Bulletin et alertes Fils RSS Google+ Facebook Twitter Suivez-nous

Texte normal Texte moyen Texte grand

  • Version Pdf
  • Imprimer
Fermer
Suivez ce dossier
Fermer
Suivez ce dossier par courriel

Afin de recevoir les discussions, commentaires et nouveautés en lien avec ce dossier, vous devez vous inscrire au site (gratuit) ou encore mieux vous abonner.

Si vous êtes déjà inscrit ou abonné, .

Composter à la maison

Par Rémi Maillard

Mise en ligne : mai 2008

Introduction

Photo: iStockphoto

Les Québécois sont parmi les plus gros producteurs de déchets du monde: chaque année, une famille de quatre personnes produit environ 700 kilos de résidus de table et de jardin, soit 40 % du volume total du sac à ordures.

Pourtant, sur les quelque 300 000 tonnes de matières organiques générées à Montréal en 2004, moins de 10 % ont été récupérées et compostées. De quoi faire réfléchir quand on sait que l’enfouissement ou l’incinération des déchets de ce type contribue à la contamination des sols, à l’émission de gaz à effet de serre et à la pollution atmosphérique.

Faute de collectes organisées à grande échelle, les citoyens sont de plus en plus nombreux à pratiquer le compostage à la maison. «Depuis trois ans, nos ventes de composteurs domestiques ont été multipliées par cinq. La demande est telle que nous ne pouvons satisfaire tout le monde», confirme Carolle Clément, coordonnatrice de l’éco-quartier Villeray, à Montréal.

La raison? Faire sa part pour l’environnement en réduisant le volume du sac poubelle, bien sûr. Mais aussi obtenir à faible coût un engrais naturel de haute qualité, idéal pour mettre dans le potager, redonner de la vigueur au gazon ou stimuler la croissance des plantes.

À l’instar de plusieurs arrondissements montréalais, des villes comme Québec, Lévis, Gatineau et Saguenay, entre autres, ont mis sur pied des programmes d’encouragement au compostage domestique, soit en offrant des composteurs à prix réduit, soit en les remboursant en partie s’ils ont été achetés dans le commerce ou en organisant des séances de formation gratuite.

Selon que vous habitez un immeuble à logements multiples, un condo ou une maison individuelle, en ville ou à la campagne, il y a différentes façons de faire du compostage. «S’il n’existe pas de système idéal pour tous, il y en a forcément un qui convient le mieux à vos besoins», souligne Lili Michaud, agronome, formatrice en horticulture écologique et auteure du livre Tout sur le compost. Voici comment vous y retrouver.

Suivez ce dossier
Fermer
Suivez ce dossier par courriel

Afin de recevoir les discussions, commentaires et nouveautés en lien avec ce dossier, vous devez vous inscrire au site (gratuit) ou encore mieux vous abonner.

Si vous êtes déjà inscrit ou abonné, .

Commentaires

9

Réagissez!

Vous compostez à la maison ou vous ne pouvez pas le faire pour diverses raisons? Parlez-nous-en!

Fermer
Connexion
 

L'envoi de commentaires est réservé à nos abonnés web.

Vous êtes abonné? Connectez-vous ici. Pas encore abonné? Voyez nos offres ici.

Commentaires du plus récent au plus ancien

  • 20 déc. 2012
    Fermer
    Participation de Valérie Bouchard-Plamondon

    Commentaires publiés : Non disponible

    Discussions publiées : Non disponible

    Par Valérie Bouchard-Plamondon
    (Participant occasionnel)

    Commentaire pertinent Je trouve ce commentaire pertinent 0 )

    J'aimerais savoir qu'est ce que vous penser des composteurs intérieur. Comme par exemple, Naturemill ou encore le système Bakashi.
    Je vis en appartement et je veux faire du compost à l'intérieur, mais le vermicompostage ne m'intéresse pas.

  • 30 mai 2012
    Fermer
    Participation de marguerite Kephart

    Commentaires publiés : Non disponible

    Discussions publiées : Non disponible

    Par marguerite Kephart
    (Participant occasionnel)

    Commentaire pertinent Je trouve ce commentaire pertinent 0 )

    J'habite dans un appartement et voudrais composter. Je suis célibataire. J'ai vu, lorsque j'ai téléchargé(avant d'acheter) la première page de votre série d'articles sur le compostage, une annonce sur un composteur électrique américain de la compagnie Nature Mills. En avez-vous entendu parler et que doit-on en penser? Il coûte environ 300$.

    MErci d'avasnce




  • 24 mars 2010
    Fermer
    Participation de Commentaire non signé

    Commentaires publiés : Non disponible

    Discussions publiées : Non disponible

    Par Commentaire non signé
    (Participant occasionnel)

    Commentaire pertinent Je trouve ce commentaire pertinent 4 )

    J'ai le composteur Machine à terre que nous utilisons depuis au moins 15 ans. Je fais un jardin donc nous enrichissons notre terre avec le compost domestique seulement. Nous allons acheter un 2ième composteur (le même), afin de continuer le compostage pendant que l'autre se décompose. J'ai eu en cadeau un composteur de cuisine que j'adore, c'est la marque Natura avec un filtre au charbon pour les odeurs, on peut se le procurer chez Home Hardware. C'est vraiment bien. Nous compostons été comme hiver.Valérie.

