X

Vous avez une tablette?

Vous pouvez maintenant lire Protégez-Vous directement sur notre application iPad

Vous avez une tablette?

Vous pouvez maintenant lire Protégez-Vous directement sur notre application Android

Bulletin et alertes Fils RSS Google+ Facebook Twitter Suivez-nous

Texte normal Texte moyen Texte grand

  • Version Pdf
  • Imprimer
Fermer
Suivez ce dossier
Fermer
Suivez ce dossier par courriel

Afin de recevoir les discussions, commentaires et nouveautés en lien avec ce dossier, vous devez vous inscrire au site (gratuit) ou encore mieux vous abonner.

Si vous êtes déjà inscrit ou abonné, .

Financer un retour aux études

Par Priscilla Franken

Mise en ligne : juillet 2012

 | 

Magazine : août 2012

illustration

Illustration: Luc Melanson

Un retour aux études, ça vous tente? Bien sûr, si ce n'était la question du financement… Vous avez bien raison, car il faut avant tout compter sur soi-même.

Les droits de scolarité, ça ne concerne pas que les jeunes. De nombreux travailleurs rêvent de retourner sur les bancs d'école pour grimper les échelons ou carrément se réorienter. Problème: pour eux non plus, se former n'est pas gratuit. Et dans certains cas, il faut envisager une réduction, voire un arrêt total, de son activité professionnelle. Comment faire, dès lors, pour financer son projet?

En fait, il n'existe pas 36 000 solutions. Si on élimine l'héritage soudain et le jackpot au loto, on distingue quatre leviers: continuer à travailler, utiliser ses économies, emprunter auprès d'une institution financière, ou bénéficier d'un prêt ou d'une bourse de l'État. Et n'allez pas penser que se faire aider par son employeur est chose facile!

Nombreux sont ceux qui combinent plusieurs de ces méthodes pour s'en sortir. Dans tous les cas, retenez que:

  1. une formation est un investissement,
  2. le temps et l'argent seront les causes principales de vos maux de tête,
  3. vous allez inévitablement faire des sacrifices. Les différentes personnes qui témoignent de leur expérience dans cet article ont toutes parlé de budget serré, de projets mis sur la glace, ou encore de l'impossibilité d'épargner pendant leur appren­tissage.

Comme le résume si bien Marie-Josée Hébert, conseillère d'orientation chez Fellice, une entreprise spécialisée en gestion et développement des personnes, «reprendre ses études requiert une forte détermination et une grande tolérance à l'incertitude financière». Vous voilà prévenu. 

Suivez ce dossier
Fermer
Suivez ce dossier par courriel

Afin de recevoir les discussions, commentaires et nouveautés en lien avec ce dossier, vous devez vous inscrire au site (gratuit) ou encore mieux vous abonner.

Si vous êtes déjà inscrit ou abonné, .

Commentaires

1

Réagissez!

Qu'avez-vous trouvé le plus difficile, lors de votre retour aux études?

Fermer
Connexion
 

L'envoi de commentaires est réservé à nos abonnés web.

Vous êtes abonné? Connectez-vous ici. Pas encore abonné? Voyez nos offres ici.

Commentaires du plus récent au plus ancien

  • 19 oct. 2012
    Fermer
    Participation de Louise Wiseman

    Commentaires publiés : 1

    Discussions publiées : Non disponible

    Par Louise Wiseman
    (Participant occasionnel)

    Commentaire pertinent Je trouve ce commentaire pertinent 0 )

    j'ai rempli une demande de prêt et bourse pour un cours de technicien en informatique. On m'a accordé 4,500 de prêt et 4,500 de bourse. Merveilleux. Quand les cours se sont terminés, on m'apprend que le calcul est erroné: Sur les 9,000$ reçus, il n'y a que 771$ en bourse; je dois remettre les 8,000$ et plus, et non 4.500$.


    Pourqu

Retour à l'article


Promotion iPad