X

Vous avez une tablette?

Vous pouvez maintenant lire Protégez-Vous directement sur notre application iPad

Vous avez une tablette?

Vous pouvez maintenant lire Protégez-Vous directement sur notre application Android

Bulletin et alertes Fils RSS Google+ Facebook Twitter Suivez-nous

Texte normal Texte moyen Texte grand

  • Version Pdf
  • Imprimer
Fermer
Suivez ce dossier
Fermer
Suivez ce dossier par courriel

Afin de recevoir les discussions, commentaires et nouveautés en lien avec ce dossier, vous devez vous inscrire au site (gratuit) ou encore mieux vous abonner.

Si vous êtes déjà inscrit ou abonné, .

Consolidation hypothécaire: attention terrain glissant

Par Priscilla Franken

Mise en ligne : décembre 2010

Qu'est-ce que la consolidation hypothécaire?

La consolidation hypothécaire est souvent très efficace pour régler des problèmes d'endettement. Mais le remède n'en contient pas moins de nombreux risques d'effets secondaires indésirables.

L’objectif: diminuer rapidement le montant de ses mensualités. La méthode: regrouper plusieurs dettes en une seule, garantie sur la valeur de sa maison.

Illustration de maison

Illustration: Yan Lanouette

La consolidation hypothécaire n’est donc rien de moins qu’un nouvel emprunt, qui englobe différentes dettes à taux élevé (cartes de crédit, prêt auto, etc.) et le solde de son hypothèque.

On se retrouve avec un seul paiement moins important, assorti d’un taux d’intérêt plus bas que ceux que demandent ses différents créanciers. «En fait, on se sert de ce qu’on appelle communément “l’équité” [valeur nette] acquise sur sa propriété, soit la différence entre sa valeur marchande et le solde de l’hypothèque, pour payer ses dettes», explique Nathalie Lapointe, courtier immobilier hypothécaire à Saint-Jean-sur-Richelieu.

C’est pourquoi pour en bénéficier, il faut pouvoir se prévaloir d’une valeur nette minimale de 10 % sur sa maison. De plus, la santé financière du demandeur ne doit pas être catastrophique, au risque de voir sa demande rejetée.

«C’est à la discrétion de chaque établissement, mais bien souvent, la consolidation hypothécaire n’est pas accordée si les conditions de crédit sont trop détériorées», souligne Nicolas Fréchette, chef de produit Financement hypothécaire chez Desjardins.

Des critères restrictifs qui n’empêchent pas Nathalie Lapointe d’observer une nette augmentation des demandes depuis un an et demi. «C’est l’un des impacts de la crise. Beaucoup de gens ont perdu leur emploi et éprouvent des difficultés à honorer leurs engagements. Le fait que les taux des prêts hypothécaires soient actuellement très bas – on parle de 3,5 % fixe fermé sur cinq ans – est un incitatif supplémentaire», explique-t-elle.

Suivez ce dossier
Fermer
Suivez ce dossier par courriel

Afin de recevoir les discussions, commentaires et nouveautés en lien avec ce dossier, vous devez vous inscrire au site (gratuit) ou encore mieux vous abonner.

Si vous êtes déjà inscrit ou abonné, .

Commentaires

2

Réagissez!

Fermer
Connexion
 

L'envoi de commentaires est réservé à nos abonnés web.

Vous êtes abonné? Connectez-vous ici. Pas encore abonné? Voyez nos offres ici.

Commentaires du plus récent au plus ancien

  • 15 déc. 2010
    Fermer
    Participation de Michael Bernard

    Commentaires publiés : Non disponible

    Discussions publiées : Non disponible

    Par Michael Bernard
    (Participant occasionnel)

    Commentaire pertinent Je trouve ce commentaire pertinent 8 )

    Je suis conseiller en sécurité financière et j'utilise abondamment la consolidation hypothécaire. Votre article prend le temps de mentionner les bons côtés tout en précisant l'étendu du danger d'une telle manoeuvre. Les économies réalisées doivent être impérativement ré-investies dans l'élimination de la dette une fois qu'on a rectifié les causes de l'endettement (si on avait un manque à gagner de 300$ et qu'on économise 500$ en consolidant, il faudra prendre le 200$ de différence et l'utiliser à l'élimination de la dette ou l'utiliser pour investir et se créer une richesse). Je ne suis pas du tout d'accord que cette méthode doit être utilisée en dernier recours, par contre je suis tout à fait en harmonie avec le fait qu'elle doit venir avec un suivi serré du conseiller financier. C'est comme votre chronique sur les diètes, il faut s'assurer d'avoir un bon suivi sinon on va reprendre les kilos perdus, c'est la même chose avec les dettes ! L'avenir passe par notre éducation sur le sujet !

  • 12 déc. 2010
    Fermer
    Participation de DENISE MARTIN

    Commentaires publiés : Non disponible

    Discussions publiées : Non disponible

    Par DENISE MARTIN
    (Participant occasionnel)

    Commentaire pertinent Je trouve ce commentaire pertinent 11 )

    Je suis très heureuse de lire vos recommandations. C'est ce que j'ai fait et j'ai amélioré mon taux hypothécaire tout en réduisant mes années, j'ai de plus ouvert un compte que je dépose le surplus gagné (compte de dépense ou autres) pour donner à chaque année sur mon hypothèque, je vois de plus en plus la lumière au bout du tunnel. merci

Retour à l'article


Sommaire

Consolidation hypothécaire: attention terrain glissant

Promotion iPad