  • 24 mars 2010
    Fermer
    Participation de Commentaire non signé

    Commentaires publiés : Non disponible

    Discussions publiées : Non disponible

    Par Commentaire non signé
    (Participant occasionnel)

    Commentaire pertinent Je trouve ce commentaire pertinent 0 )

    J'ai commencé il y a 4 ans. J'ai même déménagé le composteur et le contenu ! Je suis très satisfait de celui que mon éco-quartier m'a vendu (plastique avec porte en bas). Mais il faut savoir bien doser le brun et le vert car trop de déchets frais génère odeurs, drozophylles et plein de désagréments. Une fois bien mélangé, ça va bien. Je pense m'acheter la boule et la mettre dans un endroit plus ensoleillé pour avoir un compost prêt plus rapidement afin d'amender mon potager.Éviter de mettre des feuilles mortes de cèdre : ça acidifie le mélange et retarde énormément le processus. Le guide gratuit du compostage de Nova envirocom est très utile même si très long.Et pour compenser mon gros char émetteur (avec 3 enfants, on n'avait plus le choix !), j'ai commencé le compost hivernal que j'ai mis dans un gros baril de 100 litres sur le bord de ma porte arrière. Les pots de crème glacée coaticook sont idéaux pour accumuler 1-2 jours de déchets compostables.J'ai bien hâte que ma ville composte !

  • 24 mars 2010
    Fermer
    Participation de Commentaire non signé

    Commentaires publiés : Non disponible

    Discussions publiées : Non disponible

    Par Commentaire non signé
    (Participant occasionnel)

    Commentaire pertinent Je trouve ce commentaire pertinent 2 )

    avez-vous essayé le composteurs d'appartement nature mille???????

    Réponse de Protégez-Vous:
    Malheureusement non.

  • 24 mars 2010
    Fermer
    Participation de Commentaire non signé

    Commentaires publiés : Non disponible

    Discussions publiées : Non disponible

    Par Commentaire non signé
    (Participant occasionnel)

    Commentaire pertinent Je trouve ce commentaire pertinent 0 )

    L'article ne mentionne pas qu'il existe aussi des composteurs pour l'appartement. Voir le site NatureMille: http://www.naturemill.com/

  • 24 mars 2010
    Fermer
    Participation de Commentaire non signé

    Commentaires publiés : Non disponible

    Discussions publiées : Non disponible

    Par Commentaire non signé
    (Participant occasionnel)

    Commentaire pertinent Je trouve ce commentaire pertinent 1 )

    Je composte depuis 17 ans et j'ai amélioré mes méthodes avec l'expérience. J'ai acheté l'an dernier, de Lea Valley Tools, 4 coins métalliques dont je n'avais qu'à ajouter des planches de cèdres pour en faire une boîte bien carrée, de quatre pieds cube. En plus d'être équipé d'un thermomètre de compostage, j'ai réalisé une bonne production de compostage que je tamise et que j'étale sur mon gazon. C'est incroyable comment le composte finement tamisé redonne une vie très saine à ma pelouse. Ce nouveau système remplace mes 4 contenants faits en plastique que je me suis procuré progressivement depuis le début. En plus du compostage, j'utilise des barils d'eau de pluie pour irriger mon jardin avec une système de tuyeau qui arose mon jardin uniquement par gravité, aucune utilisation d'eau de robinet sauf au besoin.J'essai d'être aussi écolo que possible et j'en retire une grande satisfaction.Jean-Paul LeBlanc, Ottawa (Ontario)

  • 24 mars 2010
    Fermer
    Participation de Commentaire non signé

    Commentaires publiés : Non disponible

    Discussions publiées : Non disponible

    Par Commentaire non signé
    (Participant occasionnel)

    Commentaire pertinent Je trouve ce commentaire pertinent 2 )

    Je fais mon compost même l'hiver je conserve mes déchets

  • 24 mars 2010
    Fermer
    Participation de Commentaire non signé

    Commentaires publiés : Non disponible

    Discussions publiées : Non disponible

    Par Commentaire non signé
    (Participant occasionnel)

    Commentaire pertinent Je trouve ce commentaire pertinent 0 )

    Oui depuis 7 ans je garde mes déchets domestiques pour faire du compost pour mon jardin avec un composteur en plastique. J'y vais à peu près Je n'étais pas entousiasmée par les résutats car les déchéts ne se décomposent pas assez, peut-être que je ne suis pas assez patiente et j,ai aussi de la difficulté à brasser. Il y a 2 ans j'ai mis le tas dans un coin à découvert, A ma grande surprise des plant sont poussés, j,ai dû attendre l'automne pour découvrir que c'était des citrouilles. je n'avais jamais été capable de rendre des plants de citrouille (nord du lac St-jean)sans serre. Donc quelle est la bonne recette en plastique en bois dans un tas, pour moi le principal c'est que mes déchets ont une seconde vie. Cette année j'ai même réussi à convaincre ma mère de 75 ans. le défi semble de touver un moeyen dans la maison de garder ces déchets sans odeur ni dégats autour pour ceux qui ont encore des réticences.Bonne récolteAndrée d'Albanel

Retour à l'article


Explorez notre rubrique

Maison et environnement

Visitez le Web à ce sujet

Ville de Montréal

Petit guide du compostage «domestique» (pdf)

Promotion iPad