X

Vous avez une tablette?

Vous pouvez maintenant lire Protégez-Vous directement sur notre application iPad

Vous avez une tablette?

Vous pouvez maintenant lire Protégez-Vous directement sur notre application Android

Bulletin et alertes Fils RSS Google+ Facebook Twitter Suivez-nous

Texte normal Texte moyen Texte grand

  • Imprimer
Fermer
Suivez ce dossier
Fermer
Suivez ce dossier par courriel

Afin de recevoir les discussions, commentaires et nouveautés en lien avec ce dossier, vous devez vous inscrire au site (gratuit) ou encore mieux vous abonner.

Si vous êtes déjà inscrit ou abonné, .

REER: bons pour tout le monde? La réponse est non.

Par Priscilla Franken

Mise en ligne : janvier 2012

 | 

Magazine : février 2012

C’est vrai, les REER constituent des outils d’épargne efficace. Mais ils ne conviennent pas à toutes les situations.

Les planificateurs financiers ne cessent de le répéter: le régime enregistré d’épargne-retraite (REER) est bien conçu et avantageux, et constitue à l’heure actuelle le meilleur moyen d’épargner pour la majorité des gens. «Mais enfin, pourquoi voudrait-on ne pas cotiser à un REER? Je ne vois pas de raison de s’en passer», lance Nathalie Bachand, planificatrice financière chez Bachand, Lafleur, Preston.

Rappelons que le produit offre en effet un triple avantage:

  1. Il permet de réaliser une économie d’impôt à court terme, puisque tout montant investi dans un REER est déduit de votre revenu annuel;
  2. Les gains engendrés par vos placements sont à l’abri du fisc;
  3. Une fois à la retraite, les retraits seront imposables, mais à un taux moins élevé que pendant votre vie active, puisque votre fardeau fiscal est généralement moins important.


Pas toujours l’idéal

«Mais dans certains cas, le REER peut devenir moins intéressant, par exemple si votre taux d’imposition à la retraite est égal ou supérieur à celui qui vous était appliqué pendant votre vie active», indique Nathalie Bachand. Ce n’est pas très courant, mais ce peut être le cas, par exemple, pour un chef d’entreprise retraité qui continue à percevoir des dividendes de la société en tant qu’actionnaire.

Dans d’autres situations, mieux vaut carrément l’éviter: « Pour les personnes qui ont de bas revenus, soit, en gros, moins de 25 000 $ par an, ça ne vaut pas la peine», prévient Josée Jeffrey, planificatrice financière et fiscaliste à Focus Retraite & Fiscalité inc. En effet, non seulement cotiser à un REER ne réduirait pas de manière significative leur niveau d’imposition déjà peu élevé, mais en plus elles risquent de voir diminuer les prestations que leur octroient les régimes publics de retraite au moment des retraits. D’autres formes d’épargne, comme le CELI, pourraient alors être préférables.

Autre question qui mérite réflexion: vaut-il mieux s’occuper de ses dettes avant de cotiser à un REER? Pour Denis Preston, formateur et consultant en gestion des risques chez Bachand, Lafleur, Preston, accélérer le remboursement d’un emprunt hypothécaire, par exemple, peut se révéler bien plus payant: «Imaginons que le rendement de mon REER est de 2 % et le taux de mon emprunt hypothécaire de 4 %. Je suis mieux de rembourser plus vite mon emprunt à 4 %.»

À lire
La pyramide financière, mai 2011.




 

Suivez ce dossier
Fermer
Suivez ce dossier par courriel

Afin de recevoir les discussions, commentaires et nouveautés en lien avec ce dossier, vous devez vous inscrire au site (gratuit) ou encore mieux vous abonner.

Si vous êtes déjà inscrit ou abonné, .

Commentaires

28

Réagissez!

On veut connaître vos idées de retraite sans REER... même les plus farfelues!

Fermer
Connexion
 

L'envoi de commentaires est réservé à nos abonnés web.

Vous êtes abonné? Connectez-vous ici. Pas encore abonné? Voyez nos offres ici.

Commentaires du plus récent au plus ancien

  • 16 nov. 2012
    Fermer
    Participation de CHRISTIAN MONTAMBEAULT

    Commentaires publiés : 12

    Discussions publiées : Non disponible

    Par CHRISTIAN MONTAMBEAULT
    (Participant actif)

    Commentaire pertinent Je trouve ce commentaire pertinent 2 )

    je vais me réessayer une 3e fois à poser ma question qui disparait toujours de façon mystérieuse sur ce site...voici: combien d'argent dois-je avoir dans mon compte de banque pour pouvoir prendre ma retraite à 55 ans et avoir un revenu de 50 000$ par année et ce, peu importe la durée de ma retraite?

