X

Vous avez une tablette?

Vous pouvez maintenant lire Protégez-Vous directement sur notre application iPad

Vous avez une tablette?

Vous pouvez maintenant lire Protégez-Vous directement sur notre application Android

Bulletin et alertes Fils RSS Google+ Facebook Twitter Suivez-nous

  • Accueil
  • Nouvelles
  • Les pratiques de Visa et MasterCard «anticoncurrentielles»

Texte normal Texte moyen Texte grand

  • Imprimer
Fermer
Suivez ce dossier
Fermer
Suivez ce dossier par courriel

Afin de recevoir les discussions, commentaires et nouveautés en lien avec ce dossier, vous devez vous inscrire au site (gratuit) ou encore mieux vous abonner.

Si vous êtes déjà inscrit ou abonné, .

Les pratiques de Visa et MasterCard «anticoncurrentielles»

Par Stéphanie Perron

Mise en ligne : 16 décembre 2010

Le Bureau de la concurrence du Canada a déposé une demande au Tribunal de la concurrence pour faire abolir les règles «contraignantes et anticoncurrentielles» que Visa et MasterCard imposent aux détaillants qui acceptent leurs cartes de crédit.

Photo: Stéphanie Perron

Les sociétés Visa et MasterCard facturent généralement aux marchands un montant variant entre 1,5 et 3 % du montant des achats réalisés au moyen de leurs cartes. En comparaison, les frais représentent environ 12 ¢ par transaction lorsqu’un consommateur paie avec sa carte de débit, peu importe le montant de l’achat.

Par exemple, lorsqu’un consommateur règle un achat de 200 $ avec sa carte de crédit, le détaillant doit payer à Visa ou MasterCard des frais de transaction variant de 3 à 6 $, tandis qu’il en coûterait seulement 12 ¢ si l’achat avait été acquitté avec une carte de débit.

Or, Visa et MasterCard interdisent aux commerçants de percevoir des frais supplémentaires lorsque les consommateurs paient avec une carte de crédit. Les deux réseaux empêchent aussi les marchands d’inciter leurs clients à régler leurs achats avec d’autres modes de paiement (en offrant un rabais à ceux qui paient en argent comptant, par exemple).

Et puisque les détaillants refilent à leur clientèle les coûts qu’ils sont forcés de débourser, les contraintes imposées par Visa et MasterCard auraient engendré une augmentation des prix pour l'ensemble des consommateurs, croit le Bureau de la concurrence. C'est donc dire que les clients qui paient en argent comptant ou par carte de débit assument indirectement les frais de ceux qui paient par carte de crédit.

Autre règle contraignante: les commerçants qui acceptent les cartes de Visa ou MasterCard doivent s’engager à accepter toutes les cartes de crédit offertes par ce même réseau, y compris celles qui entraînent des frais onéreux, notamment les cartes de type «privilège».

Le Bureau de la concurrence souligne que le recours contre les deux géants du paiement par carte de crédit a été entamé à la suite de plaintes de commerçants. «Le comportement anticoncurrentiel de Visa et MasterCard s’avère particulièrement nuisible pour les petites et moyennes entreprises», croit la commissaire de la concurrence, Melanie Aitken.

Réactions
Quoiqu'il en soit, Option consommateurs demande au Bureau de la concurrence de faire preuve de prudence dans ses démarches, notamment parce que l’abolition de la règle interdisant d'imposer des frais pourrait désavantager les consommateurs, car les marchands pourraient alors exiger des frais qui varient selon la carte de crédit utilisée. «Cette surfaturation pourrait varier d’un commerce à l’autre, et le consommateur découvrirait ce qu’il doit réellement payer une fois rendu à la caisse, croit l'organisme de défense des consommateurs. Par exemple, pour un bien de 10 $, le consommateur pourrait devoir débourser 12 $ dans un magasin, et 13 $ dans un autre.»

De son côté, la Fédération canadienne de l'entreprise indépendante considère que l'organisme fédéral «fait un cadeau de Noël anticipé aux PME», et croit que l'initiative représente une «excellente nouvelle».

Selon le Bureau de la concurrence, les frais payés par les détaillants canadiens représentent près du double de ce que doivent débourser les marchands en Europe, et un peu moins que ce que paient les commerçants américains.

Les sociétés Visa et MasterCard traitent environ 90 % des transactions effectuées par carte de crédit au Canada.

Toutes les Nouvelles

Suivez ce dossier
Fermer
Suivez ce dossier par courriel

Afin de recevoir les discussions, commentaires et nouveautés en lien avec ce dossier, vous devez vous inscrire au site (gratuit) ou encore mieux vous abonner.

Si vous êtes déjà inscrit ou abonné, .

Commentaires

5

Réagissez!

Fermer
Connexion
 

L'envoi de commentaires est réservé à nos abonnés web.

Vous êtes abonné? Connectez-vous ici. Pas encore abonné? Voyez nos offres ici.

