X

Vous avez une tablette?

Vous pouvez maintenant lire Protégez-Vous directement sur notre application iPad

Vous avez une tablette?

Vous pouvez maintenant lire Protégez-Vous directement sur notre application Android

Bulletin et alertes Fils RSS Google+ Facebook Twitter Suivez-nous

Texte normal Texte moyen Texte grand

  • Imprimer
Fermer
Suivez ce dossier
Fermer
Suivez ce dossier par courriel

Afin de recevoir les discussions, commentaires et nouveautés en lien avec ce dossier, vous devez vous inscrire au site (gratuit) ou encore mieux vous abonner.

Si vous êtes déjà inscrit ou abonné, .

Achetez maintenant, payez plus tard? Attention!

Par François Van Hoenacker

Mise en ligne : 19 mai 2011

Acheter un cinéma maison sans intérêt? Trop beau pour être vrai... Le point sur ces promotions alléchantes mais parfois trompeuses.

Photo: iStockphoto

Les promotions «achetez maintenant, payez plus tard» sont alléchantes. Mais gare aux astérisques et petits caractères: certains frais, intérêts et conditions peuvent s’appliquer!

C’est ce qu’a appris une cliente de Future Shop qui pensait acheter un cinéma maison sans frais ni intérêt durant 24 mois. En consultant ses relevés de compte, elle réalise qu’elle paie des intérêts annuels de 29,9 % sur les taxes de vente depuis trois mois. Voulant cesser de payer des intérêts sur les taxes qui, au terme des 24 mois, équivaudraient à une dépense de plus de 120 $, elle contacte le service à la clientèle de Future Shop, qui l’invite plutôt à contacter l’institution bancaire HSBC.

Comment expliquer cette situation?

Cession de créance: une pratique courante
D'une part, il est fréquent que les boutiques d’appareils électroniques cèdent leurs créances aux banques. Selon Jean Jacques Préaux, de l’Office de la Protection du Consommateur, cette pratique est fort répandue chez les commerçants. À titre d’exemple, Brick transige avec HSBC et Meubles Léon, avec Citi Financière. La cession de créance est une opération par laquelle une partie au contrat, Future Shop en l’occurrence, cède sa créance (le droit de recevoir les paiements de la consommatrice) à un tiers, HSBC. Une fois la créance cédée, la banque recevra les paiements de la consommatrice et pourra en tirer profit, notamment si des taux d’intérêts s’appliquent. Par contre, la banque pourrait devoir assumer les risques et les droits d’action dans l’éventualité d’un défaut de paiement.

D'autre part, bien que certains commerçants incluent les taxes pour un financement «sans intérêt» de 12 mois, d'autres facturent des intérêts si les taxes ne sont pas payées à l'achat ou dans les délais requis, soit un mois chez Future Shop. Ces pratiques sont également courantes et ne sont pas, en soi, illégales.

Obligation de transparence
En effet, la Loi de la protection du consommateur (LPC) oblige le commerçant à divulguer tous les intérêts, frais et conditions de l’offre «sans intérêt» dans ses représentations (publicités, promotions, discussions avec le vendeur, contrats).  

Ainsi, selon la LPC, le commerçant doit mentionner que le financement «sans intérêt» ne s’applique qu’au montant du bien et que les taxes devront être payées dès l’achat, si tel est le cas.

Tenu par la loi, le commerçant indique bien ces informations, mais en petits caractères, en bas de page ou à la fin de ses circulaires. C’est le cas de Future Shop dans sa promotion «24 paiements égaux, sans intérêt sur tous les systèmes de cinéma maison». Pour avoir accès aux informations sur les frais, intérêts et conditions, il faut faire attention à lire les petits caractères des différents encadrés et pages de sa circulaire, en vigueur du 13 au 19 mai 2011.

Conseils pratiques pour faire un choix éclairé

  • Questionnez le vendeur sur les frais applicables: frais d'adhésion, frais administratifs, taux d'intérêts. Le cas échéant, demandez des traces écrites de ce qui vous est dit.
  • Vérifiez si l’adhésion à une carte de crédit est nécessaire, et vérifiez ses taux d’intérêts et frais annuels.

  • Demandez quand les paiements doivent être faits et les conséquences de paiements en retard.

  • Assurez-vous d’avoir payé la totalité du montant à la date d’échéance.

  • Demandez quand les intérêts s'appliqueront et quand devront être payées les taxes pour qu’elles n’entraînent pas d’intérêt.

  • Lisez (et relisez!) le contrat avant de signer.
  • Faites le suivi en examinant régulièrement vos relevés de compte.

Toutes les Nouvelles

Suivez ce dossier
Fermer
Suivez ce dossier par courriel

Afin de recevoir les discussions, commentaires et nouveautés en lien avec ce dossier, vous devez vous inscrire au site (gratuit) ou encore mieux vous abonner.

Si vous êtes déjà inscrit ou abonné, .

Commentaires

3

Réagissez!

Fermer
Connexion
 

L'envoi de commentaires est réservé à nos abonnés web.

Vous êtes abonné? Connectez-vous ici. Pas encore abonné? Voyez nos offres ici.

