X

Vous avez une tablette?

Vous pouvez maintenant lire Protégez-Vous directement sur notre application iPad

Vous avez une tablette?

Vous pouvez maintenant lire Protégez-Vous directement sur notre application Android

Bulletin et alertes Fils RSS Google+ Facebook Twitter Suivez-nous

Texte normal Texte moyen Texte grand

  • Imprimer
Fermer
Suivez ce dossier
Fermer
Suivez ce dossier par courriel

Afin de recevoir les discussions, commentaires et nouveautés en lien avec ce dossier, vous devez vous inscrire au site (gratuit) ou encore mieux vous abonner.

Si vous êtes déjà inscrit ou abonné, .

Publicité pour enfants: où est la limite?

Par Stéphanie Perron

Mise en ligne : 10 décembre 2009

Une fillette se réjouit de confectionner son propre sundae chez Pizza Hut. Un petit garçon voit son père s'envoler dans une fusée après avoir croqué une gomme Trident. S'agit-il de publicité pour enfants?

Oui, croit la Coalition québécoise sur la problématique du poids (CQPP).

L'organisme, qui lutte contre l'épidémie d'obésité, veut savoir où sont les limites de la Loi sur la protection du consommateur interdisant toute publicité destinée aux jeunes de moins de 13 ans.

«Malgré la Loi, plusieurs entreprises font la promotion d'aliments malsains auprès des enfants, indique la directrice générale de la CQPP, Suzie Pellerin. À cet égard, nous voulons que l'Office de la protection du consommateur (OPC) enquête sur des messages publicitaires qui, selon nous, enfreignent la loi.»

Les produits et entreprises dénoncées sont Poulet Frit Kentucky, Pizza Hut, la gomme Trident, la boisson énergisante Chaotic et les restaurants Nickels.

Selon la CQPP, ces entreprises s'adresseraient aux jeunes… par l'entremise des publicités pour adultes. «Dans trois cas, les publicités sont diffusées pendant une émission familiale, dit Suzie Pellerin. Est-ce cela suffit pour considérer qu'on enfreint la loi ou faut-il que ces messages soient diffusés pendant une émission destinée exclusivement aux enfants?»

Pour l'instant, l'Office de la protection du consommateur refuse de se prononcer sur cette épineuse question. Son porte parole, Jean Jacques Préaux, assure cependant que les cinq publicités dénoncées seront évaluées afin de déterminer si elles enfreignent ou non la Loi.


La malbouffe à la télé

Le Groupe de recherche médias et santé de l'Université du Québec à Montréal a récemment analysé le contenu des messages publicitaires présentés sur quatre chaînes destinées aux jeunes, soit Télétoon, Musique Plus, VRAK.TV et YTV.

«À VRAK.TV, 80 % des publicités alimentaires font la promotion de la restauration rapide ou de produits comme des confiseries», constate le chercheur Jean-Philippe Laperrière. Du côté de Musique Plus, 100 % des publicités alimentaires font la promotion de la restauration rapide, de tartinades, d'alcool et de restaurants.

La situation est préoccupante car les enfants de 2 à 11 ans regardent en moyenne 25 heures de télévision par semaine. Un enfant qui passe plus de deux heures par jour à regarder la télévision est deux fois plus susceptible d'être obèse que celui qui passe une heure ou moins.


Entreprises coupables

À ce jour, cinq dossiers soumis par la Coalition québécoise sur la problématique du poids à l'Office de la protection du consommateur ont abouti à un verdict de culpabilité.

Par exemple, l'entreprise Saputo a admis cette année avoir fait la promotion de ses gâteaux Igor dans des centres de la petite enfance du Québec. Le tribunal avait condamné le géant de l'alimentation à payer une amende de 44 000 $.

De son côté, Burger King a dû payer une amende de 12 000 $, notamment à cause de ses publicités liées à un programme de remise de primes-jouets.

Reste à voir si les cinq entreprises dénoncées par la CQPP s'ajouteront à la liste.

Les publicités pointées du doigt:

  • Poulet Frit Kentucky et sa publicité dans laquelle deux enfants qui vendent de la limonade constatent que le restaurant PFK a davantage de succès qu'eux.
  • Pizza Hut et sa publicité «Les enfants mangent gratuitement tout l'été!» dans laquelle une fillette confectionne son propre sundae.
  • La gomme Trident et sa publicité dans laquelle un père s'envole dans une fusée après avoir mâché de la gomme.
  • La boisson énergisante Chaotic parce que le produit est associé à une émission télévisée, à un site Web et à des cartes à colorier.
  • Les restaurants Nickels parce que son menu pour enfants est présenté sous la forme d'un cahier de coloriage dans lequel on fait la promotion des marques Jell-O, Kraft Dinner et Kool Aid.