Commentaires du plus récent au plus ancien

  • 20 janv. 2013
    Fermer
    Participation de GERARD LESSARD

    Commentaires publiés : 28

    Discussions publiées : 4

    Par GERARD LESSARD
    (Collaborateur)

    Commentaire pertinent Je trouve ce commentaire pertinent 0 )

    Dans le fond, comme les marchands calculent déja le coût des cartes de crédit dans leurs prix,la seule alternative est un rabais accordé à ceux qui paient comptant avec interdiction légale pour les compagnies de crédit de pénaliser de quelque manière que ce soit les marchands qui offrent un rabais à ceux qui paient comptants

  • 5 janv. 2011
    Fermer
    Participation de Robert Taillon

    Commentaires publiés : Non disponible

    Discussions publiées : Non disponible

    Par Robert Taillon
    (Participant occasionnel)

    Commentaire pertinent Je trouve ce commentaire pertinent 1 )

    En toute chose, il faudrait lister ce qui fait augmenter le pris des marchandises que nous achetons ...

    Par exemple, un meuble de $500. devrait indiquer $485. pour le meuble et $15. pour les frais de carte de crédit ... bien entendu, celui qui paie comptant ou par chèque, debourserait seulement le $485., et celui qui paie avec une carte de crédit dépenserait $500. pour le même article.

    Bonne fin de journée.

    • 6 janv. 2011
      Fermer
      Participation de Olivier Quirion

      Commentaires publiés : Non disponible

      Discussions publiées : Non disponible

      Par Olivier Quirion
      (Participant occasionnel)

      Commentaire pertinent Je trouve ce commentaire pertinent 0 )

      pas daccord, certes le paiment par carte de crédit coute des frais au magasin, mais payer par argent ou chèque demande autant en temps et manipulation (aller changer le cheque, compter, entreposer sécuritairement et déposer l'argent, donc en bout de ligne ca revient pas mal au meme prix pour le magasin sauf sur de tres gros montant.

  • 16 déc. 2010
    Fermer
    Participation de LOUIS TREPANIER

    Commentaires publiés : Non disponible

    Discussions publiées : Non disponible

    Par LOUIS TREPANIER
    (Participant occasionnel)

    Commentaire pertinent Je trouve ce commentaire pertinent 5 )

    Bravo! Enfin on se réveil. Je suis un de ceux qui, lorsque j'achete un bien relativement dispendieux, me fait un devoir de me faire baisser le prix car je paye cash. Si le marchand ne me le baisse pas de 2% je ne le prend pas de celui-ci, je l'achète ailleur. Je ne fais que très peu de crédit donc je n'ai pas à payer pour ceux qui achètent tous sur la carte. Il faut que le marchand le charge à celui qui demande crédit et non le mettre sur le prix de l'article pour que celui qui paye cash ne soit pas lésé. Je déteste être floué de la sorte. Moin de crédit pour une économie plus en santée.

  • 16 déc. 2010
    Fermer
    Participation de Jean-Guy Larocque

    Commentaires publiés : 4

    Discussions publiées : Non disponible

    Par Jean-Guy Larocque
    (Participant occasionnel)

    Commentaire pertinent Je trouve ce commentaire pertinent 10 )

    Anticoncurrentielles? Qu'attend le gouvernement pour en faire autant avec les pétrolières? Quand Shell passe de $1,10.4 à $1,15.9, Esso passe de $1,10.4 à $1,15.9, Canadian Tire passe de $1,10.4 à $1,15.9, etc. etc. etc. C'est concurrentiel ça??? Le parlement n'y fait pourtant rien et les pétrolières jouent au yoyo avec notre budget. C'est vrai qu'un pourcentage important de ce prix est fait de taxes et de taxes sur les taxes. D'où conflit d'intérêt entre protection du consommateur et profit. C'est vrai aussi que le mot "parlement" contient deux verbes : parler et mentir...

Retour à l'article


Nouvelles

Location d’auto: ne payez pas pour des assurances que vous avez déjà!

par : Lisa Marie Noël

Vous comptez louer une voiture pour les vacances? Soyez bien protégé, mais ne payez pas pour des protections déjà incluses dans votre assurance auto, habitation ou voyage! »

Cellulaire au volant: infractions plus sévères dès la semaine prochaine

par : Julien Amado

Le nombre de points d’inaptitude liés à l’utilisation du cellulaire au volant passera de 3 à 4 dès le 23 avril 2015. Quant aux jeunes conducteurs, ils se verront retirer leur permis dès la première infraction. »

Impôt fédéral: le crédit bonifié pour la garde d’enfants est-il un leurre?

par : Rémi Leroux

Selon vos revenus, la bonification de la Prestation universelle pour la garde d’enfants (PUGE) pourrait bien ne rien changer à votre budget, ou presque. »

Chevrolet inaugure la «fonction ado» dans la Malibu 2016

par : Julien Amado

Les parents qui achèteront une Malibu 2016 pourront activer une «fonction ado» qui limite certaines fonctions de l’auto et permet de surveiller la conduite des jeunes conducteurs. »