    • 19 nov. 2012
      Fermer
      Participation de PRISCILLA FRANKEN

      Commentaires publiés : Non disponible

      Discussions publiées : 26

      Par PRISCILLA FRANKEN
      (Protégez-Vous)

      Commentaire pertinent Je trouve ce commentaire pertinent 1 )

      Bonjour M. Montambeault,

      Tout d'abord, toutes nos excuses pour les soucis techniques que vous avez rencontrés.

      Le meilleur conseil que je puisse vous donner quant à votre projet est de consulter un conseiller financier. Ce dernier étudiera votre situation dans son ensemble (revenus, dettes, mode vie, objectifs financiers, etc.) et pourra vous aider à élaborer un plan.

  • 27 sept. 2012
    Fermer
    Participation de Sylvie Bélanger

    Commentaires publiés : Non disponible

    Discussions publiées : Non disponible

    Par Sylvie Bélanger
    (Participant occasionnel)

    Commentaire pertinent Je trouve ce commentaire pertinent 1 )

    Vendre sa maison? Oubliez ça! Je ne suis pas d'accord. Une retraite ça se prépare toute une vie. Moi et mon conjoint avons acheté notre première maison en 1991 alors que les taux d'intérêt était à 10.75%. Après 14 ans elle était payé car même si les taux baissaient nous maintenions les mêmes paiements. Nous avons donc acquérit une deuxième maison avec un bon capital comme investissement initial. Dans 4 ans cette deuxième maison sera payé et entre temps nous avons acheté une maison ancestrale en estrie. Notre objectif de retraite, nous le testons déjà et nous en profitons pleinement depuis 2 ans, est de réduire nos dépenses en vivant plus simplement. Tout dépend des objectifs de retraite. Nous avons 2 enfants et les supportons pendant leurs études. La recette à mon avis; vivre selon ses moyens et être réaliste vis à vis la retraite! J'ai 50 ans et mon conjoint 51 et nous prévoyons prendre notre retraite d'ici 5 ans. Un de nous deux a un régime de retraite à prestations déterminées. Avec la vente de notre maison principale nous pourrons régler l'hypothèque de la maison secondaire et faire un profit substentiel qui s'ajoutera à nos économies. Il ne faut pas se leurrer une épargne constante et à long terme est nécessaire pour atteidre ses objectifs.

  • 30 janv. 2012
    Fermer
    Participation de philippe weltz

    Commentaires publiés : Non disponible

    Discussions publiées : Non disponible

    Par philippe weltz
    (Participant occasionnel)

    Commentaire pertinent Je trouve ce commentaire pertinent 1 )

    "Devenir proprietair loueur" offre un avantage non mentioné: La protection contre l'inflation!

    Avec 200K on peut s'acheter une maison, mais dans 20 ans il faudra probablement 1000K. Regardez juste les prix d'il y a 20 ans... Et il n'y a pas que les maisons, regardez les vieilles affiches de Coke à 1 cent...

    Avec des taux si bas, les banques créent de l'argent tous les jours. Donc l'argent vaut moins et il rapporte moins aussi...

  • 29 janv. 2012
    Fermer
    Participation de ovide leblanc

    Commentaires publiés : 1

    Discussions publiées : Non disponible

    Par ovide leblanc
    (Participant occasionnel)

    Commentaire pertinent Je trouve ce commentaire pertinent 4 )

    Une chose est certaine, si vous planifiez votre retraite en vous fiant sur de l'assurance vie ou autre, vous devrez etres pro des chiffres, car eux ils sont plutot pro-grippe-sous qu'autre chose et se fichent éperdument que vous ayez une retraite ou pas. A 70 ans je peut vous en raconter a faire dresser les cheveux sur la tete. Alors faites tres attention avec eux.

  • 27 janv. 2012
    Fermer
    Participation de Jean-Pierre daubois

    Commentaires publiés : Non disponible

    Discussions publiées : Non disponible

    Par Jean-Pierre daubois
    (Participant occasionnel)

    Commentaire pertinent Je trouve ce commentaire pertinent 5 )

    peut-être que je comprend mal mais si je prend l'exemple SSQ 463$/mois * 12 mois par année * 10 ans ça ait 55,560$....????? sur 100,000$ apportés à la arque comme vous dîtes....????
    qu'est-ce qu'il y a d,intéressant?

