X

Vous avez une tablette?

Vous pouvez maintenant lire Protégez-Vous directement sur notre application iPad

Vous avez une tablette?

Vous pouvez maintenant lire Protégez-Vous directement sur notre application Android

Bulletin et alertes Fils RSS Google+ Facebook Twitter Suivez-nous

Texte normal Texte moyen Texte grand

  • Imprimer
Fermer
Suivez ce dossier
Fermer
Suivez ce dossier par courriel

Afin de recevoir les discussions, commentaires et nouveautés en lien avec ce dossier, vous devez vous inscrire au site (gratuit) ou encore mieux vous abonner.

Si vous êtes déjà inscrit ou abonné, .

Les textos gratuits ne sont pas toujours gratuits

Par Rémi Leroux

Mise en ligne : 17 septembre 2012

Le Bureau de la concurrence accuse Bell, Rogers et Telus d’avoir trompé les consommateurs en leur laissant croire que certains services de messagerie étaient offerts sans frais.

Photo: Shutterstock

Les trois conglomérats de télécoms ainsi que l’Association canadienne des télécommunications sans fil (ACTS) sont dans le collimateur du Bureau de la concurrence du Canada. Au centre de la controverse? Un outil appelé «numéro abrégé commun» qui permet à des entreprises de proposer aux clients de Bell, Rogers et Telus des services numériques directement sur leurs téléphones, sans que le tarif réel ne soit explicitement divulgué.

«Les consommateurs avaient faussement l’impression que certains messages textes et applications, comme les quiz, les sonneries ou les horoscopes, étaient gratuits», explique Lisa Campbell, sous-commissaire à la concurrence. Or, des frais mensuels non autorisés variant de 10 à 40 $ étaient prélevés par les opérateurs… et les consommateurs s’en rendaient compte à la réception de leur facture de téléphone cellulaire.

Pire: les compagnies de télécoms empochaient des profits allant de 27 à 60 % du montant facturé aux clients, déplore le Bureau de la concurrence.

Les fournisseurs répliquent
Les trois géants ont rapidement réagi par l’entremise de l’ACTS. L’association souligne avoir sollicité de bonne foi le Bureau de la concurrence afin de «connaître les meilleurs remèdes contre les publicités non conformes de certaines entreprises […] lorsqu’elles utilisent des numéros abrégés courants». Elle assure aussi que le consentement préalable de chaque client était obligatoire. 

Après avoir mené une enquête de cinq mois, Le Bureau de la concurrence croit plutôt que les compagnies «ont laissé croire à leurs clients que des mesures avaient été prises», sans que cela soit réellement le cas. Il souligne d’ailleurs que des milliers de plaintes ont été recensées à travers le Canada depuis 2010.

Sanctions réclamées
L’organisme fédéral réclame un remboursement intégral aux clients lésés ainsi que des sanctions administratives pécuniaires de 10 millions de dollars pour chacun des fournisseurs, et un million de dollars pour l’ACTS. Il demande également l’arrêt de toute publicité qui ne préciserait pas clairement les tarifs et conditions applicables au contenu numérique à tarif supplémentaire.

Les consommateurs qui se sentent lésés peuvent porter plainte auprès du Bureau de la concurrence, ou encore s’adresser directement à leur compagnie de téléphonie pour demander un remboursement. Pour l’instant, l’enquête se poursuit.

Toutes les Nouvelles

Suivez ce dossier
Fermer
Suivez ce dossier par courriel

Afin de recevoir les discussions, commentaires et nouveautés en lien avec ce dossier, vous devez vous inscrire au site (gratuit) ou encore mieux vous abonner.

Si vous êtes déjà inscrit ou abonné, .

Commentaires

3

Réagissez!

Fermer
Connexion
 

L'envoi de commentaires est réservé à nos abonnés web.

Vous êtes abonné? Connectez-vous ici. Pas encore abonné? Voyez nos offres ici.

Commentaires du plus récent au plus ancien

  • 21 sept. 2012
    Fermer
    Participation de Laurent Cusson

    Commentaires publiés : Non disponible

    Discussions publiées : Non disponible

    Par Laurent Cusson
    (Participant occasionnel)

    Commentaire pertinent Je trouve ce commentaire pertinent 0 )

    quelle est la meilleure façon de se protéger quand nous recevons ces textos...
    on doit répondre avec un message précis pour éviter d'en recevoir d'autres...quel est ce message

  • 21 sept. 2012
    Fermer
    Participation de SYLVIE FORTIER

    Commentaires publiés : 1

    Discussions publiées : Non disponible

    Par SYLVIE FORTIER
    (Participant occasionnel)

    Commentaire pertinent Je trouve ce commentaire pertinent 0 )

