animal et vous en adoptez un deuxième? Certaines précautions s’imposent! Si vous ne savez pas comment vous y prendre, voici quelques suggestions pour accroître les chances de succès. »

Des cuisines Ikea en réalité virtuelle

par : Frédéric Perron

Pas envie d’aller jouer du coude dans un Ikea bondé un beau samedi après-midi? La réalité virtuelle vous permet désormais de visualiser votre future cuisine en 3D sans avoir à vous déplacer! »

Phares de voitures neuves: plusieurs éclairent mal!

par : Julien Amado

Un nouveau test démontre que plusieurs constructeurs négligent un équipement élémentaire dans leurs autos: la qualité des phares! Parmi 31 véhicules évalués, un seul obtient une bonne note. »

Copropriétaires, êtes-vous bien assurés?

par : Janine Huot

Baignoire qui déborde, dommages causés par votre locataire, hypothèque légale… Votre condo est-il vraiment couvert pour tous les dommages dont vous pourriez être victime? »

Forte baisse des plaintes contre Rogers… et hausse importante contre Vidéotron

par : Frédéric Perron

Le nombre de plaintes contre Rogers a diminué de 65 % en un an, selon le dernier rapport semestriel du CPRST. Quant au nombre de plaintes contre Vidéotron, il a grimpé de 52 %. »

Palmarès des 10 autos les plus fiables après 300 000 km

par : Julien Amado

Vous souhaitez acheter une auto et la conserver longtemps sans passer votre temps au garage? Voici la liste des 10 modèles qui ont montré la meilleure fiabilité après 300 000 km. »

Noix et noisettes: un arbre à noix dans votre cour!

par : Catherine Crépeau

Après les pommes et les poires, voici que les noix et noisettes font leur apparition dans les jardins québécois. »

Malade en voyage: que faire si ça vous arrive?

par : Protégez-Vous

Malaria, dengue, tuberculose, influenza… Tomber malade en vacances à l'étranger est bien plus désagréable qu'être malade à la maison! Nos conseils pour diminuer les risques. »

Vidéo: le téléphone LG G5 vs le Samsung Galaxy S7 Edge

par : Frédéric Perron

Nous avons comparé deux nouveaux téléphones haut de gamme: le G5 du fabricant LG et le Galaxy S7 Edge de Samsung. Voyez lequel nous a semblé le meilleur! »

Toutes les nouvelles de Protégez-Vous

Promotion iPad