    • 28 janv. 2012
      Fermer
      Participation de PRISCILLA FRANKEN

      Commentaires publiés : Non disponible

      Discussions publiées : 26

      Par PRISCILLA FRANKEN
      (Protégez-Vous)

      Commentaire pertinent Je trouve ce commentaire pertinent 0 )

      Bonjour et merci pour votre commentaire M. Daubois.

      Dans l'article sur les rentes viagères, l'exemple donné à titre indicatif concerne une rente avec en option «une garantie de 10 ans que son bénéficiaire recevra une prestation en cas de décès durant cette période».

      Cela signifie que si le propriétaire de la rente meurt durant les 10 premières années de souscription du contrat, son bénéficiaire recevra une partie du montant de la rente restante. Autrement, en règle générale, une rente viagère «de base» prend fin à la mort du souscripteur et l'assureur cesse de verser de l'argent.

  • 27 janv. 2012
    Fermer
    Participation de L-GEORGES DROUIN

    Commentaires publiés : Non disponible

    Discussions publiées : Non disponible

    Par L-GEORGES DROUIN
    (Participant occasionnel)

    Commentaire pertinent Je trouve ce commentaire pertinent 7 )

    les frais exigés par ces compagnies pour gérer ces montants déposés sont tres elevés et peuvent varier avec les années,pour ma part,ils ont figuré mon espérance de vie a 105 ans et ce dans l'objectif de diminuer la rente,donc il n'y a pas de miracle dans ce type de rente.

  • 26 janv. 2012
    Fermer
    Participation de Roch St-Louis

    Commentaires publiés : Non disponible

    Discussions publiées : Non disponible

    Par Roch St-Louis
    (Participant occasionnel)

    Commentaire pertinent Je trouve ce commentaire pertinent 4 )

    Il faut faire très attention avec les rentes viagères. Comme votre article le mentionne plus nous prenons d'options pus çà coûte cher et j'ajouterai alors que moins la rente sera élevé. Souvent les Compagnie d'assurances qui vendent ce genre de produit font miroiter toutes sortes d'avantages qui ne correspondent pas toujours à la réalité et en période de taux d'intérêt bas, la rente viagères est à déconseillée. Ce qu'il faut retenir, c'est de faire effectuer une évaluation de votre situation financière par un professionnel de la retraite et ce, à deux ou trois endroits différents. Vous aurez donc un meilleur portrait de votre situation et pourrez prendre vos décisions en toute connaissance de cause. Après tout, ne s'agit-il pas de votre argent et de votre avenir financier de retraité ?

  • 26 janv. 2012
    Fermer
    Participation de eric léveille

    Commentaires publiés : Non disponible

    Discussions publiées : Non disponible

    Par eric léveille
    (Participant occasionnel)

    Commentaire pertinent Je trouve ce commentaire pertinent 9 )

    Mais qu'arrive t-il à la succession?

    • 30 janv. 2012
      Fermer
      Participation de PRISCILLA FRANKEN

      Commentaires publiés : Non disponible

      Discussions publiées : 26

      Par PRISCILLA FRANKEN
      (Protégez-Vous)

      Commentaire pertinent Je trouve ce commentaire pertinent 2 )

      Bonjour M. Léveillé,

      Pour toute question complémentaire relative aux rentes viagères, l'idéal est d'en discuter avec un conseiller financier afin que sa réponse soit bien adaptée à votre situation personnelle.

  • 26 janv. 2012
    Fermer
    Participation de Donat Drolet

    Commentaires publiés : Non disponible

    Discussions publiées : Non disponible

    Par Donat Drolet
    (Participant occasionnel)

    Commentaire pertinent Je trouve ce commentaire pertinent 14 )

    IL faut aussi tenir compte des limites de décaissement prévues par la LOI....A partir de 65 ans, comment faire pour décaisser suffisamment de son CRI .......

  • 25 janv. 2012
    Fermer
    Participation de YVES PARADIS

    Commentaires publiés : Non disponible

    Discussions publiées : Non disponible

    Par YVES PARADIS
    (Participant occasionnel)

    Commentaire pertinent Je trouve ce commentaire pertinent 5 )

    Les couts de vivre dans sa maison depassent souvent un loyer. Puisque la plupart d'entre nous n'ont pas une pension de retraite de son employeur, il faudra vendre sa maison tot ou tard... Car, pour une capital de $25,000. par année, a l'age de 65 ans pour vingt ans, il faut $500,000. non indexé.Quel % de la population a cette somme d'Argent en REER ?