À lire aussi:

Enfants de la pub: un texte signé François Archambault

Toutes les Nouvelles

Suivez ce dossier
Fermer
Suivez ce dossier par courriel

Afin de recevoir les discussions, commentaires et nouveautés en lien avec ce dossier, vous devez vous inscrire au site (gratuit) ou encore mieux vous abonner.

Si vous êtes déjà inscrit ou abonné, .

Commentaires

0

Réagissez!

Fermer
Connexion
 

L'envoi de commentaires est réservé à nos abonnés web.

Vous êtes abonné? Connectez-vous ici. Pas encore abonné? Voyez nos offres ici.

Retour à l'article


Nouvelles

Jouets stéréotypés et sexistes: comment réagissent les autres pays?

par : Catherine Crépeau

Des poupées dans les rayons pour filles et des camions du côté des garçons? Pas toujours. Dans plusieurs pays, des parents ont fait plier les commerçants, qui présentent désormais leurs jouets sans distinction de genre. »

Investir dans des fonds éthiques devient plus facile

par : Rémi Leroux

Vous ne voulez pas que votre argent soit investi dans des entreprises qui fabriquent des armes ou qui appuient l’énergie nucléaire? Le site Ethiquette vous aidera à faire de l’argent intelligemment. »

Bientôt une voiture qui consomme 1L/100 km?

par : Frédéric Berg

Des constructeurs ont présenté trois véhicules à très faible consommation d’essence, incluant un modèle qui pourrait faire 100 km avec à peine un litre d’essence! »

Microsoft dévoile Windows 10

par : Frédéric Perron

Après l’accueil mitigé reçu par Windows 8, le système d’exploitation revient à un look plus classique, proche de Windows 7. »

Frais de conversion de devises: les banques devront payer

par : Rémi Leroux

La semaine dernière, Banque de Montréal, Banque Nationale, TD, Citibanque, Amex et Desjardins ont été condamnés à rembourser certains de leurs clients. En faites-vous partie? »

Mise à l’essai des iPhone 6 et iPhone 6 Plus

par : Maxime Johnson

Version améliorée du célèbre téléphone d’Apple, le iPhone 6 devrait plaire à un large public. Quant au iPhone 6 Plus, il séduira une clientèle plus restreinte en raison de sa taille imposante. »

Téléphonie mobile: Rogers offre le réseau LTE le plus rapide au Québec

par : Maxime Johnson

Les opérateurs mobiles annoncent des vitesses toujours plus rapides. Pour savoir quelles compagnies se démarquent le plus, le réputé magazine PCMag a testé les réseaux dans 19 grandes villes canadiennes. »

Pas facile pour les jeunes d’acheter une première maison!

par : Rémi Leroux

Une enquête de l’APCHQ confirme que les jeunes ménages disposent de peu de leviers pour acheter leur première demeure. »

Important rappel de dangereux fauteuils à billes

par : Stéphanie Perron

Aux États-Unis, deux enfants sont morts étouffés après avoir inhalé les petites billes de polystyrène contenues dans des fauteuils de type «siège-sac». »

Véhicules d’occasion: une certification contre les «citrons»

par : Frédéric Berg

Inspection en profondeur, garantie prolongée, réparations nécessaires effectuées: une certification permettra bientôt de valider la qualité des voitures usagées vendues par certains marchands. »

Apple dévoile (enfin) sa montre intelligente

par : Frédéric Perron

Après plus d’un an de rumeurs, l’entreprise californienne a présenté sa montre Apple Watch. Comment se compare-t-elle à la concurrence? »

Fonds d’urgence: avez-vous un «coussin» suffisant?

par : Rémi Leroux

Au Canada, ce sont les Québécois qui mettent le moins d’argent de côté pour faire face aux imprévus. Nos conseils pour vous aider à garnir votre «coussin». »

Comment créer une clé USB de survie?

par : Frédéric Perron

Certains logiciels malveillants passent à travers les mailles des antivirus traditionnels. Pour vous préparer au pire, voici comment créer une clé USB regroupant les outils nécessaires pour remettre en état de fonctionner un ordinateur infecté. »

Toutes les nouvelles de Protégez-Vous

Promotion iPad