X

Vous avez une tablette?

Vous pouvez maintenant lire Protégez-Vous directement sur notre application iPad

Vous avez une tablette?

Vous pouvez maintenant lire Protégez-Vous directement sur notre application Android

Bulletin et alertes Fils RSS Google+ Facebook Twitter Suivez-nous

Texte normal Texte moyen Texte grand

  • Imprimer
Fermer

Article d'un partenaire de
Protégez-Vous.ca

Hypothèques: s'informer, c'est payant!

Par: Agence de la consommation en matière financière du Canada (ACFC), partenaire de Protégez-Vous.ca

 | 

Mise en ligne : 29 juillet 2011

La recherche d’une maison peut être une aventure passionnante, mais il faut savoir que la différence entre vivre une expérience heureuse et éprouver des frustrations se résume souvent à une seule chose: la préparation.

Pour la plupart des Canadiens, l’achat d’une maison représente la transaction financière la plus importante et la plus complexe qu’ils feront dans leur vie. Si ce sont vos premiers pas dans le marché de l’immobilier, prenez le temps de vous renseigner sur les hypothèques et leur fonctionnement avant d’amorcer votre recherche.

Il est conseillé de suivre les trois étapes suivantes pour conclure la meilleure affaire possible.

Informez-vous
Des mots et des expressions jamais entendus auparavant, vous allez en entendre beaucoup; par conséquent, commencez par savoir ce qu’ils veulent dire. Quelle est la différence entre une hypothèque ouverte et une hypothèque fermée, ou entre une hypothèque à taux fixe et une hypothèque à taux variable? Il est important que vous le sachiez.

Quels types d’assurance pouvez-vous appliquer à une hypothèque? Et quel coût supplémentaire une assurance représente-t-elle? Si votre mise de fonds initiale est inférieure à 20 p. 100 du prix, vous devrez vous procurer une assurance-prêt hypothécaire. Il s’agit là d’une protection pour le prêteur. La plupart des prêteurs exigent également une assurance de biens — que vous devriez considérer comme essentielle pour protéger votre investissement.

Vous devriez aussi comprendre la différence entre la durée d’un prêt hypothécaire et la période d’amortissement. La durée du prêt hypothécaire représente la période pendant laquelle le contrat hypothécaire que vous avez conclu avec le prêteur est en vigueur (par exemple cinq ans). La période d’amortissement représente le temps global que prendra le remboursement intégral de votre prêt hypothécaire.

La réglementation actuelle permet maintenant aux titulaires d’une hypothèque d’étaler leurs paiements sur une période d’amortissement pouvant aller jusqu’à 30 ans. Toutefois, vous devez savoir qu’en remboursant votre prêt hypothécaire plus vite, vous pouvez épargner des milliers de dollars de frais d’intérêt.

Connaissez votre situation financière
Examinez votre situation financière en détail. À combien s’élève votre mise de fonds? Pouvez-vous vous permettre d’effectuer les paiements hypothécaires mensuels et les autres frais qui s’ajoutent lorsqu’on est propriétaire d’une maison? Vivez-vous selon vos moyens pour éviter de tomber dans l’endettement? Avez-vous un fonds d’urgence pour couvrir les dépenses imprévues? Serez-vous en mesure d’effectuer des paiements additionnels pour rembourser votre prêt hypothécaire plus vite? Pour avoir la réponse à ces questions, utilisez l’Outil d’évaluation d’admissibilité à un prêt hypothécaire. Vous le trouverez sur le site Web de l’Agence de la consommation en matière financière du Canada, à acfc.gc.ca.

Utilisez la Calculatrice hypothécaire interactive de l’ACFC, que vous trouverez également sur notre site Web, pour établir vos paiements hypothécaires et vous assurer qu’il vous reste suffisamment d’argent pour vivre confortablement.

Ensuite, consultez plusieurs prêteurs ou fournisseurs de prêts hypothécaires pour obtenir des préautorisations ou des estimations du montant que vous pourrez vous permettre d’emprunter et du taux d’intérêt qu’on vous demandera de payer. Ne vous gênez pas pour négocier le taux d’intérêt.

Les conditions de préautorisation peuvent varier. Ne sautez pas sur la première offre. Vous pouvez épargner en magasinant. Ne perdez pas de vue que les montants préautorisés que l’on vous donne peuvent être plus élevés que ce que vous pouvez vous permettre. Si c’est le cas, évitez de mobiliser toutes vos ressources et gardez-en pour les dépenses imprévues.

Adoptez un point de vue global
Additionnez tous les coûts liés à l’achat d’une maison, y compris les frais de déménagement et d’entretien de votre nouvelle maison, de même que l’achat de nouveaux meubles et d’appareils ménagers. Et n’oubliez pas les frais de clôture et ceux du notaire. Ensuite, assurez-vous que votre budget les couvre. L’ACFC a affiché sur son site Web une fiche-conseil qui traite des dépenses ponctuelles et des dépenses courantes, intitulée Acheter et entretenir une maison: planifier votre budget logement. Vous pouvez aussi utiliser notre Calculatrice budgétaire en ligne; en faisant les calculs pour vous, elle vous montrera où va votre argent chaque mois.

Une hypothèque est un document juridiquement contraignant. Ne le signez pas avant d’en comprendre toutes les conditions. N’hésitez pas à poser des questions sur des aspects que vous ne saisissez pas clairement. Lorsqu’il y va du plus gros investissement de votre vie, toute question vaut la peine d’être posée.

Et enfin, connaissez vos droits. Sachez que les institutions financières ne peuvent vous forcer à acheter d’autres produits comme condition d’obtention d’un prêt hypothécaire; c’est la loi. Si vous avez des questions, communiquez avec nous.

En prenant le temps de vous informer sur les hypothèques, vous pouvez faire en sorte que votre recherche d’une maison ait une fin heureuse.

Visionnez l’histoire de réussite de Laurin Jeffrey, agent immobilier. Laurin recommande souvent l'utilisation des différents outils et publications de l'ACFC à ses clients, car il juge qu'ils sont une bonne source d'information indépendante.

Agence de la consommation en matière financière du Canada (ACFC)

Notre mission :

L’ACFC fournit des renseignements objectifs aux consommateurs sur les produits et les services financiers. Elle surveille aussi la conformité de l’industrie auprès des lois et des codes et engagements publics dont le but est de protéger les intérêts des consommateurs et des marchands. 

www.fcac-acfc.gc.ca


Partenaire de Protégez-Vous.ca:
Agence de la consommation en matière financière du Canada (ACFC)

À utiliser:

À lire:

Promotion iPad