  • 25 janv. 2012
    Fermer
    Participation de YVES PARADIS

    Commentaires publiés : Non disponible

    Discussions publiées : Non disponible

    Par YVES PARADIS
    (Participant occasionnel)

    Commentaire pertinent Je trouve ce commentaire pertinent 5 )

    Pour chaque tranche de $25,000. par année de retraite, apres impots, il faut un capital de $500,000. pour une expectative de 20 ans apres sa retarite a 65 ans,et sans le montant de retraite indexé ! Mise a part ceux qui ont une pension de l'employeur, la retraite demande beaucoup d'argent ! Donc, il faudra un jour vendre sa maison !?

  • 25 janv. 2012
    Fermer
    Participation de YVES PARADIS

    Commentaires publiés : Non disponible

    Discussions publiées : Non disponible

    Par YVES PARADIS
    (Participant occasionnel)

    Commentaire pertinent Je trouve ce commentaire pertinent 13 )

    A titre d'ancier banquier coporatif et de conseiller financier depuis plus de 20 ans:
    Je crois que pour la plupart de ceux qui ont une maison, la valeur de la maison représente une tres large portion de l'avoir nette. Souvent, les taxes, le chauffage et autres, l'entretien depasse aisément le cout d'un loyer. Avec le capital, on peut alors en vivre pour sa retraite.
    et/ou negligealble. Donc, avec




  • 24 janv. 2012
    Fermer
    Participation de Jacques Sigouin

    Commentaires publiés : Non disponible

    Discussions publiées : Non disponible

    Par Jacques Sigouin
    (Participant occasionnel)

    Commentaire pertinent Je trouve ce commentaire pertinent 25 )

    Article très intéressant. Selon moi il est primordiale pour toutes personnes qui travail ou qui reçoivent un revenu de faire des économies afin de planifier sa retraire et il est d'autant plus important de commencé très tôt. Depuis l'age de 19 ans que je place 10% de mon salaire net à chaque période de paye en plus des retour d’impôt de chaque années et selon les calculs de mon conseillé en finance, j'ai encore 10 ans de travail donc possiblement une retraire pour 60 ans. Je n'ai aucun fond de pension de compagnie seul mais économies. J'ai appris très jeune a faire un budget qui inclus le 10% en économie et je n'ai jamais couper cela dans mon budget. j'ai eu des périodes financière très difficile mais j'ai toujours gardé dans mon budget une place important pour l'économie.
    Aujourd'hui je voie le résultat et j'encourage les jeunes a avoir une priorité pour l'économie dans leur budget.

  • 24 janv. 2012
    Fermer
    Participation de Sylvie Lamoureux

    Commentaires publiés : Non disponible

    Discussions publiées : Non disponible

    Par Sylvie Lamoureux
    (Participant occasionnel)

    Commentaire pertinent Je trouve ce commentaire pertinent 2 )

    Merci à Madame Franken pour cet article très éclairant. Mon mari et moi avions certaines de ces idées en tête et je dois dire que nous étions à côté de la traque pour pas mal de choses... Bravo pour votre travail!

  • 23 janv. 2012
    Fermer
    Participation de DAVID ÉMOND

    Commentaires publiés : Non disponible

    Discussions publiées : 2

    Par DAVID ÉMOND
    (Collaborateur)

    Commentaire pertinent Je trouve ce commentaire pertinent 3 )

    Article très intéressant. Ce que j'aime par dessus tout, c'est l'énumération des différents type de plans. Ça donne des idées et surtout ça dit que l'argent ne poussera jamais dans les arbres donc, pas de solution miracle.

    Selon moi, ceux qui sont à moins de 5 ans (voir même 10 ans) de la retraite et ne savez pas encore la financer, bonne chance, mais vaut mieux tard que jamais. Pour les autres, mon conseil: pensez-y rapidement et agissez. Le meilleur conseil que je peux vous donner, mettez pas tout vos oeufs dans le même panier. Ainsi, il est plus facile de trouver des solutions. Commencez tôt à épargner (réer, celi, immeubles à revenu, entreprise et même dans les reee (évitez d'avoir à financer les études de vos enfants lorsque que serez près de votre retraite).

    Petite note importante, payez toutes sortes de dettes avant de penser à votre retraite. La seule légitime à mon avis c'est l'hypothèque (faible risque, faible taux) ou encore un prêt réer remboursé à même votre retour d'impôt.

