Bulletin et alertes Fils RSS Google+ Facebook Twitter Suivez-nous

Texte normal Texte moyen Texte grand

  • Imprimer
Fermer
Suivez ce dossier
Fermer
Suivez ce dossier par courriel

Afin de recevoir les discussions, commentaires et nouveautés en lien avec ce dossier, vous devez vous inscrire au site (gratuit) ou encore mieux vous abonner.

Si vous êtes déjà inscrit ou abonné, .

Ford Mustang décapotable: du plaisir sous le soleil

Par Jesse Caron

Mise en ligne : août 2011

Le nom de Mustang fait partie du patrimoine automobile nord-américain depuis 1964. Ford a alors lancé la toute première version de la voiture qui allait créer le segment des pony cars. Au fil des ans, cette catégorie s’est enrichie de modèles comme la Chevrolet Camaro, feue la Pontiac Firebird et la Dodge Challenger; du lot, seule la Mustang a été offerte sans interruption depuis son dévoilement.

Une décapotable a fait partie de l’écurie Mustang dès son apparition sur le marché. Le constructeur l’a laissée de côté en 1974, lorsque la voiture a connu son premier renouvellement majeur. Il l’a réintroduite au catalogue neuf ans plus tard, sans jamais l’en rayer de nouveau.

La dernière refonte importante de la Mustang remonte à 2005. C’est seulement à ce moment que Ford a mis au rancart le châssis Fox, dérivé de celui de l’antique Fairmont, qu’il utilisait sous sa voiture sport depuis 1979. Depuis près de sept ans, la Mustang est donc construite sur la plateforme beaucoup plus moderne des anciennes Lincoln LS, Jaguar S-Type et Ford Thunderbird.

Le numéro deux américain a savamment fait le pont entre le rétro et le moderne lorsqu’il a recarrossé la voiture en 2005. Des retouches stylistiques ont encore rapproché la version actuelle de l’originale en 2010, tandis que la mécanique a reçu d’importantes améliorations pour l’année-modèle suivante.

Deux nouveaux moteurs très puissants ont remplacé les V6 et V8 précédents, les boîtes de vitesses ont chacune gagné un rapport, l’assistance de la direction est devenue électrique plutôt qu’hydraulique, et tant les freins que la plateforme ont été renforcés. Deux éléments sont cependant restés fidèles au concept original: la suspension arrière à essieu rigide et le rouage à propulsion.

Ford assemble la Mustang aux États-Unis depuis ses tout premiers tours de roues.

Suivez ce dossier
Fermer
Suivez ce dossier par courriel

Afin de recevoir les discussions, commentaires et nouveautés en lien avec ce dossier, vous devez vous inscrire au site (gratuit) ou encore mieux vous abonner.

Si vous êtes déjà inscrit ou abonné, .

Commentaires

1

Réagissez!

Fermer
Connexion
 

L'envoi de commentaires est réservé à nos abonnés web.

Vous êtes abonné? Connectez-vous ici. Pas encore abonné? Voyez nos offres ici.

Commentaires du plus récent au plus ancien

  • 23 août 2011
    Fermer
    Participation de YVON LEFEBVRE

    Commentaires publiés : Non disponible

    Discussions publiées : Non disponible

    Par YVON LEFEBVRE
    (Participant occasionnel)

    Commentaire pertinent Je trouve ce commentaire pertinent 1 )

    Test très intéressant
    À quand une comparaison avec la Camaro et les roadsters à deux places (ex. MX-5, BMW, Mercédes et autres)?

Retour à l'article


Promotion iPad