    Depuis que j'ai changé de téléphone en mars dernier j'ai eue des prélèvements de 13$ par mois par Fido, qui s'en excuse pas dutout en disant que ce n'est pas eux..... Disons, vu l'été et les occupations ailleurs j'ai été longue à réagir, mais finalement,au mois d'aout après avoir téléphoner Fido, en leur demandant qui c'était , je pensais avoir réussie à annuler ce service de téléchargement de sonneries en composant un numéro de téléphone que l'employé de Fido m'a donné......ben non! ce mois ci encore une facture avec 13$ de prélèvement dans rubrique Fido et autres fournisseurs.....j,essaie cette fois-çi de m,expliquer avec eux par le biais de clavardage sur internet,,,,et là j'ai réussie à apprendre que c'est une cie américaine en fait mondial, du nom « motime».....J'écris donc à motime, qui me réponde quils fermer mon compte (qui en passant n'avait jamais été ouvert par moi....) mais donc ils ont fermé mon compte le 20 Août, mais Fido me charge toujours.....grrrrr alors là je m'apprête à téléphoner Fido. Souhaitez moi bonne chance!

Retour à l'article


Nouvelles

Ventes de porte-à-porte: ne vous faites pas avoir!

par : Protégez-Vous, en partenariat avec L’Office de la protection du consommateur et en collaboration avec Éducaloi

On sonne à votre porte pour vous proposer de réparer le toit de la maison, remplacer les fenêtres, refaire l’asphalte ou tondre votre gazon. Pour éviter les mauvaises surprises, voici quoi vérifier avant de succomber. »

Loi anti-pourriel: Porter Airlines s’engage à payer 150 000 $

par : Frédéric Perron

Le transporteur aérien aurait contrevenu à plusieurs dispositions de la loi anti-pourriel, notamment en continuant d’envoyer des courriels à des gens sans leur consentement. »

Compte conjoint: pratique, mais pas sans risque!

par : Nathalie Côté

L’été, c’est la période des déménagements. Vous emménagez avec votre douce moitié et envisagez d’ouvrir un compte conjoint? Avant de mettre tous vos sous dans le même panier, lisez nos réponses à six questions essentielles. »

Éloignez les moustiques sans produits chimiques

par : Catherine Crépeau

Citronnelle, DEET, picaridine, géraniol, huile d’eucalyptus citronné… Quels ingrédients sont les plus efficaces pour repousser les moustiques? Deux magazines de consommation ont fait le test en laboratoire. »

Les jeux vidéo peuvent nuire à la santé des enfants

par : Rémi Leroux

On savait déjà que la télévision peut avoir des conséquences néfastes sur le tour de taille des enfants. Mais saviez-vous que les jeux vidéo sont associés à certains troubles neurologiques? »

Copropriété: un nouveau site pour y voir clair

par : Annick Poitras

Les questions légales concernant les frais de condo, le syndicat de copropriété ou le rôle de l’administrateur vous semblent nébuleuses? Un nouveau site vous aidera à comprendre tout ce que vous devez savoir. »

Étiquetage des aliments: fini le charabia?

par : Rémi Leroux

Vous n’avez jamais rien compris au tableau de valeur nutritive affiché sur l’emballage de vos céréales? Même si le gouvernement compte réformer les normes d’étiquetage, les améliorations proposées comportent certaines limites. »

Détecteur de nids-de-poule dans la voiture: ça s’en vient!

par : Julien Amado

Le groupe Jaguar Land Rover est en train de développer un système intelligent qui permettra aux voitures d’anticiper les irrégularités de la route. »

Renault envisage un retour au Canada

par : Julien Amado

Le constructeur français Renault, qui a quitté le Canada à la fin des années 1980, souhaite faire un retour de notre côté de l’Atlantique grâce à des véhicules électriques. »

Crédit d’impôt pour les rénovations: il ne vous reste que trois semaines!

par : Rémi Leroux

Vous avez jusqu’au 30 juin 2015 pour profiter de LogiRénov, un programme permettant de toucher un crédit d’impôt allant jusqu’à 2 500 $ pour vos travaux de rénovation. »

Un sceau pour les aliments certifiés... nordiques

par : Catherine Crépeau

Envie de consommer des produits cueillis, cultivés ou élevés dans le nord de la province? Depuis quelques mois, une nouvelle certification peut vous faciliter la tâche. »

Palmarès des 10 autos les plus fiables après 300 000 km

par : Julien Amado

Vous souhaitez acheter une auto et la conserver longtemps? Voici les 10 modèles les plus susceptibles de dépasser le cap des 300 000 km sans vous ruiner. »

Toutes les nouvelles de Protégez-Vous

Promotion iPad