  • 22 janv. 2012
    Fermer
    Participation de Jean-Pierre Payette

    Commentaires publiés : Non disponible

    Discussions publiées : Non disponible

    Par Jean-Pierre Payette
    (Participant occasionnel)

    Commentaire pertinent Je trouve ce commentaire pertinent 9 )

    Pierre reçoit 49 000$ annuellement, soit 70% de son salaire de fin de carrière. Selon le RREGOP, c'est 2% par année, soit 56% pour 28 ans, ou prenez-vous donc le 70%? De plus, prenez-donc un exemple concret d'un simple agent de bureau qui est plutôt la norme , qu'un salaire de cadre.

    • 23 janv. 2012
      Fermer
      Participation de PRISCILLA FRANKEN

      Commentaires publiés : Non disponible

      Discussions publiées : 26

      Par PRISCILLA FRANKEN
      (Protégez-Vous)

      Commentaire pertinent Je trouve ce commentaire pertinent 0 )

      Bonjour et merci pour votre commentaire M. Payette.

      Pour le premier point, nous vous invitons à consulter notre réponse à M. Savard, qui fait la même remarque que vous.

      Pour ce qui est de l'exemple, il nous semble que celui d'un cadre est tout aussi "concret" que celui d'un non-cadre. Ailleurs dans l'article, des personnes qui n'ont jamais été cadres s'expriment.

  • 21 janv. 2012
    Fermer
    Participation de MARIE-CLAUDE BLOUIN

    Commentaires publiés : Non disponible

    Discussions publiées : Non disponible

    Par MARIE-CLAUDE BLOUIN
    (Participant occasionnel)

    Commentaire pertinent Je trouve ce commentaire pertinent 4 )

    Quelqu'un que je connais a "flippé" une maison (à Toronto), c'est-à-dire qu'il a acheté une maison à faible prix nécessitant des réparations. Une fois la maison rénovée de fond en comble, il l'a revendue à haux prix... Il m'a confié qu'il n'a pas dormi durant les 6 mois de la rénovation, mais une fois la maison revendue, il avait réalisé un gain rendant sa retraite beaucoup plus confortable... Je ne sais pas si j'aurais l'énergie pour faire ça!

  • 21 janv. 2012
    Fermer
    Participation de JEAN-LUC CHARRON

    Commentaires publiés : Non disponible

    Discussions publiées : Non disponible

    Par JEAN-LUC CHARRON
    (Participant occasionnel)

    Commentaire pertinent Je trouve ce commentaire pertinent 19 )

    Dans cet article à l'item 3 "Une fois à la retraite, les retraits seront imposables, mais à un taux moins élevé que pendant votre vie active, puisque votre fardeau fiscal est généralement moins important." ce n'est pas toujours vrai. On sait qu'au fil des ans les tables d'impôt ont changé et pas nécessairement pour le mieux. La classe moyenne est maintenant "le gros payeur d'impôts". L'impôt payé maintenant à la retraite est souvent plus élevé que l'impôt sauvé à l'aide de contribution REER faites dans le passé. Une fois à la retraite vous n'avez plus de déductions d'emploi, fonds de retraite, assurance-emploi etc. Vous avez moins de moyens de vous soustraire à l'impôt. C'est maintenant le temps de passer à la caisse. Bref les réer sont des outils pour reporter votre impôt mais souvent à un coût plus élevé grâce aux remaniements des tables d'impôt.

    • 21 janv. 2012
      Fermer
      Participation de GUILLAUME P.

      Commentaires publiés : 16

      Discussions publiées : Non disponible

      Par GUILLAUME P.
      (Participant actif)

      Commentaire pertinent Je trouve ce commentaire pertinent 3 )

      Il n'est pas avantageux de contribuer au REER pour les gens à faible revenu car en plus d'avoir eu une faible déduction, lorsqu'ils vont retirer leur REER, ça risque de ne pas leur permettre d'avoir le supplément de revenu garanti.

      Pour les gens avec de bons revenus, je crois que le taux d'imposition lors de l'investissement dans le REER et lors du décaissement risque d'être très semblable. Le REER a cependant l'avantage de faire fructifier le redement à l'abris de l'impôt et aussi, de servir de bouée dans le cas où un malheur nous arrive (perte d'emploie sans en retrouver un, maladie, etc.); dans ces cas, on pourra retirer le REER à un taux beaucoup plus bas que lors de la contribution. C'est comme ça que je vois ça: si je retire mon REER au même taux (ou presque) que lorsque j'ai contribué, c'est que j'ai pu travailler avec un bon salaire jusque là et je serai heureux de ne pas avoir eu à retirer mes REER avant (à un taux moindre).

