X

Vous avez une tablette?

Vous pouvez maintenant lire Protégez-Vous directement sur notre application iPad

Vous avez une tablette?

Vous pouvez maintenant lire Protégez-Vous directement sur notre application Android

Bulletin et alertes Fils RSS Google+ Facebook Twitter Suivez-nous

Texte normal Texte moyen Texte grand

  • Imprimer
Fermer

Article d'un partenaire de
Protégez-Vous.ca

Comprendre les stratégies marketing de l'industrie de l'amaigrissement: l’utilisation de personnalités publiques

Par: Association pour la santé publique du Québec (ASPQ), partenaire de Protégez-Vous.ca

 | 

Mise en ligne : 05 juillet 2012

Photo: Shutterstock

Par Chantal Bayard, chargée de projet

L’utilisation de personnalités publiques: pour plus de crédibilité
Pour vendre leur régime et augmenter leur crédibilité, les compagnies internationales de perte de poids s’adjoignent des personnalités publiques connues comme porte-parole. Pensons à Sonia Benezra (Québec), Valerie Bertinelli et Mariah Carey qui vantent les mérites de Jenny Craig ou à Jennifer Hudson et Jessica Simpson qui ont associé leur image au régime Weight Watchers. Belles, chaleureuses, de tous âges, aimées du public et bien visibles sur la scène médiatique, ces célébrités témoignent publiquement de leur perte de poids réussie et durable afin d’encourager les femmes à s’inspirer de leur parcours. Si les porte-parole sont généralement féminins, Weight Watchers a fait le grand saut dernièrement en s’associant à un ancien joueur de basketball, Charles Barkley, dans le but de «séduire» la gent masculine. Dans une publicité humoristique très réussie, elle invite les messieurs à «perdre du poids comme des hommes/Losing like a man». Même si cette approche séduit, l’incarnation des régimes par les personnalités publiques pose certains problèmes.  

Dangereuses ces vedettes?
L’utilisation de vedettes et la mise en scène méticuleuse entourant la mise en marché d’un régime tentent de nous faire oublier l’essentiel: les régimes sont inefficaces à long terme. En effet, l’emballage soigné, accessible et axé sur le succès de la méthode contribue à changer l’image des régimes en créant des modèles inspirants pour tous. Or, il ne faut pas perdre de vue que ces célébrités ne sont pas «monsieur et madame tout le monde». Elles ont, avant toute chose, signé des ententes lucratives avec des compagnies qui s’assurent qu’elles ne reprendront pas le poids perdu durant la période du contrat.

Exploiter les médias sociaux, une stratégie payante
En plus de la grande visibilité dont elles jouissent à travers les médias traditionnels, les icônes choisies par l’industrie de l’amaigrissement détiennent également un grand pouvoir d’influence grâce à leur présence et à leurs interventions sur les réseaux sociaux. À titre d’exemple, jetons un œil à la popularité de certains comptes Twitter des porte-parole de Jenny Craig et Weight Watchers:

  • Sonia Benezra: 5 381 abonnés
  • Jennifer Hudson: 742 334 abonnés
  • Jessica Simpson: 5 286 657 abonnés
  • Mariah Carey: 7 332 279 abonnés

Les compagnies de régime exploitent de long en large les réseaux sociaux afin de promouvoir leurs produits et fidéliser leur clientèle. Elles possèdent toutes des comptes Facebook, Twitter et/ou YouTube (Weight Watchers, Jenny Craig), nationaux et régionaux, auxquels sont fidèles plusieurs milliers d’abonnés. Ainsi, a très peu de frais, ces compagnies bénéficient d’une très large visibilité auprès de leurs différentes clientèles, et ce, à toute heure sur une base quotidienne.

La publicité virale
En plus des personnalités connues, les compagnies peuvent également compter sur nous pour faire la promotion de leur régime sur les réseaux sociaux. En effet, en relayant de l’information sur Twitter, en affichant nos préférences sur notre mur Facebook ou encore en cliquant sur le fameux bouton «J’aime», nous contribuons gratuitement à la visibilité et à la notoriété d’un régime. Indirectement, nous véhiculons non seulement de l’information, nous partageons également nos goûts et notre appréciation à toutes les personnes avec lesquelles nous sommes en contact via les nouvelles technologies du Web 2.0. À titre d’exemple, plus de 330 personnes ont relayé le commentaire de Jessica Simpson sur Twitter, celui où elle exprimait sa joie de faire partie de la «famille» Weight Watchers! Comme le mentionne Nantel et Krol (2011), «les meilleurs porte-parole d’une marque sont les clients eux-mêmes»1. À ce titre, tout comme les vedettes, nous sommes d’excellents véhicules de promotion.  Soyons vigilants!

Pour en savoir plus sur les régimes amaigrissants (risques pour la santé, l’industrie de l’amaigrissement, la réglementation, etc.), nous vous invitons à consulter notre site Web.
------
La publication des six dernières chroniques a été rendue possible grâce au soutien financier de l’Agence de la santé publique du Canada dans le cadre de la Stratégie canadienne sur le diabète.
La prochaine chronique portera sur la prise de poids durant la grossesse et les régimes.

1 Nantel, J. avec A. Krol (2011) On veut votre bien et on l’aura. La dangereuse efficacité du marketing. Les Éditions Transcontinental. 152 pages. Pour suivre les auteurs sur twitter: @OnVeutVotreBien

Association pour la santé publique du Québec (ASPQ)

Notre mission :

L’ASPQ a pour mission de contribuer à la promotion, au maintien et à l’amélioration de la santé et du bien-être de la population québécoise, à titre de ressource autonome et associative en santé publique. Elle entretien de plus des liens avec les communautés de santé publique Québécoise, Canadienne et internationale.

Association pour la santé publique du Québec


Promotion iPad