Commentaires du plus récent au plus ancien

  • 21 mai 2011
    Fermer
    Participation de PIERRE RIOUX

    Commentaires publiés : Non disponible

    Discussions publiées : Non disponible

    Par PIERRE RIOUX
    (Participant occasionnel)

    Commentaire pertinent Je trouve ce commentaire pertinent 8 )

    Chez Brault et Martineau avec Accès D et la carte Visa, tout me semble réglo. Si vous payé les taxes lors de l'achat, il n'y pas de surprise sur les relevés du compte. Le point le plus important à vérifier, que le prix soit compétitif.

  • 20 mai 2011
    Fermer
    Participation de Louise Loranger

    Commentaires publiés : Non disponible

    Discussions publiées : Non disponible

    Par Louise Loranger
    (Participant occasionnel)

    Commentaire pertinent Je trouve ce commentaire pertinent 9 )

    J'aimerais vérifier si Sears dans ses 24 mois sans intérêts procède de la même manière que Future Shop ?

  • 19 mai 2011
    Fermer
    Participation de Jean Lefebvre

    Commentaires publiés : Non disponible

    Discussions publiées : Non disponible

    Par Jean Lefebvre
    (Participant occasionnel)

    Commentaire pertinent Je trouve ce commentaire pertinent 18 )

    Finalement, pourquoi ne pas mettre sur pied une loi qui obligerait les marchands à imprimer les conditions (dites en "petits caractères") avec une grosseur de police de caractères d'un minimum de 10 à 12 ptes (grosseur approximative à ce texte). Je vous garantie qu'il y aurait moins de clauses et moins de surprises pour les consommateurs.

Retour à l'article


Nouvelles

Copropriété: un nouveau site pour y voir clair

par : Annick Poitras

Les questions légales concernant les frais de condo, le syndicat de copropriété ou le rôle de l’administrateur vous semblent nébuleuses? Un nouveau site vous aidera à comprendre tout ce que vous devez savoir. »

Étiquetage des aliments: fini le charabia?

par : Rémi Leroux

Vous n’avez jamais rien compris au tableau de valeur nutritive affiché sur l’emballage de vos céréales? Même si le gouvernement compte réformer les normes d’étiquetage, les améliorations proposées comportent certaines limites. »

Détecteur de nids-de-poule dans la voiture: ça s’en vient!

par : Julien Amado

Le groupe Jaguar Land Rover est en train de développer un système intelligent qui permettra aux voitures d’anticiper les irrégularités de la route. »

Renault envisage un retour au Canada

par : Julien Amado

Le constructeur français Renault, qui a quitté le Canada à la fin des années 1980, souhaite faire un retour de notre côté de l’Atlantique grâce à des véhicules électriques. »

Crédit d’impôt pour les rénovations: il ne vous reste que trois semaines!

par : Rémi Leroux

Vous avez jusqu’au 30 juin 2015 pour profiter de LogiRénov, un programme permettant de toucher un crédit d’impôt allant jusqu’à 2 500 $ pour vos travaux de rénovation. »

Un sceau pour les aliments certifiés... nordiques

par : Catherine Crépeau

Envie de consommer des produits cueillis, cultivés ou élevés dans le nord de la province? Depuis quelques mois, une nouvelle certification peut vous faciliter la tâche. »

Mauvaise nuit? Votre tablette est peut-être la coupable

par : Catherine Crépeau

La lumière émise par votre écran de télévision, votre ordinateur, votre tablette et votre téléphone intelligent pourrait être néfaste pour votre sommeil, vos yeux et… votre tour de taille. »

Windows 10: aurez-vous droit à la mise à jour gratuite?

par : Frédéric Perron

Le nouveau système d’exploitation de Microsoft sera offert à compter du 29 juillet 2015. Et bonne nouvelle: la plupart des utilisateurs pourront l’obtenir gratuitement. »

Palmarès des 10 autos les plus fiables après 300 000 km

par : Julien Amado

Vous souhaitez acheter une auto et la conserver longtemps? Voici les 10 modèles les plus susceptibles de dépasser le cap des 300 000 km sans vous ruiner. »

Inquiétants rappels de cuisinières qui s’allument d’elles-mêmes

par : Stéphanie Perron

Four qui s’allume spontanément, éléments chauffants qui ne s’éteignent pas, température qui augmente inopinément… Ces dernières années, des milliers de cuisinières ont fait l’objet de rappels au Canada. »

Voitures électriques: Hydro-Québec travaille sur des batteries plus performantes

par : Julien Amado

Dans 10 ans, les batteries des voitures électriques pourraient offrir la même autonomie qu’un plein d’essence. Deux fois plus compactes et légères, elles seront aussi plus faciles à recycler. »

8 comportements à vélo qui pourraient vous coûter cher

par : Rémi Leroux

Rouler sur le trottoir, tourner à droite sans attendre le feu vert, pédaler en écoutant de la musique… Même à vélo, certaines pratiques peuvent vous valoir une amende, voire des points d’inaptitude! »

Cellulaire: vous pourrez bientôt mettre fin à votre contrat de trois ans

par : Frédéric Perron

La Cour d’appel fédérale le confirme: à compter du 3 juin 2015, vous pourrez mettre fin à votre contrat de téléphonie cellulaire de trois ans sans pénalité, sous certaines conditions. »

Toutes les nouvelles de Protégez-Vous

Promotion iPad