Vaut-il mieux maigrir lentement ou rapidement?

par : Maxime Bilodeau

À l’approche de la saison des maillots, une étude australienne a voulu faire la lumière sur la question. »

La télé numérique gratuite arrive sur la Xbox One

par : Maxime Johnson

On peut désormais accéder aux chaînes de télé généralistes gratuitement sur la Xbox One. Ceux qui veulent abandonner leur câblodistributeur devront toutefois, pour en profiter, s’équiper d’un adaptateur et d’une antenne. »

Fractionnement du revenu: ferez-vous partie des heureux gagnants?

par : Rémi Leroux

Nouvelle mesure fiscale phare du gouvernement fédéral, le fractionnement des revenus familiaux ne profitera pas à tous. »

Microsoft dévoile la tablette Windows Surface 3

par : Maxime Johnson

Plus puissante que la Surface 2, mais moins que la Surface Pro 3, la nouvelle Windows Surface 3 peut être utilisée à la fois comme ordinateur portable et comme tablette. À la condition toutefois d’avoir des besoins limités et d’investir dans certains accessoires. »

Ventes de véhicules: l’industrie sera davantage surveillée par l’OPC

par : Julien Amado

Les licences des commerçants de véhicules ne seront plus délivrées par la SAAQ, mais plutôt par l’Office de la protection du consommateur. Un changement qui renforcera la surveillance du marché, au bénéfice des consommateurs. »

L’huile d’olive coûtera de 20 à 40 % plus cher

par : Catherine Crépeau

La sècheresse et les insectes qui ont frappé les oliveraies du sud de l’Europe l’été dernier ont fait chuter la production d’olives de moitié, entraînant une hausse des prix de l’huile qui pourrait se poursuivre. »

Odomètre défectueux: Nissan Canada condamnée à verser 3 000 $ à un consommateur

par : Julien Amado

Voyant son odomètre défectueux réduire la durée de sa garantie, un Québécois a plaidé sa cause à la Cour des petites créances face à Nissan Canada. Le juge lui a donné raison. »

Faire retirer du contenu indésirable sur le Web: bonne chance!

par : Annick Poitras

Commentaires dans des blogues, photos gênantes, informations personnelles… En Europe, Google applique «le droit à l’oubli» pour les internautes soucieux de leur réputation. Qu’en est-il au Québec? »

Impôts 2014: conseils pour tirer le remboursement maximal

par : Annick Poitras

Pas si simple de faire sa déclaration de revenus. Et c’est un fiscaliste qui le dit! Tour d’horizon des principaux frais que vous pouvez déduire et quelques trucs de pro pour optimiser votre remboursement. »

Recours collectif AMT: il vous reste quelques jours pour réclamer!

par : Rémi Leroux

Vous avez jusqu’au vendredi 20 mars 2015 pour demander un dédommagement à l’Agence métropolitaine de transport pour les retards de ses trains de banlieue survenus en 2009. »

Télémarketing insistant: une compagnie américaine a payé 200 000 $

par : Rémi Leroux

Vous avez été sollicité par téléphone à maintes reprises pour «gagner une croisière dans les Caraïbes»? L’entreprise qui vous importunait a été épinglée. »

Fiabilité: les véhicules japonais toujours premiers, ceux de GM s’améliorent

par : Julien Amado

La firme J.D. Power a dévoilé son nouveau classement de la fiabilité des véhicules. Verdict: les constructeurs japonais restent en tête et GM réalise des progrès notables. »

Cas vécu: un résident de Magog fait plier Intact

par : Rémi Leroux

Son assureur refuse de l’indemniser pour des dégâts d’eau importants: notre lecteur David Muir le poursuit à la Cour des petites créances et obtient gain de cause. »

Vidéotron abandonne progressivement le câble analogique

par : Frédéric Perron

Secteur par secteur, le câblodistributeur annonce à ses abonnés que son service analogique ne sera plus offert. Quelles sont les solutions de rechange? »

Google rafraîchit son gestionnaire de contacts

par : Frédéric Perron

Le très rudimentaire carnet d’adresses lié à Gmail connaît enfin des améliorations! »

Optométrie: de nouveaux actes pour les assistants

par : Catherine Crépeau

Vous pourriez attendre moins longtemps lors de votre prochain ajustement de monture. Un règlement permet désormais aux assistants en optométrie d’effectuer de nouveaux actes. Si les optométristes croient à une plus grande accessibilité des soins, les opticiens, pour leur part, craignent pour la santé du public. »

Impôts 2014: quoi de neuf pour les particuliers?

par : Annick Poitras

Le printemps, c’est aussi la saison des impôts… Voici les crédits à récolter cette année, mais aussi quelques mauvaises nouvelles pour certains contribuables. »

Toutes les nouvelles de Protégez-Vous

Promotion iPad