    • 26 janv. 2012
      Fermer
      Participation de Roch St-Louis

      Commentaires publiés : Non disponible

      Discussions publiées : Non disponible

      Par Roch St-Louis
      (Participant occasionnel)

      Commentaire pertinent Je trouve ce commentaire pertinent 3 )

      Cette affirmation est complètement fausse. L'économie d'impôt lors d'une cotisation REER est calculée sur votre taux d'imposition total de l'année fiscal en cours. De plus au fil des ans, les rendements de vos placements REER sont à l'abri de l'impôt. Lors du retrait de vos REER, le taux d'imposition sera calculé en fonction de votre taux marginal d'imposition. Le taux marginal d'imposition est le taux d'imposition appliqué au dernier dollar de revenu imposable de l'année.

      Vos revenus ne sont pas tous imposés au même taux. Des taux différents sont applicables à différentes tranches d'imposition, aboutissant à un taux moyen d'imposition. Vous ne payez donc pas plus d'impôt au moment du retrait et c'est là l'avantage de cotiser au maximum dans ses REER.

  • 21 janv. 2012
    Fermer
    Participation de SYLVAIN SAVARD

    Commentaires publiés : Non disponible

    Discussions publiées : Non disponible

    Par SYLVAIN SAVARD
    (Participant occasionnel)

    Commentaire pertinent Je trouve ce commentaire pertinent 4 )

    Grossière erreur dans l'article 2. Pour 28 années de service, un employé du gouvernement (fédéral ou autre) ne peut recevoir que 56% de la moyenne des cinq meilleures années consécutives de salaire (et non pas du salaire au départ). À 65 ans, la pension versée par l'employeur sera diminuée pour tenir compte du RPC/RRQ. Puique les méthodes de calcul sont différentes, la somme des deux pensions sera moindre pour beaucoup des pensionnés

    • 23 janv. 2012
      Fermer
      Participation de PRISCILLA FRANKEN

      Commentaires publiés : Non disponible

      Discussions publiées : 26

      Par PRISCILLA FRANKEN
      (Protégez-Vous)

      Commentaire pertinent Je trouve ce commentaire pertinent 4 )

      Bonjour M. Savard et merci pour votre commentaire.

      Vous avez raison, pour 28 années de service, un employé du gouvernement ne peut recevoir que 56% de la moyenne des cinq meilleures années consécutives de salaire.

      Pierre, qui a témoigné pour cet article, inclut en fait d'autres sources de revenu dans ce 49 000 $. Il a notamment travaillé pour le ministère de l'éducation et des commissions scolaires avant de devenir employé permanent, ce qui lui a permis de bonifier sa retraite par la suite.

      Ajoutons à cela que Pierre encaisse sa rente de la RRQ.

      Il atteint donc, en combinant ces différents éléments et son fonds de pension, environ 70% de son salaire.

      Merci pour la précision, elle est importante.

  • 21 janv. 2012
    Fermer
    Participation de ANDRE BLANCHARD

    Commentaires publiés : Non disponible

    Discussions publiées : Non disponible

    Par ANDRE BLANCHARD
    (Participant occasionnel)

    Commentaire pertinent Je trouve ce commentaire pertinent 3 )

    Je ne suis pas sûr de comprendre pourquoi, au numéro 6, vous avez mis dans le tableau un prêt personnel de 10 ans, alors que la durée pour les autres prêts est de 15 ans... Un prêt personnel de 11,75% sur 15 ans ne revient-il pas beaucoup plus cher que l'hypothèque inversée pour la même durée!? Était-il tellement difficile de comparer la même durée, plutôt que de comparer deux durées complètement différentes?!

    • 23 janv. 2012
      Fermer
      Participation de PRISCILLA FRANKEN

      Commentaires publiés : Non disponible

      Discussions publiées : 26

      Par PRISCILLA FRANKEN
      (Protégez-Vous)

      Commentaire pertinent Je trouve ce commentaire pertinent 5 )

      Bonjour et merci pour votre commentaire M. Blanchard.

      Il se trouve que 10 ans est la durée maximale habituellement accordée par la plupart des institutions financières pour un prêt personnel. Ce n'est que dans des cas très exceptionnels que l'on peut vous proposer un amortissement plus long. Mais au vu des taux d'intérêt habituels pour ce type d'emprunt, mieux vaut bien y réfléchir.

Retour à l'article


Promotion iPad