X

Vous avez une tablette?

Vous pouvez maintenant lire Protégez-Vous directement sur notre application iPad

Vous avez une tablette?

Vous pouvez maintenant lire Protégez-Vous directement sur notre application Android

Bulletin et alertes Fils RSS Google+ Facebook Twitter Suivez-nous

Texte normal Texte moyen Texte grand

  • Imprimer
Fermer

Article d'un partenaire de
Protégez-Vous.ca

A chaque dégât d’eau sa couverture

Par: Chambre de l'assurance de dommages, partenaire de Protégez-Vous.ca

 | 

Mise en ligne : 16 décembre 2011

Refoulement d’égouts, gel d’équipement ménager, bris de conduite sanitaire… Les dégâts causés par les eaux sont aujourd’hui au premier rang des réclamations en matière d’assurance habitation. Comment ces dommages sont-ils couverts par votre police d’assurance? Quelles questions poser à votre représentant? Voici les points essentiels pour garder la tête hors de l’eau.

Depuis 10 ans, la proportion des dégâts causés par l’eau a plus que doublé. Aujourd’hui, pour chaque dollar d’indemnité versé en assurance habitation, 50 cents sont destinés aux remboursements de ces dommages. Un phénomène à ne pas prendre à la légère, car les dégâts d’eau sont un sujet complexe en matière d’assurance de dommages.

Inondé? Vous n’êtes pas assuré
Parmi les formes de dégâts d’eau, il y a les inondations. Les dommages causés par ces phénomènes climatiques récurrents et prévisibles ne sont couverts par aucun assureur sur le plan de l’assurance habitation. En fonction de l’ampleur du sinistre, le gouvernement du Québec, peut mettre en place un programme spécial d’aide financière aux sinistrés, comme ce fut le cas pour les personnes inondées en Montérégie au printemps 2011.

L’eau vient de l’intérieur? Votre police de base suffit!
Votre lave-vaisselle ou chauffe-eau rend l’âme? Un conduit de votre système sanitaire se brise? Vous voilà face à un dégât dû aux «eaux intérieures» de votre maison. Ces dommages, qui représentent 40 % des réclamations pour dégâts d’eau en assurance habitation, sont normalement couverts par votre police d’assurance de base.

L’eau vient de l’extérieur? Assurez-vous d’avoir les avenants!

Un refoulement d’égout et votre sous-sol est à refaire? Une infiltration d’eau par le toit a endommagé votre salon? Saviez-vous que ces sinistres représentent 60 % des réclamations pour des dommages dus à l’eau en assurances habitation? Pourtant, ces dégâts dus aux «eaux extérieures» ne sont pas couverts pas votre police de base, mais par des avenants différents. Des extras, des clauses supplémentaires, qu’il vous faudra ajouter à votre contrat.   

Votre représentant est là pour vous conseiller
Si vous n’avez pas à devenir un expert en dégâts d’eau, vous avez en revanche tout intérêt à prendre le temps de discuter de ce sujet avec votre représentant en assurance de dommages. Membre de la Chambre de l’assurance de dommages et professionnel certifié par l’Autorité des marchés financiers, il a l’obligation légale et déontologique d’évaluer vos besoins et de vous donner l’heure juste sur tous les risques encourus. Il doit également vous informer des exclusions de votre contrat et des avenants, qu’il vous faudra ajouter à votre police d’assurance pour être bien protégé.

Pour vous conseiller au mieux, votre représentant doit avoir une vision complète de votre situation. Ayez le réflexe de lui poser les bonnes questions et de lui indiquer tout élément qui pourrait jouer sur le choix de votre police. Saviez-vous par exemple qu’une pelouse arrachée et remplacée par une dalle de ciment diminue les surfaces naturelles de récupération de l’eau et augmente ainsi le risque de refoulement d’égout? Avec cette information en main, votre représentant pourra vous conseiller d’acheter l’avenant pour refoulement d’égout. Il sera également en mesure de vous donner son éclairage en matière de prévention et voir notamment si l’installation d’un dispositif anti-refoulement ne pourrait pas s’avérer judicieuse.

Ne sous-estimez pas les ravages de l’eau
C’est bien souvent une fois les eaux retirées que l’on se rend compte à quel point cet élément peut faire des ravages. Les meubles, canapés, lits et autres pièces de mobilier qui ont été trempés sont généralement irrécupérables, sans compter les travaux pour vider l’eau, nettoyer et effectuer les réparations qui s’imposent.

Attention à ne pas sous-estimer le montant de votre assurance. Outre la valeur marchande de vos biens, pensez à ajouter tous les coûts qui pourraient venir se greffer pour les remplacer ou les réparer en cas de dégât d’eau.

Enfin, sachez que bien des dégâts d’eau auraient pu être évités en prenant certaines précautions. Vérifiez régulièrement qu’aucune trace d’humidité n’apparaisse sur vos tuyaux, canalisations et équipements sanitaires. Veillez aussi à ce que la durée de vie de vos équipements ménagers ne soit pas dépassée. Saviez-vous qu’un chauffe-eau doit être remplacé au bout de dix ans? Et puis, ne vous absentez pas plus de quatre jours en hiver sans laisser votre maison sous surveillance.

Sandrine Guinot pour la Chambre de l’assurance de dommages.

Chambre de l'assurance de dommages

Notre mission :

Assurer la protection du public en veillant à la formation continue obligatoire, à la déontologie et à la discipline et en encadrant de façon préventive la pratique professionnelle de plus de 14 000 agents et courtiers en assurance de dommages  et experts en sinistre.

www.chad.ca


Partenaire de Protégez-Vous.ca:
Chambre de l'assurance de dommages

À utiliser:

À lire:

Promotion iPad